DzActiviste.info Publié le sam 19 Oct 2013

Edi wela kheli ! Les journalistes parlent du Drs et des clans, mais ils nous disent quoi au juste ?

Partager

Par 3ami Said

Serpent de mer a 7 tetesLa Presse censure la vérité et s’offre mains liées au mensonge institutionnel, légal et constitutionnel !

Heureusement qu’il y a des journalistes pour nous analyser et nous expliquer ce qui se passe « réellement » (haha haha!) dans ce système sous-marin qui se cache dans les profondeurs des eaux, cette vipère cornue qui se cache sous les profondeurs du sable ou ces chars qui rentrent dans les casernes ou ces charognards qui se cachent sous les arbres touffus de la jungle ou ces civiles qui se cachent sous la tenue militaire ou ses militaires qui se cachent sous la tenue civile ou ces moudjahidines qui ne veulent plus faire la guerre ou ces importateurs qui se cachent sous le voile des producteurs ou ces corrupteurs qui enfin investissent ici et ailleurs ou ces criminels qui vont incessamment sous peu faire dans les mosquées la prière ou ces journalistes enfin libérés du poids énormes de leur tutelle pour mentir librement comme ils ont l’habitudes de le faire ou ces partis d’opposition qui vont courir partout et dans tout les sens pour à la fin disparaître et se taire pour revenir à la prochaine course qui vont organiser les pervers ou pour se retrouver dans les lieux où ils doivent dire oui oui oui du matin jusqu’au soir ou ces beaux parleurs qui parlent pour ne rien dire ou qui disent nous allons travailler dans l’intérêt général pendant qu’ils remplissent leurs porches avec l’argent des pauvres, des orphelins, des veuves et des millions de chômeurs, de malades et des miséreux qu’on produit ceux qui les utilisent comme des pantins sans dignité et conscience morale ou ces intellectuels qui se querellent sur détails et sur les futilités pour étaler leur savoir qu’ils copient de leurs différentes lectures ou cette armée qui est préparée, sur armée et entraînée pour faire la guerre au peuple qui les a enfanté un jour ou cette police qui ne doit pas laisser deux chats et demi se réunir pour dire non à la hogra institutionnelle et à la terreur dans un pays où nous sommes tous des frères et des sœurs ou ces caporaux de l’armée des frontières devenus subitement à la faveur de plusieurs coups d’états, d’assassinats ciblés, de massacres pédagogiques, de tueries scientifiques, de manipulations des masses….des généraux, des généraux majors et des empereurs qui ne rendent des comptes qu’aux peuples de fafa De Gualle et accessoirement de tonton Sam le gendarme dit-on du monde ou ces petits repris de justice voleurs de poules hier devenus des grands partons riches, puissants et milliardaires en une heure qui gèrent sous la protection des gendarmes, des Wallis et du responsable de la sécurité du coin des bars où l’alcool coule à flot, le cannabis se fument comme l’air que l’on respire, les jeunes filles malheureuses et pauvres sont utilisées pour satisfaire la virilité perdue des hommes et la destruction morale prospère et s’introduit même dans les douars inexistants dans les logiciels les plus puissants de la terre….

Dites-nous que ce système est illégitime, qu’aucun responsable ne mérite d’être à la place qu’il occupe, qu’aucune institution ne travaille dans l’intérêt de notre pays et de notre peuple, que le peuple n’est pas souverain, que leurs querelles ne sont que celles d’un Film dont le scénario a été écrit à Tripoli et le premier tour de manivelle a été donné au cinéma Majestic d’Alger et que nous sommes tous et toutes, nos richesses naturelles comprises sont utilisés pour service leurs intérêts et ceux de leurs mentors la France et qu’enfin nous n’avons jamais été indépendants hormis ceux et celles qui ont la conscience claire et qui travaillent honnêtement pour libérer notre pays et ceux là, ils savent que rien ne changera tant qu’il n’y aura pas un changement radical du système et tant que ne sera pas remis le destin de ce beau pays dans les mains du peuple qui décidera souverainement de son présent et de son futur et de ses dirigeants du plus petits au président !


Nombre de lectures: 2092 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 8 Comments
Participer à la discussion
  1. Abou Daoud dit :

    Actuellement les éditeurs ne pensent que commerce, autrement dit ils ont bien sélectionnés leurs DP et Red-chefs, pour barrer la route aux articles de fonds. Une vraie censure est pratiquée par ces éditeurs. Ainsi dire que la presse en Algérie est libre ? Oui libre par le pouvoir qui sait que les éditeurs font le sale boulot.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>