DzActiviste.info Publié le lun 8 Juil 2013

Des nappes phréatiques polluées par le gaz de schiste

Partager

En Pennsylvanie, des nappes phréatiques polluées par le gaz de schiste

Puits de gaz de schiste à Washington, en Pennsylvanie, en juillet 2011.

Publiée dimanche 23 juin dans la revue de l’Académie des sciences américaine, l’étude conduite par le biologiste Robert Jackson, professeur à la Duke University à Durham (Etats-Unis), devrait relancer l’affrontement entre les tenants et les adversaires de l’exploitation du gaz de schiste. Et fournir de nouveaux arguments à ces derniers.

De fait, les travaux du chercheur américain mettent en évidence, dans le nord-est de la Pennsylvanie, de fortes teneurs en méthane (CH4) des eaux souterraines prélevées autour des puits de gaz non conventionnel. Cette pollution n’est pas circonscrite aux abords immédiats des gisements : elle concerne les zones situées jusqu’à un kilomètre autour des points de forage.

Les scientifiques ont analysé l’eau issue de 141 points de prélèvement dans les nappes phréatiques de cette partie des Appalaches. Environ 80 % des échantillons étudiés montrent des teneurs mesurables de méthane – l’hydrocarbure qui forme l’essentiel du gaz extrait. Loin des puits, les niveaux enregistrés sont généralement faibles. En revanche, à moins d’un kilomètre de la production, les niveaux de contamination sont six fois plus élevés, en moyenne.

TENEUR IMPORTANTE EN MÉTHANE

Les scientifiques ont cherché d’autres causes possibles à ces teneurs élevées en méthane (composition du sous-sol, topographie) mais le seul paramètre permettant de les expliquer est, selon leur analyse, la présence proche d’un forage. En outre, les auteurs ont examiné la signature isotopique du méthane retrouvé dans les nappes : plus les forages sont proches, plus cette signature est caractéristique du méthane piégé dans les roches profondes. La présence d’hydrocarbures dans les aquifères, lorsqu’elle dépasse un certain seuil, n’est donc pas imputable à des contaminations de bactéries


Nombre de lectures: 222 Views
Embed This