DzActiviste.info Publié le sam 3 Mai 2014

Communiqué. SOLIDARITÉ AVEC LES SALARIES DE LAFARGE EN ALGÉRIE EN GREVE DE LA FAIM DEPUIS LE 9 MARS

Partager

29 avril 2014, 20:34

[VIDEO] Sit-in de La CGATA est solidaire avec les travailleurs de LAFARGEFace à la suppression d’un tiers de salariés et de surcharge de travail au site Lafarge Oggaz en Algérie en quelques années, et aux promesses non tenues par la direction, en novembre 2013, les travailleurs désignent des délégués syndicaux pour des négociations.

Suite à une manifestation dans l’usine, 17 salariés ont été suspendus par Lafarge. L’entreprise les a attaqué en justice, leur reprochant d’avoir « interdit l’accès de l’usine aux employés désireux de travailler » et « mis en danger l’intégrité des installations industrielles ». Ces plaintes ont été déboutées par la justice algérienne qui a innocenté les grévistes.

La direction de leur syndicat, l’UGTA (Union générale des travailleurs Algériens), au lieu de soutenir les salariés, dissout l’union locale et retire ainsi la protection légale des représentants syndicaux.

Les salariés suspendus ont entamé depuis le 09 mars, une grève de la faim pour obtenir :

leur réintégration,

le paiement des salaires et primes depuis leur suspension,

le retrait des plaintes déposées par Lafarge contre eux,

l’engagement de Lafarge de respecter les droits des travailleurs reconnus par la constitution algérienne,

le droit de se syndiquer librement,

la prise en charge par Lafarge des soins médicaux des travailleurs en grève de la faim.

10303736_621944037895732_7595541155180453345_nLafarge poursuit les pressions et menaces de sanctions sur les salariés qui se solidariseraient avec les grévistes.

Des actions de la part des familles des grévistes et des organisations algérienne continuent de s’organiser suite à l’appel à solidarité des grévistes de Lafarge.

Relayant cet appel, un comité de solidarité aux grévistes vient d’être créé en France, lieu du siège social de cette multinationale. Il est nécessaire et possible ici de faire plier Lafarge !

Solidarité internationale avec les grévistes de Lafarge !

Liberté d’organisation syndicale et respect du droit des travailleurs ici, en Algérie et ailleurs !

Rejoignez le comité de solidarité aux grévistes de Lafarge (Oggaz – Algérie) !

comite-lafarge@laposte.net

Le comité de solidarité aux grévistes de Lafarge du site Oggaz
https://www.facebook.com/comitesolidaritegrevisteslafarge


Nombre de lectures: 1688 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 1 Comments
Participer à la discussion
  1. Walid dit :

    Les organismes qui défendent les travailleurs de Lafarge, doivent savoir, qu’au niveau de la wilaya d’Oran, il n’ y a pas que LAFARGE qui exploite les travailleurs Algériens, d’autres sois disant partenaires étrangers à l’exemple du groupe A1llemand KNAUF qui avec la complicité de quatre cadres algériens de SODEPAC-SOPLAF du groupe ERCO avaient bel et bien truandés 156 travailleurs du complexe des plâtres de fleurus (Oran) avec le silence complice de l’UGTA Le complexe jamais déficitaire depuis 1978 a été bradé pour une bouchée de pain à 100% et les 156 travailleurs n’avaient jamais obtenu à ce jour les 10 % du prix de cession du complexe, malgré le PV officiel du huissier de justice. Ces organismes n’avaient jamais défendu ou plaider la cause de ces travailleurs. Donc y a t-il deux poids deux mesures au moment ou les patriotes de ce pays luttent contre la corruption la dilapidation et surtout l’inégalité. Alors que le nouveau propriétaire des biens des algériens ce KNAUF avec la complicité des cadres algériens avait mis à la porte la moitié du personnel on leur demandant de fournir des démission collectives contre une somme d’argent sortie des caisses de l’ERCO et non du partenaire étranger, ce dernier soutenu par l’ex ministre TEMMAR avait même recruté de nouveaux travailleurs à partir d’A1lger et non d’Oran. Les responsables algériens avaient m^me dilapidés une somme de plus de 124 000 euros, dont nous sommes témoins et aucune enquête aucune intervention Rien n’a été fait. Les dix pour cent des 156 travailleurs ont pris une autre destination. Qu’avez vous à répondre messieurs les défendeurs ?

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>