DzActiviste.info Publié le dim 3 Mar 2013

Des individus encagoulés attaquent le tramway d’Alger

Partager

 

tramway d'Algerlesdebats.com
Samedi 2 mars à 22:47
Des individus munis d’armes blanches ont attaqué jeudi, aux environs de 21 heures, le tramway d’Alger et ont procédé au racket des usagers. Les agresseurs étaient encagoulés et portaient des sabres et des couteaux, apprend-on de sources sûres.L’incident s’est produit au niveau de l’arrêt 5 juillet, pas loin de la cité Rabia Tahar dans la commune de Bab Ezzouar. Une grande panique s’est emparée des usagers qui ne s’attendaient pas à une telle attaque, dans un moyen de transport moderne, censé être parfaitement sécurisé. Pour échapper aux caméras de surveillance et ne pas être reconnus par les citoyens, les assaillants ont pris le soin de cacher leur visage en portant des cagoules.

Cette attaque,apprend-on, a été opérée rapidement. Les agresseurs ont délesté les usagers de leurs appareils portables, de leur argent et autres objets de valeur, avantde prendre la fuite, ajoute notre source. Aucun blessé n’a été enregistré, mais les agresseurs ont pu emporter avec eux un vrai  » butin  » et semer la panique parmi les voyageurs. Cette attaque confirme le laisser-aller que connaît ce moyen de transport ultra moderne. Outre le problème de l’insécurité, l’on assiste à une absence flagrante des agents de contrôle et des receveurs.

D’ailleurs, nombreux sont les voyageurs qui empruntent le « tram- way »sans payer un sou. Au début, des receveurs ont été chargés de cette mission.Mais depuis que des points de vente ont été installés au niveau des arrêts, c’est la débandade. Cela d’autant que les contrôleurs, dont la mission consiste à débusquer les usagers n’ayant pas payé leur place, n’opèrent pas au contrôle systématique, provoquant ainsi une importante perte à l’entreprise.

Ce relâchement serait mis à profit par les voyous pour passer àl’acte. Il est à préciser que ce n’est pas la première fois que des délinquants armés s’en prennent à des usagers à bord des moyens de transport, au niveau de la capitale. Il y a quelques mois, un groupe de délinquants avaient dressé un  » faux barrage  » à Réghaia et procédé au racket des usagers en plein jour. Plusieurs agressions à l’arme blanche, à l’intérieur même des bus, ont été enregistrées. La bande avait sévi pendant plusieurs semaines, avant que les services de sécurité ne parviennent à l’arrêter.

Bien d’autres incidents ont été enregistrés,dans différentes localités, à citer notamment, la station de Boumaati dans la commune d’El Harrach. Cependant, faut-il,préciser que le métro d’Alger n’a connu la moindre agression depuis son inauguration, il y a plus d’une année. La présence renforcée des forces de sécurité et la formation spéciale dont avaient bénéficié les agents de police mobilisés à cet effet, ont permis aux citoyens de voyager dans la quiétude la plus totale.

Faut-il relever par ailleurs, que le banditisme est devenu,ces dernières années, un sérieux problème qui touche notamment les grands centres urbains. L’on a même assisté à plusieurs « descentes punitives », dans plusieurs quartiers, qui se sont soldées par des affrontements ou des règlements de comptes entre gangs.


Nombre de lectures: 270 Views
Embed This