DzActiviste.info Publié le lun 4 Fév 2013

DZ Facebook: Haine, déchéance et laideur !

Partager

        Mes amis qui me suivent, un tant soit peu, savent que j’ai fermé mes pages à plusieurs reprises, avec la ferme intention de ne plus venir me commettre dans ces merdiers, hachakoum, que sont devenus Youtube et Facebook. J’ai fermé mes pages, dans l’intention de tourner définitivement la page, et de m’occuper de mes propres affaires. Mais il faut croire que je ne me suis pas suffisamment décidé, puisque je persiste à continuer de fréquenter ces cyber-cloaques.
J’ai été écoeuré, jusqu’à la nausée, par certaines pratiques, de gens qui activent dans cette auberge espagnole qu’est la pseudo opposition algérienne. Une activité qui semble plus tournée vers les règlements de compte de bas- quartier, les accrochages à propos de détails insignifiants, la vaine confrontation d’égos sur-dimensionnés, et tant d’attitudes aussi incompréhensibles que choquantes, venant de gens que je tenais en haute estime. Un tant soit peu.
J’ai donc fini par me convaincre que je n’étais pas fait pour ce genre d’activités, encore moins pour la politique.
En plus de cet état d’esprit, et de ces navrantes prises de bec, il faut encore supporter les attaques, souvent anonymes, de cyber baltaguias qui ne reculent devant rien, pour salir quiconque ose critiquer le régime. Ils tirent sur tout ce qui bouge, avec des mots sortis du caniveau. Comportement tout à fait ordinaire, puisque ces gens font un boulot pour lequel ils sont plus ou moins rémunérés, d’une manière ou d’une autre. Mais le plus blessant n’est pas de leur fait, ni même de leurs attaques les plus viles. Le plus blessant, le plus révoltant, vient de tous nos amis qui se contentent, lorsque l’un des nôtres est attaqué, de regarder le match, sans se sentir concernés, de la plus petite façon. Celui qui est attaqué est un homme désespérément seul, seul face à l’insulte, à l’invective, à la calomnie. Qu’il n’espère surtout pas de soutien ! C’est déjà très bien si ses propres amis n’en profitent pas pour l’accabler davantage, pour casser du sucre sur son dos, en acérant encore plus les piques qui le dardent.

Je crois que prendre sa retraite, et s’occuper de ses propres affaires est plus reposant, plus rentable que de s’exposer à l’injure. Mieux vaut tard que jamais. Peut-être que le moment est venu de marier l’éléphant.

DB



Nombre de lectures: 233 Views
Embed This