DzActiviste.info Publié le dim 2 Déc 2012

Dans la zone industrielle de Rouiba, les entreprises étrangères ne tolèrent pas les revendications syndicales

Partager

Plusieurs dizaines de travailleurs et de syndicalistes licenciés

L’Union locale de la zone industrielle de Rouiba, affiliée à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) organisera, lundi 3 décembre, un rassemblement devant le ministère du Travail pour protester contre les licenciements abusifs dans des sociétés étrangères privées. « Les syndicalistes et les travailleurs concernés par les conflits sociaux se regrouperont au niveau de l’UGTA avant d’aller vers le ministère du Travail », a indiqué ce samedi Mokdad Messaoudi, secrétaire général de l’organisation syndicale, dans une déclaration à TSA.

Le premier dossier évoqué par M. Messaoudi est celui de la brasserie Tango‑Heineken, dont la direction a licencié toute la section syndicale et 130 travailleurs. « Ces derniers avaient observé une grève en février dernier pour revendiquer la finalisation de la convention collective et la prime de fin d’année », a‑t‑il précisé. D’autres syndicalistes ont été licenciés par le Français Société générale des techniques (SGT) et l’Allemand Linde Gas, selon lui.

« Le problème est que l’inspecteur du travail ne joue pas son rôle », a‑t‑il accusé. « Quand il y a un conflit au niveau d’une entreprise, ce responsable est saisi. La loi l’oblige à donner le PV de non‑conciliation dans les deux jours qui suivent pour que la section syndicale puisse aller vers la grève », a‑t‑il ajouté.

TSA Hadjer Guenanfa
01/12/2012


Nombre de lectures: 2164 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>