DzActiviste.info Publié le mar 8 Jan 2013

Communiqué du Collectif Euro Maghrébin Anti Gaz de Schiste du 04/01/2013

Partager

Communiqué du Collectif Euro Maghrébin Anti Gaz de Schiste du 04/01/2013

Appel pour blocage du projet de la nouvelle loi (scélérate) sur les hydrocarbures en Algérie

Le collectif tient à s’exprimer à propos du projet de la  nouvelle loi sur les hydrocarbures proposé au débat à l’assemblée populaire nationale (APN) dès ce 08 janvier 2013 et ce afin qu’elle soit votée le 20 janvier 2013.

Nous saluons d’abord les quelques partis politiques  qui ont bien accepté de coordonner avec nous les différentes activités rentrant dans le cadre du report ou d’annulation de toute activité d’exploitation des hydrocarbures non conventionnelles dans notre vierge Sahara.

Nous devons bien noter ce caractère de solidarité qui a consisté à nous faire appel afin d’animer leurs conférences et journées d’étude pour évaluer les multiples dangers encourus par d’éventuelles exploitations des hydrocarbures de schiste.

Il faut noter aussi que grâce à leurs concours que nous avions pu avoir le projet de cette fameuse loi qui n’est bénéfique qu’aux multinationales et leurs alliés nationaux qui ne rechignent devant aucun obstacle afin de mettre à genoux notre économie nationale, et ce en accordant toutes les faveurs d’exploitation et d’acquisition des gisements miniers et hydrocarbures.

Projet révision loi hydrocarbure 2013 qui sera débattu à l’APN à partir du 8 janvier 2013

Nous devons noter cher(e)s ami(e)s et sympathisant(e)s que suite à notre lecture du projet, nous avons constaté hélas la vérité des accords entre gouvernements algérien et français en matière d’hydrocarbures de schiste (non conventionnelles) qui consistent en recherches et/ou exploitations de ces matières énergétiques et non de faire des essais et expérimentation sur de nouvelles techniques d’extraction de ces substances.

Cette lecture nous a amené à déceler des tentatives de libéralisation totale du secteur énergétique en matière de recherches et/ou exploitation, mises à part les créneaux de transport et de canalisation des matières énergétiques où le secteur étatique est relativement présent avec bien entendu un certain octroi en pourcentage au secteur privé.

La préservation et sauvegarde des écosystèmes et ressources hydriques ne sont guère assurées, du moment que c’est la confusion et le flou total qui règne dans la rédaction des articles de ce projet de loi.

Ce projet met dans le même ensemble toutes les énergies confondues (conventionnelles et non conventionnelles) qui sont tout simplement à céder aux contractants et concessionnaires qui auront plusieurs privilège dont le droit de jouissance et de production anticipée de deux (02) ans pour la personne (physique ou morale) qui découvre des gisements d’hydrocarbures.

P/ le collectif euromaghrébin anti-gaz de schiste (cemagas) :

Le coordinateur :

Dr MOUSSA Kacem


Nombre de lectures: 397 Views
Embed This