DzActiviste.info Publié le mar 25 Déc 2012

Djurdjura : Quand les douceurs de l’hiver font ressurgir le spectre de la fin du monde.

Partager

kabylie2Said Radjef

D’une température qui oscillait il y a à peine une semaine de cela entre 1° la nuit et10° la journée à plus de 26° au cours de ces derniers jours au Djurdjura, la météo fait le grand écart, ou plutôt elle ne sait plus ou donner de la tête. Comme on dit, elle a perdu la boussole. On ne sait plus dans quelle saison on est.

Dans les journées d’hier et d’avant hier, alors que le siroco venu du Sahara balayait les dernières traces de neige, le thermomètre a enregistré jusqu’à 28 ° en milieu de journée de dimanche et lundi. Un record pour les uns et les signes d’une malédiction imminente pour d’autres. C’est selon. Dans l’histoire, on a rarement vu un temps aussi chaud fin décembre dans la région. D’ailleurs, il est à se demander, en dépit des neiges précoces et abondantes de la première semaine de décembre, s’il a réellement neigé au Djurdjura. Pas une trace de neige sur les sites de Tikjda et de Talaguilef. Les cimes majestueuses de Lala Kadidja qui se dressent à plus de 2400 mètres d’altitudes, sont elles aussi nues. Pour la poignée de chrétiens vivant en Kabylie, le Père Noël n’avait presque pas eu besoin de son traditionnel manteau rouge. Une chemise lui avait suffit pour faire sa tournée, tant les températures sont caniculaires à défaut d’être printanières.

Selon un rapport de la Banque mondiale, l’Afrique du Nord sera particulièrement affectée par le réchauffement climatique. La hausse des températures et la sécheresse accrue vont avoir des répercussions dévastatrices sur les secteurs de l’agriculture et du tourisme, a encore averti cet organisme. Si la tendance actuelle se poursuit, les températures moyennes dans les pays arabes devraient augmenter de 3°C d’ici 2050, la température nocturne augmentant de 6°C, selon un rapport publié en marge de la conférence de l’ONU sur la lutte contre le changement climatique à Doha. “Le climat des pays arabes va connaître des extrêmes de température sans précédent”, annonce le rapport, “le changement menacera les piliers essentiels du développement”.

Ces températures particulièrement élevées pour l’arrivée de l’hiver, n’ont pas seulement enhardi les familles kabyles à prendre place, l’espace d’une journée, pour lancer des défis à « Boujambar » sur les hauteurs du Djurdjura. Aucun risque de se transformer en bloc de glace ! Mais elles ont fait ressurgir de nouvelles craintes. Pour beaucoup, ces changements climatiques sont annonciateurs de la fin du monde.

Il ne s’agit pas d’un canular, mais bien de la menace que pose le changement climatique. Peut-être pas immédiatement, mais bien pour les générations futures et la planète avec. Les îles, les zones tropicales, les communautés qui dépendent de la mer ou de la terre seront les plus vulnérables. Il faudra s’attendre à des extrêmes climatiques, des méga-cyclones aux inondations en passant par des sécheresses et des vagues de chaleur fréquentes. Les écosystèmes, la résistance aux épidémies, les cycles naturels, l’agriculture, les coraux, les régions polaires, les forêts seront gravement affectées. Déjà on estime qu’on ne pourra éviter une hausse de 2oC de la température de la planète d’ici à 2050, comparée au niveau pré-industriel. Le niveau des océans pourra monter de plus de 0,5 mètre jusqu’à 2 mètres au cours du siècle. D’autant plus vrai que même la Banque mondiale s’est réveillée, maintenant, pour crier à l’Apocalypse…

Cette fois ci, attablé dans un café maure à Sid Ali Moussa, l’Imam du village semble tenir par la gorge ses détracteurs, notamment les jeunes qui veulent rompre avec les traditions ancestrales et tourner le dos à l’Islam. Doucement, mais triomphalement, il explique devant les parties de dominos qui se sont toutes tues : « Quand les catastrophes naturelles se multiplient et que le nombre de femmes est supérieur à celui des hommes ; quand les gens n’ont plus honte de leurs péchés et ne craignent plus Dieu pour commettre le mal, alors on peut dire que la fin du monde est proche. »


Nombre de lectures: 1850 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>