CINQUANTENAIRES ET DISCONTINUITÉS

Partager

La Nation – en ligne Salima Ghezali Mardi 20 Mars 2012 Parler à la jeunesse Quand on entend des responsables algériens parler de la jeunesse, on voit bien qu’ils s’adressent à cette frange de la population qui a moins de trente ans. Le problème est, qu’entre cette jeunesse et l’âge du pouvoir, se tient une génération à qui le pouvoir a tenu des discours sur le flambeau révolutionnaire, sans jamais le lui passer autrement que comme ordres à exécuter. Ou ordre d’exécuter. Au propre et au (…)


NATION-ALGERIE


Nombre de lectures: 419 Views
Embed This