DzActiviste.info Publié le ven 22 Fév 2013

Communiqué du Collectif Vérité et Justice Pour l’Algérie

Partager

Communiqué du Collectif Vérité et Justice Pour l’Algérie dans Non classé poli-300x199Paris – Constantine Le 21 février 2013

Il n’y a pas de mot assez fort pour qualifier l’état de déliquescence dans lequel nos gouvernants ont plongé notre pays, l’Algérie. Il n’y a pas de mot assez fort pour continuer à dénoncer cet état répressif, méprisant des libertés fondamentales qu’il a pourtant ratifiées sous formes de conventions internationales, notamment les conventions 87 et 98 de l‘OIT. Mépris des libertés traduisant une réelle incapacité à voir l’intérêt de l’émergence d’une société civile capable de s’assumer par elle même.

Mercredi 20 février 2013 à 9h du matin, 11 chômeurs, de nationalité tunisienne, marocaine et mauritanienne, venus assister au premier forum des chômeurs et des travailleurs précaires, initié par le SNAPAP (Syndicat National Autonome de l’Administration Publique), se sont vu arrêtés à leur hôtel à Alger et reconduits à la frontière comme de vulgaires délinquants après avoir passer la journée au commissariat de Bab Ezzouar. Le siège du SNAPAP à Alger a été également encerclé pour empêcher toute participation à la rencontre. Deux des organisateurs algériens ont été arrêtés et ont passés la journée au commissariat avant d’être relâchés en fin d’après midi. Le jour même, dans la wilaya de Laghouat, des jeunes chômeurs voulant se rassembler pacifiquement devant le bureau de main d’œuvre ont également été interpellés et réprimés par les forces de l’ordre. 
Ce nouvel épisode montre, à quel point, cinquante ans après l’indépendance de l’Algérie, après dix ans de guerre civile qui ne dit pas son nom, la volonté de persister à museler et empêcher la société algérienne à s’organiser et à se prendre en charge. 

Nous, membres du Collectif « Vérité et Justice Pour l’Algérie » tenons avant tout, à exprimer notre indignation face aux méthodes scélérates des autorités algériennes et soutenons par la présente nos amis et frères tunisiens, marocains et mauritaniens pour les humiliations et préjudices subies de la part des autorités algériennes ; 

Exprimons notre solidarité avec le SNAPAP et les organisations de chômeurs/euses maghrébines (ANDCM, UDC, AMDC), son soutien à leur lutte contre le chômage et la précarité ;

Demandons : 

– l’arrêt de toute forme de harcèlement et d’intimidation envers tous les militants et défenseurs de droits Humains; 

– que soient prises toutes les mesures nécessaires au bon respect des libertés fondamentales et des libertés syndicales, conformément à la Constitution algérienne et les dispositions du Pacte international pour les droits civils et politiques (PIDCP) et des Conventions de l’OIT, ratifiés par l’Algérie; 

– le respect du droit de réunion et de manifestations pacifiques ;

– l’ouverture d’un dialogue avec les organisations de chômeurs et syndicales ;

Nesroulah Yous

Collectif Vérité et Justice Pour l’Algérie

 


Nombre de lectures: 336 Views
Embed This