DzActiviste.info Publié le mer 21 Août 2013

Crise en Egypte La LADDH dénonce les tueries qui secouent ce pays

Partager

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) n’est pas restée indifférente aux événements qui secouent en ce moment l’Egypte.

La Ligue dénonce de manière vigoureuse les tueries qui secouent actuellement l’Egypte et la répression féroce qui s’est abattue contre «ceux qui voulaient défendre pacifiquement la légitimité des urnes». Pour la ligue, les événements qui secouent l’Egypte depuis la destitution et l’emprisonnement du président légitimement élu viennent de connaître une évolution dramatique ces derniers jours. L’évacuation par la violence des lieux de rassemblement des soutiens du président Morsi a viré au massacre. Pour la Ligue, ceci est insoutenable et ce qui est intolérant également c’est l’attitude de l’armée et la police.
«L’armée et la police sont intervenues sans aucune retenue  ni ménagement en usant d’armes de guerre et en tirant sans discernement sur les manifestants», relève la Ligue déplorant les centaines de morts et les milliers de blessés. Une telle violence, selon la LAADH constitue clairement des atteintes graves aux droits de l’homme dont les auteurs doivent en répondre devant la justice nationale ou internationale. La ligue, par la voix de son président Noureddine Benissad, considère que la crise dans laquelle est plongée l’Egypte ne peut être résolue par l’élimination d’une partie par la violence et la répression, mais seulement par le dialogue et le compromis basés sur le respect des principes démocratiques et du respect de la dignité humaine.                                          

N. A. Elwatan


Nombre de lectures: 211 Views
Embed This