DzActiviste.info Publié le mar 21 Août 2012

Collectif de Jeunes d’Ahnif Communiqué

Partager

Ahnif, le dimanche 19 Août 2012

Collectif de Jeunes d’Ahnif

Communiqué :

Nous avons toujours critiqué le système central que nous considérions illégitime depuis sa naissance mais nous n’avions jamais connu de ses manœuvres sur un stade plus bas de gouvernance. La commune, considérée pour beaucoup d’entre nous la « tajma3t », le socle de gestion et le symbole de l’égalité et de la sagesse en Kabylie.

Le Collectif de Jeunes d’Ahnif, dénonce fermement le comportement du P/APC d’Ahnif monsieur Salah SOUM qui a dépassé cette fois-ci le seuil de tolérance avec son comportement d’ignare, lèche-bottiste du système et digne de celui des services de renseignements Algérienne.

Après un quinquennat plein de faux espoirs, mensonges autours des présumés projets qu’il devait réaliser et qui n’ont jamais vus le jour. Manipulateur et clientéliste, il fait passer aux habitants de notre commune, les pires années de leur vie. Lui qui a usé de l’image du premier parti d’opposition en Algérie, le FFS, en collaboration avec son ex-premier secrétaire monsieur TABOU pour siéger, alors que les cadres de ce même parti savaient pertinemment que cette même personne est analphabète, un escroc, une personne qui n’a pas de place dans la gestion des affaires publiques et locale.

Le P/APC a hissé plus de 60 personnes en justice dont la plus part sont des jeunes. Auprès des instances juridique de Bouira, il présente toujours le même motif ‘’c’est des voyous’’ !!

La dernière affaire remonte au 19 juin 2012 quand le P/APC d’Ahnif a hissé 06 personnes en justice dont 03 sont membres du collectif et qui sont SEBAH Malek, MECHEDOU Redounane et AKNOUCHE Boubaker. Deux activistes associatifs, MEDIOUNE Meziane et YOUNSI M’Hamed. Le P/APC est allé même loin quand il a hissé en justice et pour la même affaire, le militant des droits de l’Homme, natif de la région, Meziane ABANE pour avoir soutenu notre mouvement. L’affaire reste est coure car la justice n’a pas encore tranchée sur la question.

Mais l’affaire qui a bouleversé notre localité est celle de Nafaa KHLIFI. Un jeune de 26 ans dont l’histoire qui a conduit à sa détention est faux-montée par ce même P/APC, alors qu’il est parti le voir pour demander infos sur ses 05 dossiers de demande d’emploi. Lui qui est l’ainé et fils unique d’une famille pauvre et sans revenu.

Le jeune Nafaa qui fait aussi partie du collectif est poursuivi en justice par le P/APC car il dérange avec son engagement, sa sincérité, sa franchise et son combat pour que la situation s’améliore dans notre commune. Il reste toujours détenu et cela depuis le 31 mai 2012 jusqu’à ce jour au niveau de la prison de Hizer, wilaya de Bouira.

Les chefs d’accusation sont :

– Menace non armée du P/APC d’Ahnif
– Atteinte à l’image du président et destruction du bien publique
Tout ça pour un cadre portant la photo de Bouteflika !!

Le P/APC d’Ahnif, déclare même auprès de l’instance juridique concernée qu’il a souhaité être agressé à la place du cadre de photo ! Quelle lâcheté !!

Suite à cela, le Collectif de Jeunes d’Ahnif, dénonce monsieur SOUM Salah, le P/APC d’Ahnif couvert par le Chef Daïra et le Wali et qualifie ses pratiques par des pratiques dignes du colonialisme et dénonce par la même occasion les instances juridiques de la wilaya de Bouira qui n’ont jamais pris au sérieux les requêtes des citoyens de notre commune.

Le collectif de jeunes d’Ahnif, exige, la libération immédiate du jeune Nafaa KHLIFI ainsi que la cessation de toutes poursuites judiciaires contre les citoyens et les activistes de la commune d’Ahnif lancées par le P/APC d’Ahnif.

Le collectif de jeunes d’Ahnif, tient pour responsable de l’impasse que passe notre commune, le P/APC d’Ahnif monsieur SOUM Salah et exige son départ immédiat des guides de la commune. Le Chef Daïra que nous ne voyons pas l’utilité de son existence ainsi que le Wali de la Wilaya de Bouira qui n’a jamais tenu parole de ses déclarations.

Le Wali qui a déclaré aux membres du collectif qu’il était heureux de connaitre un mouvement comme le notre, aussi civilisé et organisé et qu’il s’est considéré comme membre du mouvement à partir de ladite réunion dans son bureau. Il a même déclaré à notre délégation qu’aucune poursuite judicaire ne sera lancée à l’encontre des membres du collectif ainsi que tous ceux qui ont collaboré de prés ou de loin, une promesse qui n’a pas été tenu malheureusement.

Suite à cela, Le collectif de jeunes d’Ahnif, organise un rassemblement devant la cour de Bouira et cela, le mercredi 22 Août à 09h00 pour exiger la libération immédiate du Jeune Nafaa KHILIFI.
Soyons tous au RDV, nous sommes tous des Nafaa KHLIFI

Liberté à Nafaa KHILIFI, 82 jours BARAKAT

Cellule de communication
Collectif de Jeunes d’Ahnif (CJA)


Nombre de lectures: 629 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>