DzActiviste.info Publié le sam 29 Juin 2013

De la république des Tagarins à la république des Tartarins… !!!

Partager

TartarinAhmed Benhada

Nous ferons la révolution avec vous, sans vous ou contre vous…!!!
(Dixit Mohamed Boudiaf).

La junte militaire au pouvoir en Algérie depuis le 19 Mars 1962, doit de nos jours, faire preuve de raison et de sagesse, et cela dans son propre intérêt et bien sur dans l’intérêt de la nation. La
révolution qui gronde aux portes du pays devrait l’inciter à :
1.      Etre du coté du pays, du peuple et de la nation…
2.      Ne pas être contre le pays, le peuple et la nation…

La junte militaire doit reconnaître qu’elle a échoué dans sa gestion du pays, et doit également reconnaître qu’elle est le seul et unique responsable de la catastrophe que vit le pays, le peuple et
la nation. A l’aube de l’indépendance le 19 Mars 1962, elle a pris parti pour un clan contre un autre, au lieu de faire preuve de neutralité, et ainsi etre la garante de l’édification sur des bases saines et solides de la république démocratique et sociale…

En vérité, elle n’avait pas pris parti pour un clan contre un autre, mais elle avait pris le pouvoir tout court. Ceci s’est confirmé le 19 Juin 1965, par le coup d’état du colonel des frontières Mohamed Boukharouba. Seulement cette lutte pour le pouvoir ne va connaitre aucun intermède, ponctuée qu’elle était par toutes sortes de crimes et assassinats. A la mort de Mohamed Boukharouba  en décembre 1978, c’est la junte militaire qui a placé le Colonel Chadli Bendjedid à la tête de l’état, et à sa destitution en janvier 1992, elle est allée chercher le héros Mohamed Boudiaf en exil au Maroc pour présider le HCE, puis le faire assassiner ensuite. Voyant le vide qu’elle a créé autour d’elle, cette même junte a été chercher Liamine Zéroual, qui démissionnera avant la fin de son mandat…

En Avril 1999, elle posa son dévolu sur Abdelaziz Bouteflika le 4/4 président, qui partira très bientôt, mais qui va le remplacer ?
La junte militaire doit œuvrer à sa propre absolution, à son propre pardon par le pays, le peuple et la nation, pour cela, elle doit se confesser et se dédouaner de tout le mal qu’elle a causé à la patrie…
Mais comment se feront cette confession et cette absolution… ???
Eh bien, la junte militaire doit reconnaître qu’elle a cautionné la médiocrité, l’incompétence, le vol et le crime et qu’elle le regrette, comme elle doit par la parole et l’acte s’engager devant la nation à ne plus interférer de près ou de loin dans la politique du pays. En outre, elle doit s’engager à aider à l’édification et à la garantie du caractère républicain et démocratique du pays.

Enfin, elle doit remettre entre les mains de la justice libre, tous ceux qui ont pris illégalement des biens de la nation et tué injustement des enfants de la même nation. Ces gens pris en défaut
auront des procès justes et équitables, par lesquels, ils rendront ce qu’ils ont pris illégalement à la patrie, et doivent demander solennellement le pardon pour les crimes commis. Par ce SMIG moral, et
par ce SMIG moral seulement, le pays, le peuple et la nation pourront accorder le pardon pour tout le mal qu’a enduré la patrie….
Dans le cas contraire, c’est-à-dire que la junte militaire persiste dans son parti pris pour la médiocrité, la corruption, le vol et le crime, elle doit s’attendre à cueillir les fruits amers d’un nouvel échec, qui pourrait être très grave pour le pays, le peuple et la nation, mais fatal pour la junte militaire…

Dans le cas d’un conflit généralisé en Algérie, il faut se rendre à l’évidence que personne ne sera à l’abri, ni les riches, ni les pauvres, ni les forts, ni les faibles, ni l’armée, ni le peuple ; tout disparaîtra comme poussières au vent… Alors, il est temps de nous mettre d’accord tous ensemble, le peuple et
l’armée pour sauver notre pays, nos enfants, et les enfants de nos enfants. Il faut choisir aujourd’hui, demain il sera trop tard.

A l’aube de ce 29 Juin 2013, toute ma pensée va à Mohamed Boudiaf, Abane ramdane, Tahar Djaout, M’hamed Boukhobza, Djilali Lyabes, Matoub Lounes… à tous ceux qui sont morts par la main de leur
frères pour le seul crime d’avoir voulu défendre la vérité, dire la vérité, aimer la vérité… !!!
A bon entendeur salut


Nombre de lectures: 304 Views
Embed This