DzActiviste.info Publié le lun 14 Mai 2012

Congrès de la Soummam, secrets d’une plate-forme révolutionaire 1/2

Partager

Congrès de la Soummam, Abane RamdaneIl fallait prévoir la sécurité des grands patrons qui allaient se réunir quelque part en Kabylie. La grande conférence –Abane disait même congrès- allait s’ouvrir en juillet, pense Si Sadek, ce 15 juillet 1955. Tous les chefs de zone et les représentants de l’extérieur devaient se réunir pour la première fois depuis le déclenchement de la révolution.
Sadek, Si M’hamed, commissaire politique, et Si Chérif, un homme du Sud à qui on avait confié la zone 6 (Sahara), devaient être du voyage. Sadek composa l’escorte: quarante hommes armés et quatre F.M. de protection. Il prévoyait trois semaines de voyage pour gagner l’épaisse forêt qui couvrait les pentes de la chaîne des Bibans où devait se tenir la conférence. Trois semaines pour faire à pied les cent cinquante kilomètres à vol d’oiseau qui séparaient Palestro de Bordjbou-Arreridj, il fallait bien compter cela car sur ces cent cinquante kilomètres il allait falloir passer à travers le tiers de l’armée française. A pied. Et de nuit.
Faire le bilan de vingt mois de révolution, critiquer certaines méthodes employées, en préconiser d’autres et surtout unifier le commandement, tel était le but que s’était fixé Abane en convoquant un congrès.

Lire la suite…


Article original rédigé par aziz3d et publié sur Guerre d’Algérie
Reproduction interdite sans autorisation


Nombre de lectures: 517 Views
Embed This