DzActiviste.info Publié le jeu 3 Jan 2013

Communiqué : Le CNLC exige la libération sans conditions des chômeurs arrêtés à Ouargla

Partager

Le Collectif National pour les Libertés Citoyennes (CNLC) dénonce fermement les arrestations des chômeurs opérées à Ouargla (800 km au sud-est d’Alger).

Le CNLC condamne ces interpellations arbitraires. Le CNLC exige la libération immédiate et sans conditions des chômeurs.

Le CNLC est solidaire avec toutes les luttes sociales. Le CNLC inscrit dans son programme la défense des droits des chômeurs. Ces derniers revendiquent leurs droits et la fin de la ségrégation, et dénoncent le clientélisme et le népotisme.

Le CNLC considère qu’une politique d’embauche transparente et égalitaire, garantissant l’équité et la justice, est la meilleure solution pour mettre fin aux agissements bureaucratiques assassins qui sont légions dans les régions pétrolières en particulier.

Le CNLC indique que les rassemblements pacifiques sont des actes citoyens défendus par la Constitution algérienne et les textes onusiens ratifiés par l’Algérie. Le CNLC juge que les chômeurs de Ouargla sont détenteurs d’un droit, et des plus absolus, pour organiser des sit-in, afin de faire valoir leurs revendications. Les arrestations menées par les forces de l’ordre sont donc antidémocratiques et transgressent l’esprit républicain porté par les idéaux progressistes.

Le CNLC appelle l’ensemble des forces démocratiques à soutenir les chômeurs de Ouargla.

Pour le CNLC

Jeudi 3 janvier 2013


Nombre de lectures: 315 Views
Embed This