DzActiviste.info Publié le sam 27 Juil 2013

Egypte : les Frères Musulmans annoncent la mort de 75 partisans au Caire

Partager

23 partisans du président égyptien destitué Mohamed Morsi ont été tués dans une attaque tôtsamedi matin sur la route de l’aéroport du Caire, ont affirmé les Frères musulmans

(AFP/Fayez Nureldine)

Au lendemain de très violentes manifestations entre pro et anti-Morsi en Egypte, les Frères musulmans ont annoncé qu’au moins 75 partisans du président égyptien déchu ont été tués dans des affrontements avec la police samedi matin sur la route de l’aéroport du Caire.

SUR LE MÊME SUJET

 Egypte : le chef de l’armée défie les Frères musulmans Egypte : le chef de l’armée défie les Frères musulmans VIDEOS. Egypte : les deux camps mobilisent, plusieurs morts à Alexandrie VIDEOS. Egypte : les deux camps mobilisent, plusieurs morts à Alexandrie C’est l’hôpital de campagne géré par les Frères musulmans à la mosquée Rabaa al-Adawiya, dans le faubourg de Nasr City, dans le nord-est du Caire, qui l’annonce. Mille personnes seraient par ailleurs blessées. L’information n’a pas été confirmée par les autorités. De précédents bilans faisaient état de 10, puis de 23 morts. De son côté un journaliste de l’AFP présent sur place a comptabilisé 37 cadavres.
Le directeur de l’hôpital de campagne, le Dr Hicham Ibrahim, cité par l’agence de presse officielle Mena, a précisé que la majorité des morts avaient été atteints par balles à la tête et à la poitrine.
Huit blessés du côté de la police
Ces nouvelles violences interviennent alors que les autorités égyptiennes de transition ont ordonné la mise en détention préventive du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, renversé le 3 juillet par l’armée.
Les heurts ont éclaté lorsque la police est intervenue pour empêcher des manifestants pro-Morsi de bloquer un pont routier, selon les autorités. Elles assurent que les policiers n’ont fait usage que de gaz lacrymogènes. Ils comptent huit blessés dans leurs rangs après avoir essuyé des jets de pierres et des tirs de chevrotine.
Sept morts vendredi à  Alexandrie
Une vidéo diffusée par les partisans de Morsi montre un groupe d’hommes, majoritairement habillés en civil, s’affrontant à coups de pierres avec des personnes hors du champ de la caméra. Parmi les hommes filmés figurent deux en uniforme de police, dont l’un tire à plusieurs reprises en direction de l’origine des jets de pierres.
Les Egyptiens ont manifesté massivement vendredi dans tout le pays, les uns à l’appel de l’armée contre le «terrorisme», les autres en faveur du rétablissement dans ses fonctions de M. Morsi, des rassemblements antagonistes qui ont fait sept morts lors de heurts à Alexandrie (nord), selon un dernier bilan. Au moins 72 personnes ont été blessées au Caire. La plupart des victimes ont été touchées par des tirs de chevrotine. Dans le quartier de Choubra, au Caire, des manifestants ont échangé des jets de pierres et de bouteilles, faisant une dizaine de blessés. Une dizaine d’autres manifestants ont été blessés à Damiette, sur la côté méditerranéenne, selon le ministère de la Santé.
Au moins 200 morts en un mois
Les pro-Morsi ont souligné que ces heurts sanglants faisaient suite au discours du chef de l’armée, le général Abdel Fattah al-Sissi, qui a déposé le président islamiste, demandant aux Egyptiens de descendre massivement dans la rue vendredi pour lui donner «mandat d’en finir avec le terrorisme».
Les autorités avaient renforcé la sécurité vendredi dans tout le pays pour cette journée à hauts risques où les deux camps entendaient compter leurs forces, alors que les violences liées aux troubles politiques ont fait plus de 200 morts en un mois. Les forces armées doivent également faire face à une rébellion dans la péninsule du Sinaï, où des hommes armés ont encore tué un civil et blessé cinq soldats vendredi.

SOURCE




Nombre de lectures: 356 Views
Embed This