DzActiviste.info Publié le lun 22 Juil 2013

DRS. Le colonel Fawzi mis à la retraite

Partager

drs-en-algerieLe colonel Fawzi, responsable du Centre de communication et de diffusion (CCD), relevant du Département du renseignement et de sécurité, basé à Ben Aknoun, a été mis à la retraite, a-t-on appris d’une source sûre.

Très connu dans les milieux médiatiques, cet officier supérieur du Département de renseignement et de sécurité (DRS) a été pendant de longues années le faiseur de journaux.
Bénéficiant de larges pouvoirs et d’une liberté d’initiatives pas toujours tolérée dans cette institution militaire, le colonel Fawzi aura réussi à inonder le marché par une masse de journaux au tirage très limité, mais chichement servis par la publicité étatique distribuée par l’Agence nationale d’édition et de publicitaire (ANEP). Outre la gestion des agréments de nouveaux journaux et des accréditions de correspondants de la presse étrangère en Algérie, le colonel Fawzi, qui suivait de près l’activité de nombreux journalistes, tentait d’influencer par tous les moyens le contenu et l’orientation des journaux.

Il organisait également des fuites d’informations sur certains dossiers pour des objectifs pas toujours clairs. En plus de l’exploitation et de la manipulation, le colonel Fawzi faisait également dans le recrutement d’agents pour le contrôle du paysage médiatique. Il organisait également la prise en charge des agents potentiels qui contribuaient à l’analyse et traitement de l’information et de la stratégie médiatique. Il quitte ainsi ce poste – départ forcé bien entendu – après un règne qui a duré une dizaine d’années.

Ce changement va-t-il impliquer une redifinition de la relation avec le monde de la presse ? Son successeur serait, d’après notre source, un véritable technique qui a évolué pendant des années dans le même service.

R. P.
El Watan 22/07/2013


Nombre de lectures: 3265 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 1 Comments
Participer à la discussion
  1. djamel dit :

    Qu’est ce qu’il a gagné le bougre,en servant ses maîtres?rien de particulier,sauf une retraite avec une mauvaise conscience(s’il en a une), qui le poursuivra,là ou il ira,jusqu’à ce que mort s’en suive.pendant les années rouges,on l’appelait « Allaoua »,et il en existe des « copies conformes »,un peu partout dans toutes les wilayas,au niveau des imprimeries,des radios et tv locales.de toutes les façons,le pouvoir va l’honorer,en lui attribuant une station d’escence,ou un magasin grande surface,ou un motel au bord de la route EST-OUEST.Qui sait?
    Il y’a chez nous des gens de cette éspece,qui aujourd’hui sont des citoyens hors normes,et ne sont jamais malmenés.ou deranges,dans leurs quotidiens.
    Ce sont des hommes au dessus de la loi.
    Leurs passé est riche d’asassinats,de vols caractérisés,etc…..et de viols de consciences collectives.,des citoyens.
    Ils avaient travaillé ,comme notre « Fewzi »,au centre de Ben aknoun(CTRI) et se sont vus,après plusieurs années de services rendues à la nation,attributes de biens collossaux.
    Un de ces serviles,chez nous,posséde un motel,au bord de la route,c’est un kabyle.lorsqu’il organisait des « soirées folles,vins,femmes etc…. »,avec l’ancien Wali de la ville(ce dernier a été bien servi,aussi,pour service rendu
    à la nation(sic))et d’autres gens de la nomenclatura.
    Une fois ivre,il jurait sur sa grande mére,que c’est lui qui avait tué Krim Belkacem,en Allemagne,en 1967.vérification faites,en lisant un des livres d’Yves Courriére,j’ai trouvés les initiaux de ce mercenaire.
    Il aimait même dire à ses compatriotes que la devise du pouvoir,envers l’opposition, est unique au monde.
    Le pouvoir Algerien,assassine le kabyle par un kabyle et l’arabe par un arabe et un chaoui par un chaoui.c’est une réalité qui,va sembler pour certains,une supêrcherie.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>