DzActiviste.info Publié le dim 10 Mar 2013

Communiqué MDHC concernant la répression et l’arrestations de militants du MAK aujourd’hui à Tizi-Ouzou

Partager

DECLARATION
Trente trois années après l’interdiction, par les autorités locales, de la conférence que devait animer feu M. Mammeri sur « les Poèmes Kabyles Anciens », le 10 mars 1980, à l’Université de Tizi-Ouzou , la Maison des Droits de l’Homme et du Citoyen  de Tizi-Ouzou(MDHC-TO) a appris, avec consternation, l’interpellation de citoyens, majoritairement militants du Congrès Mondial Amazigh (CMA) et du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK), alors qu’ils observaient un sit-in à la commémoration de cette date qui avait mis le feu aux poudres de ce qui sera connu, depuis, comme   « le Printemps Amazigh » et pour « dénoncer la confiscation des libertés publiques dans cette région du pays ».
A cet effet, et faisant remarquer le caractère pacifique du rassemblement, la MDHC-TO, structure légale de la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) :
  -dénonce,  avec vigueur,  ces  arrestations musclées de ces militants,
  -s’élève contre le caractère récurrent de ces interpellations
  -et exige la libération immédiate  et sans conditions des treize personnes arrêtées.
Le Coordinateur de la MDHC-TO,                                                                                           Arezki Abboute                                                                                                                       Tizi-Ouzou, le 10 mars 2013.
                                                       


Nombre de lectures: 301 Views
Embed This