DzActiviste.info Publié le lun 15 Avr 2013

Conférence. Le journaliste à l’ère du Web

Partager

Conférence sur “l’identité numérique” à l’ESJ de Ben Aknoun

Par : Imène Amokrane 15/04/2013 in liberte-algerie.com

clavier et carnetLes connexions Internet à haut débit, facebook, Twitter, Linkedin et autres plates-formes Web ont révolutionné les médias, ce qui a amené les journalistes à se créer des identités numériques et fondre dans la masse du Web. Seulement, le journaliste doit être conscient de l’impact de ses publications sur les réseaux sociaux. Éric Nahon, directeur adjoint de l’Institut pratique de journalisme de Paris, a tenté d’éclaircir ce qu’est “l’identité numérique du journaliste”, hier, dans une conférence à l’École supérieure de journalisme (ESJ) de Ben Aknoun (Alger). Selon lui, “l’identité numérique se nourrit des traces laissées sur Internet”.

L’occasion a été donnée, également, d’apprendre aux étudiants, futurs journalistes, les différentes étapes qu’un journal doit suivre au moment de publier des statuts sur les réseaux sociaux. “Vu que vous êtes journalistes, il faut assumer la valorisation des contenus publics sur les réseaux sociaux et mettre en place une méthode pour saisir ce que l’on dit de vous (alertes Google et alertes Yahoo) ou l’utilitaire back tweets.”

Le directeur adjoint de l’Institut pratique de journalisme de Paris a, en outre, mis l’accent sur le travail d’un journaliste, “le journaliste ne pose jamais sa casquette, contrairement au facteur, qui, au moment de rentrer chez lui oublie son travail”. Tout en ajoutant qu’un journaliste s’appuie sur une structure, sur son journal, qui authentifie sa crédibilité. “Si on veut avoir une parole efficace, il faut se structurer à un organe de presse.” 

Il a, par la suite, évoqué l’expérience de Pierre Haski, cofondateur du site français rue89.com, qui a donné une conférence le 10 juin dernier à l’école même de journalisme, sur “le journalisme et les sites d’information”. “Quand il est parti de Libération, il ne s’est pas dit : je vais faire le blog de Pierre Haski, (…) mais plutôt, je vais créer un organe de presse, en agrégeant des journalistes pour avoir une liberté de ton, et aujourd’hui il a réussi à fédérer l’information à trois voies, les spécialistes, les journalistes les blogueurs.”

Par ailleurs, Éric Nahon est revenu sur la possibilité d’avoir deux comptes dans les réseaux sociaux, en citant l’exemple de l’agence britannique Reuters qui préconise que ses journalistes se créent deux comptes l’un à usage professionnel et un autre à usage personnel où les journalistes doivent indiquer qu’ils travaillent chez Reuters et que leurs messages ne reflètent pas l’avis de leur employeur.

I A


Nombre de lectures: 1091 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>