DzActiviste.info Publié le mar 25 Mar 2014

Détournement de millions de centimes au Centre de transfusion sanguine du CHUO, après le fil chirurgical, c’est au tour de l’argent

Partager

Détournement de millions de centimes au Centre de transfusion sanguine du CHUO, après le fil chirurgical, c’est au tour de l’argent

Après le scandale des UMC du CHU d’Oran révélé au début de cette année, ayant mis à nu le détournement d’une importante quantité de fil chirurgical, une quantité qui pouvait répondre aux besoins de tout l’hôpital durant 6 mois, c’est au tour du Centre de transfusion sanguine (CTS) d’être au centre d’une affaire de détournement constatée au niveau de son bureau de réception.

La source hospitalière explique que les agents de cette structure censée facturer les poches de sang écoulées aussi bien pour les cliniques privées conventionnées que pour de simples citoyens, ne portaient pas la même somme des quittances délivrées aux clients que celle figurant sur le registre. En effet, un simple regard sur les registres de ce service a confirmé l’écart négatif entre les deux documents qui s’est traduit par un manque à gagner de plusieurs millions de centimes pour la trésorerie du CHUO. Ainsi, pour une poche de sang facturée à 2.500 DA, la somme portée sur le registre n’était que de 100 ou 150 DA. Le détournement apparaît énorme sachant que ce service de par sa vocation régionale accueille chaque jour des centaines de demandeurs du précieux liquide. Ayant eu vent de cette magouille, la Direction générale de cet établissement hospitalier a réagi sur le champ en déposant une plainte contre les auteurs de ce détournement à grande échelle auprès du parquet, ainsi qu’une enquête administrative qui remonterait jusqu’à l’année 2011. Sur le plan interne, tous les agents qui se sont succédé au bureau de la réception du CTS durant le dernier trimestre de l’année écoulée, ont été suspendus de leurs fonctions en attendant les conclusions de l’inspection approfondie menée par le département des finances. Cette découverte a aussi amené les responsables du CHU à généraliser ces inspections au niveau de 9 autres bureaux d’entrée et de réception du CHUO, nous apprend la même source.


Nombre de lectures: 170 Views
Embed This