DzActiviste.info Publié le lun 7 Oct 2013

Crise à la LADDH : quatre cadres contestataires suspendus

Partager

Hadjer Guenanfa TSA 06/10/2013

kaddour-chouicha_1607095Quatre membres du comité directeur de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) ont été suspendus de toute activité organique pour « violations des dispositions statutaires et réglementaires et activités fractionnelles ».

C’est la première résolution adoptée par le conseil national de l’organisation tenu les 4 et 5 octobre à Béjaïa, a indiqué ce dimanche 6 octobre la LADDH dans un communiqué.

Les cadres suspendus sont Keddour Chouicha, Kamel Eddine Fekhar, Falah Hamoudi et Djabria Naïli qui dénoncent, depuis juin dernier, le « manque de transparence » dans la gestion des finances de la LADDH. Le 24 septembre, les militants suspendus avaient annoncé avoir entamé les premières procédures judiciaires pour avoir accès au bilan financier de la LADDH.

Le conseil national a également mandaté le président de la ligue « à l’effet de prendre des mesures conservatoires statutaires à l’encontre des bureaux ayant transgressé les statuts et le règlement de la ligue et veiller à leur renouvellement par des assemblées générales électives », selon le communiqué.

Les membres du conseil national ont également « adopté à l’unanimité des membres présents, le bilan moral et financier des exercices allant de l’année 2010 à 2013 ».

Les membres du Conseil national ont aussi fixé la date de la tenue du congrès de la LADDH pour les 6 et 7 décembre prochain. « Le conseil national a installé une commission nationale technique de préparation du congrès (CNTPC), composée de sept membres et de deux suppléants conformément aux statuts et au règlement intérieur de la ligue », précise le communiqué.

Le conseil national de la LADDH est revenu sur les déclarations faites par Me Ali Yahia Abdenour et dit exprimer « ses profonds regrets suite aux déclarations publiques répétées du président d’honneur de la LADDH qui a donné du crédit aux allégations mensongères et attaques déloyales à l’encontre des instances de la ligue ».

Contacté par TSA, Me Ali Yahia répond : « il faut qu’ils disent s’ils ont eu la majorité au conseil national pour que celui-ci puisse s’exprimer ». « Il faut qu’il y ait un spécialiste pour voir tout l’argent qui a été reçu et ce qui en a été fait », ajoute-t-il.


Nombre de lectures: 1221 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 3 Comments
Participer à la discussion

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>