DzActiviste.info Publié le sam 26 Juil 2014

Diwane Es-Salihine. Le message de Si Makhlouf El Bombardié

Partager

Le-Ramadhan-à-Dechra-Ghir-HakDe notre envoyé spécial Si Ramdane à Dechra Ghir Hak
Scénario : Abdelkader BENBRIK

Notre envoyé spécial à Dechra Ghir Hak dans cette soirée qui est Leilet EChek, à reçu un message de Si Makhlouf el bombardé, dont nous le publions intégralement « L’Histoire de Dechra Ghir Hak et son Carnaval est jalonnée d’étapes marquantes constituant un tournant décisif de leur long et riche parcours. Avec le temps, cette Histoire ‘’Carnaval fi Dechra est devenue un repère sur lequel il est nécessaire de s’arrêter, d’étudier la personnalité de ceux qui l’ont faite, d’analyser ses faits et événements pour délier ses fils secrets, ses mystères et les facteurs de succès afin de capitaliser et tirer profit de l’expérience mais également des erreurs afin d’éviter qu’elles se renouvellent à Bled Tout Fric.

Carnaval Fi Dechra est une histoire ouverte où se trouvent consignés les différents faits et événements, sans complaisance ni sentiment. Elle est le témoin des grands empires qui ont dominé avant de décliner, de civilisations séculaires qui ont brillé avant de s’éteindre, d’Etats et de peuples qui sont nés, ont prospéré et se sont développés. Partant de là, la lecture de cette histoire est nécessaire afin de tirer les leçons et enseignements utiles à l’élaboration de stratégies et politiques garantissant l’avenir et consacrant le progrès et le développement. Car, comme l’affirme un Sage : «L’Histoire est une braise du passé ranimée par le présent pour qu’elle illumine l’avenir». Il nous appartient donc d’entretenir la flamme de notre Histoire en prenant soin de notre passé, de notre culture, de notre religion et de notre langue Ampazigh-Arabe. Les générations successives doivent rester, au fil du temps, rattachées à leurs racines et à leur Histoire riche en hauts faits d’armes, fières des sacrifices consentis par leurs ainés à la gloire du Bled et œuvreront à la préservation du legs en veillant à le défendre.

Que les générations montantes et futures sachent que Dechra Ghir Hak n’a pu renaître de ses cendres et des séquelles du chaos laissé par le gaouri, que grâce à la volonté d’une population qui aimait la vie et qui était convaincu que la liberté s’arrachait et ne s’octroyait pas. Aussi, est-il de notre devoir aujourd’hui de préserver notre liberté, notre indépendance, l’unité de notre chère Patrie car nous n’en avons pas d’autre et de porter à la postérité l’histoire et les sacrifices de nos glorieux ainés qui ont offert ce qu’ils avaient de plus cher.

Je préfère rester sans activité que m’impliquer dans des rôles et des travaux d’un niveau bas comme on le constate, hélas, aujourd’hui. Je suis pour le travail de qualité et le nivellement par le bas me révolte.

Vive Dechra Ghir Hak Gloire et éternité à nos valeureux ainés qui ont tenu à vivre dans cette Dechra malgré toutes les contraintes et Saha Aïdkoum!

A demain


Nombre de lectures: 1571 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>