DzActiviste.info Publié le mer 9 Juil 2014

Diwane Es-Salihine. Si Makhlouf cible l’Hadj Brahim et consort

Partager

Le-Ramadhan-à-Dechra-Ghir-HakDe notre envoyé spécial Si Ramdane à Dechra Ghir Hak
Scénario : Abdelkader BENBRIK

Durant la soirée d’hier, Si Makhlouf El Bombardé raconta à notre envoyé spécial Si Ramdane les agissements de Aissa l’Ôkli qui avant qu’il soit élu, il était un vulgaire escroc. Et comme nous le savions tous Si Makhlouf était un hlaiqui, un dénonceur du mal dans l’organisation de Diwane Es Salihine alors que l’Ôklil’ escroc notoire. Déclare à qui veut l’entendre qu’il est un démarcheur, un coursier, un intermédiaire dans toutes les transactions quelques soient leurs natures même dans l’Import-Export.
Sa dernière aventure, nous la raconte Si Makhlouf

« Un matin du vendredi au marché de la Dechra, j’ai vu Aissa l’Ôkli qui essaie de vendre sa vache pour 10 000 da. La vache est une vielle bête avec la peau sur les os, qu’il vend parce qu’il ne parvient plus à la nourrir et son état de santé était lamentable. Evidemment, aucun client ne se manifeste. L’Hadj Brahim de loin l’observe puis s’approche…- « Tu n’as rien compris à la vente, laisse-moi faire. Si je te la vends, on fait 50% pour moi et 50% pour toi ? » Résigné, l’Ôkli accepte. Hadj Brahim commence la vente : « Voici la toute dernière race de bovin, enfin mise à votre disposition. » cria Hadj Brahim La foule commence à s’avancer, se masser.- « Eh oui, ya nass, cette vache est le dernier cri de la génétiquede Bled Fafa. C’est une race rare ses origines descendent de l’Inde où j’ai étudié Îlm el Ghabbar.

Pour cette curiosité, les enchères commencent à monter : dix mille da, vingt mille, trente mille , cent- mille da. « – Et plus fort, elle a été inséminée artificiellement et elle fera bientôt deux veaux.

Et les enchères continuent de montent150 mille, 150 mille, deux cents mille dinars
Hadj Brahim continue : « Avec les veaux, une vache et un taureau, plus de problème de descendance » cria haut et fortHadj Brahim. Et les enchères s’enflamment : 250 000 dinars, 290 000 dinars!
Alors à ce moment là, l’Ôkli interpella Hadj Brahim et lui dit : « Je ne vends plus ma vache! »
« Et pourquoi, regarde tout l’argent qu’on va gagner. ?? ».. -« Oui, mais elle vaut si cher que je préfère la garder ! »

Tu vois bnadem ettammaâ, khmage, El Bled baôuha ya mhaynek et la vache pourrie tmaâ fiha. Répliqua Makhlouf el Bombardé. Parmi ces serpents qui siègent avec moi il y a que Allouche que je le surveille de prés, malgré qu’il fait son beurre à Dar Essakhafa, et Bennouna qui est chouiya mlih. Les autres, khmage, ils vendent le singe et ils se moquaient de son acheteur. Si j’aurais du temps nehkilek l’histoire de celui qui veut exporter El Berkoq lelkharedj. C’est plus que la Rouina conditionné de l’Ôkli. Chaque soir il se rendait chez M’barka bent el Guettati, pour qu’elle lui dise la bonne aventure. Koulhom ygueznou ânde el Guezanates. Khmage !

A demain


Nombre de lectures: 621 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>