DzActiviste.info Publié le dim 27 Juil 2014

Des milliers d’Algériens marchent pour Ghaza

Partager

oran_gazaM. Aziza, Sek & H.B., Le Quotidien d’Oran, 26 juillet 2014

Des milliers d’Algériens, jeunes, femmes, enfants et vieillards, ont pris part à la marche spontanée, ce vendredi à Alger, conduite juste après la prière, pour dénoncer les massacres contre les habitants de Ghaza. Les Algériens ont fait tomber « un tabou » en effectuant une marche pacifique qui a eu comme point de départ la place du 1er Mai et comme point d’arrivée la place des Martyrs. Les marcheurs ont avancé pas à pas, laissant derrière eux Abderrezak Mokri, président du MSP, prononçant un discours dans lequel il a exprimé le soutien absolu du peuple algérien à la résistance palestinienne. Tout au long de leur parcours, les manifestants ont scandé des slogans hostiles à la barbarie de l’Etat sioniste et des slogans de soutien et de gloire à la résistance palestinienne et particulièrement la résistance du peuple de Ghaza.

Ils scandaient tous ensemble « le peuple veut l’indépendance du peuple palestinien » et « avec l’âme, avec le sang, on te vengera Ghaza ». Les manifestants ont également exprimé leur colère par rapport aux positions de la honte et du silence des pays arabes, avec leur acteur principale, Abdelfattah al-Sissi. Ils répétaient en chœur, « quelle honte, quelle honte, Al-Sissi l’ennemi de Dieu » et d’enchaîner : « quelle honte, quelle honte, ils ont vendu Ghaza avec des dollars ». Les manifestants en faveur de Ghaza ont demandé à l’Etat algérien de faire pression, avec d’autres pays qui partagent la même vision, sur l’Egypte pour l’ouverture du passage de Rafah.

Les services de sécurité ayant investi la place du 1er Mai avant la fin de la prière avaient d’abord essayé « avec douceur » la première fois d’empêcher les manifestants de marcher, en tentant de les convaincre de se contenter d’un rassemblement, à la grande place du 1er Mai, mais en vain. Les manifestants ont tenu à marcher « pacifiquement, au même titre que l’ensemble des peuples ayant organisé des marches de soutien et de solidarité avec le peuple palestinien ». Ainsi et dès la fin de la prière du vendredi, les fidèles des mosquées environnantes ont convergé depuis le quartier de Belouizdad vers la place 1er Mai. Le temps que les autres manifestants arrivent au regroupement, les agents de l’ordre et devant la déferlante se sont précipités pour bloquer le passage.

Devant le blocage de la marche, les manifestants tentèrent de contourner ce barrage et aller par le chemin dit du « moulin » qui mène vers la Grande Poste pour rejoindre, ensuite, la place des Martyrs. Là aussi, ils sont renvoyés, une seconde fois, vers leur lieu de départ. Les forces de sécurité, intraitables, n’ont laissé aucune chance aux manifestants de tenir leur marche. Néanmoins, des manifestants tentaient de convaincre les hommes bleus de céder le passage, en vain. Mais, quelques instants plus tard, les manifestants ont franchi le cordon de sécurité en marchant quelques mètres, pour ensuite poursuivre leur marche jusqu’à la place des Martyrs. Ensuite, la marche fut grandiose.

A Oran, ils étaient entre 2.000 et 2.500 personnes qui ont pris part hier à la marche de soutien au peuple palestinien organisée sur appel du mouvement associatif. Plusieurs élus locaux de différents courants politiques étaient également présents parmi les manifestants qui ont brandi des drapeaux palestiniens en scandant des slogans condamnant la barbarie sioniste. La marche a été lancée juste après la prière du vendredi à partir de la place des Victoires pour s’achever à la place du 1er Novembre 1954. Pour le Groupe « Solidarité Oran-Palestine », qui a encadré la marche à Oran, et dont les membres se présentent comme « n’appartenant à aucun courant politique », cette initiative vise en premier lieu « à faire parvenir un message fort de solidarité et de soutien de la part du peuple algérien au peuple frère de Palestine ». C’est un message de soutien « indéfectible » porté, notamment aux combattants palestiniens qui affrontent farouchement l’armée sioniste, lit-on dans communiqué signé par le « Groupe Solidarité Oran-Palestine ».

Ce dernier lance, par ailleurs, un message à tous les Algériens à faire preuve de générosité pour couvrir une partie des besoins en médicaments notamment à nos frères à Ghaza. Le Groupe ne manque pas de saisir les autorités algériennes d’abord pour les soutenir dans la position officielle de l’Algérie vis-à-vis de la question palestinienne, mais aussi pour les appeler à mettre tout en œuvre sur le plan diplomatique notamment pour la levée de l’embargo sur Ghaza.


Nombre de lectures: 572 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>