DzActiviste.info Publié le mar 8 Mai 2012

COMMUNIQUE du 8 MAI 2012

Partager
  www.crndz.org

www.crndz.org

Il est devenu clair pour tous les observateurs de la scène algérienne que les récents développements mènent le peuple algérien droit vers l’inconnu, surtout après l’insistance du pouvoir actuel qui par le chantage, force le citoyen algérien à participer dans une nouvelle farce dont il est la première victime.

Après le suivi de la campagne électorale chargée de scènes de contradictions ; suite aux premiers suffrages menés au niveau des consulats algériens à l’étranger ; suite à l‘examen de l’activité politique menée par les organisations de la société civile et l’opposition à l’intérieur comme à l’étranger, et après l’évaluation méticuleuse de la situation au niveau des forces armées et des institutions sécuritaires, le conseil national du redressement relève ce qui suit :

1-Que les milieux criminels au pouvoir ont décidé à ce stade de mettre le peuple algérien devant le fait accompli, une fois de plus et ce quelque soit le taux de participation aux élections.

Ceci est un indicateur gravissime sur la connivence de tous les candidats de cette élection dans ce complot. C’est aussi une alerte prématurée qui interpelle et montre que la pérennité de ce système conduira fatalement à la confiscation du restant de dignité du citoyen algérien.

C’est pour cela que le conseil estime que le boycott total des élections, à ce stade, est la plus sage des attitudes durant cette période critique dans tous les cas de figures et quels que soient les progrès et les résultats. Le conseil invite également le peuple algérien, les candidats et les élus à la négation franche de cette grande trahison du le peuple et de la nation passée, présente et future.

Par ce que le boycott est la seule arme détenue par le peuple algérien pour dépouiller le pouvoir de la légitimité populaire et nationale ; le conseil met en garde tous les citoyens que le manquement à ce devoir de boycott, qui vise aussi à briser pacifiquement les cercles criminels au sein du pouvoir, mènera inévitablement le peuple algérien tôt ou tard vers une confrontation sanglante avec le pouvoir dont les conséquences ne feront qu’aggraver la tragédie nationale et rajouter des souffrances que ne souhaiterait aucun algérien sage à son pays et à son peuple.

Le pouvoir en place mise sur l’acceptance de l’état de fait et la démission du peuple après la mascarade électorale pour tromper la communauté internationale et l’éblouir d’une légitimité populaire acquise à travers des élections, mais en même temps le système parie avec autant de détermination et de rigueur sur la réaction d’une frange du peuple, aussi petite soit-elle, pour justifier l’insertion de l’armée et des institutions sécuritaires afin de réprimer les citoyens sous le

prétexte fallacieux du maintien de l’ordre et de la sécurité et la lutte contre le terrorisme. S’exprimer d’une manière pacifique pour discréditer le pouvoir  est le premier pas sur la voie du changement pacifique qui doit être une constante pour tous.

L’intimidation du peuple algérien par l’ingérence étrangère ou le retour aux années de sang n’est qu’une manœuvre qui fait partie de la guerre psychologique menée contre le peuple pour semer la culpabilité chez nos citoyens des conséquences d’un boycott et les vaincre mentalement afin de les pousser à la rétraction et à l’abandon de leur juste droit de changement. En réalité, le seul et unique danger qui guette l’Algérie et son peuple réside dans le maintien et la continuité du système actuel dont la corruptibilité, la malhonnêteté et la forfaiture sont connues de tous ; à l’intérieur comme à l’extérieur alors que le boycott pacifique est une démarche civilisée qui ne nécessite ni ingérence étrangère ni traitement sécuritaire.

Le Conseil du redressement national met fermement en garde le pouvoir contre toute tentative d’utiliser la violence et le terrorisme contre le peuple, s’il s’unit pour le changement et se dresse pour défendre ses choix.

 En conclusion, le conseil du redressement national réaffirme son ralliement inconditionnel aux côtés du peuple algérien et fera face à tous les abus du pouvoir en temps opportun.

Fait à Alger

Le 08 mai 2012, correspondant au 16 Joumada II 1433

Signature

Ahmed Chouchane

Conseil    National  de  Redressement   (CRNDZ)  www.crndz.org contact info@crndz.org

 


Nombre de lectures: 446 Views
Embed This