DzActiviste.info Publié le jeu 2 Août 2012

Dé-jeûner peut coûter cher

Partager

« Une fois de plus, mais également une fois de trop, des policiers se sont érigés en pourfendeurs du vice et en gardiens de la vertu » Arezki Abboute, Coordinateur de la Maison des Droits de l’Homme Tizi-Ouzou. Un homme de Beni Douala, près de Tizi Ouzou, a été brutalisé par des policiers parce[…]


Nombre de lectures: 317 Views
Embed This