DzActiviste.info Publié le mar 3 Avr 2012

Des FLN, aux pays des yeux bridés -quand la délégation extérieure bouge-

Partager

Des FLN, aux pays des yeux bridés ben bella aitg hmed hicine mohamed khider

C’est par la délégation éxtérieure du FLN que l’Egypte voulait imposer son influence sur le déroulement de cette révolution qui, pour l’instant, n’était représentée sur le terrain que «par quelques bandes dans l’Aurès». L’expression employée par les officiers égyptiens avait ulcéré Ait Ahmed et Khider sans que Ben Bella proteste, car, et ce n’était pas là la moindre surprise qu’éprouvait Yazid, l’unité était loin de régner au sein même de la délégation algérienne.
«Ben Bella fait bande à part, avaient confié les deux beaux-frères, il joue un jeu bizarre avec Nasser. Il est le seul à le voir. Ils semblent assez liés. On verra les résultats. Après tout, s’il arrive à trouver des armes…»

L’action diplomatique que Khider, Ait Ahmed et Yazid avaient entreprise était guidée par trois directives que les «frères de l’intérieur» avaient transmises au Caire par l’entremise de Boudiaf.

Lire la suite…


Article original rédigé par aziz3d et publié sur Guerre d’Algérie
Reproduction interdite sans autorisation


Nombre de lectures: 420 Views
Embed This