DzActiviste.info Publié le dim 17 Juin 2012

Communiqué de soutien en date du 17 juin 2012

Partager
Le Bureau  national du SESS (Syndicat des Enseignants du Supérieur Solidaires)  dénonce l’acharnement répressif  contre les militants syndicaux et des droits de l’homme et la violation des droits syndicaux dont fait preuve encore une fois les autorités Algériennes.

Alors que la grève de la faim du personnel de la justice  risque d’entrainer la mort ou l’incapacité pour les grévistes de la faim qui demandent l’ouverture du dialogue et le respect du libre exercice des droits syndicaux les autorités Algériennes pensent que le moment est venu pour désarmer toute contestation en criminalisant les protestataires.

Ce fût d’abord Abdelkader KHERBA militant de la LADDH qui a été visé pour s’être porté solidaire des greffiers en grève c’est maintenant le tour à Yacine ZAID, Militant de la LADDH qui a déjà été licencié pour avoir osé participer à la construction d’un syndicat dans une multinationale, Abdou BENDJOUDI,  Militant au sein du MJIC (Mouvement de la Jeunesse Indépendante pour le Changement), Athmane AOUMEUR Militant au sein du RDLD (Réseau de défense de la liberté et des dignités et Lakhdar BOUZINI, Syndicaliste SNAPAP d’être dans le collimateur de l’appareil répressif pour avoir soutenu Abdelkader KHERBA. Hier c’étaient les représentants du CNDDC (Comite National pour la Défense des Droits des Chomeurs) qui avaient été choisis, Demain ce sera le tour de Qui ?

Sachant que la normalisation du champ politique semble avoir été menée à bien, c’est à la société civile d’être maintenant mis sous pression pour l’amener, à travers une normalisation violente, à se transformer en organisations de masse dont le but est de jouer au pluralisme pour donner le change devant les institutions internationales.
Ceux et celles qui refusent d’abdiquer leur droit sont menacés à leur tour.

Le SESS dont la composante a une mémoire en matière de lutte syndicale sait que seule la continuité dans la défense des droits peut ramener la paix et le développement.

Le Bureau National se déclare solidaire de Yacine Zaid, Abdou Bendjoudi, Athmane Aoumeur  et  Lakhdar Bouzini , il espère voir se concrétiser une solidarité qui commencera le jour de leur procès par une participation au rassemblement de soutien pour construire une résistance collective à la hauteur des dérives qui pointent à l’horizon.

Le SESS rappelle qu’il y a quelques jours ce fut le responsable du syndicat des psychologues d’être suspendu, il est temps que ceux et celles qui veulent autre chose pour notre pays de regrouper leur force et de porter haut et fort leur désir de voir s’éloigner la dictature.

Oran le 17-06-2012                                     

Le Coordonnateur National
Kaddour CHOUICHA


Nombre de lectures: 282 Views
Embed This