DzActiviste.info Publié le ven 2 Août 2013

El Halqa (24) Les Conférences De Si Ramdane Fi Ramadhan – Des Vérités Sur Les Juifs, Jamais Divulguées

Partager

Par : Abdelkader BEN BRIK

al halqaLe professeur Si Ramdane, a décidé aujourd’hui, de divulguer certaines vérités sur l’existence du sionisme ’’d’Israël’’. Si Ramdane prend en témoin un écrivain juif : « Sabbataï Beit-Tsvi est un vieux juif russe. Il a fait toute sa carrière professionnelle aux archives de l’Agence juive de Tel-Aviv. En 1977, mis à la retraite, il publie un volume de quelques 500 pages en Samizdat, à compte d’auteur. Il y consacre un gros chapitre à ce qu’il a appelle :‘’ De la Crise ougandaise aux jours de la catastrophe des années 1938-1945 « .Une partie de cette note sera un copié-collé mais aéré tout en restant rigoureusement fidèle à la pensée de l’auteur. Les passages copiés-collés seront mis entre guillemets. Un lien d’accès au texte originel sera donné à la fin des citations que voici.

«…Formulons un reproche fondamental à l’encontre du sionisme : ce mouvement a vu le jour, initialement, pour protéger et sauver des Juifs, en tout premier lieu les Juifs d’Europe orientale. Mais, par la suite, il s’est fixé pour mission essentielle la création et la pérennisation d’un Etat juif en Palestine. Afin d’atteindre ce but, le mouvement sioniste était prêt – et il le reste, jusqu’à ce jour – à sacrifier les intérêts des juifs. C’est ce qui s’est passé, y compris durant la seconde guerre mondiale. » « … Le sionisme connaît alors une grave crise : il se divise sur la question de savoir s’il fallait – ou non – accepter la proposition de l’Angleterre : créer un état juif en Ouganda. Ceux qui avaient le souci du sort du peuple juif étaient favorables au projet ougandais, les  » minoritaires, mais les  » palestino centristes », majoritaires, l’emportèrent et s’attelèrent sans plus traîner à construire un état juif en Palestine à tout prix, fût-ce au détriment du peuple juif. »
« En décembre 1942, lorsque le caractère massif de l’extermination des Juifs d’Europe devint patent, l’homme qui allait devenir le deuxième président de la République d’Israël, Chazar, formula la question purement rhétorique suivante : pourquoi, nous, (mouvement sioniste), n’avons-nous pas su ? Pourquoi les nazis ont-ils pu nous prendre au dépourvu ? Tandis qu’un autre participant à la même réunion des dirigeants du mouvement sioniste, Moshé Aram, déclarait de son côté :  » Nous avons été des complices involontaires du massacre « , (parlant de ceux qui savaient, mais n’avaient rien fait) :
« L’organisation sioniste a réussi le tour de force de  » ne rien savoir  » de la catastrophe jusqu’à l’automne 1942 et si ce tour de force, elle l’a réalisé, c’est pour la simple raison qu’elle ne voulait rien savoir. »
« La presse pro-sioniste obtempéra aux consignes de ses dirigeants, et même lorsque parurent dans les journaux, le 16 mars 1942 – en se fondant sur une lettre du commissaire national soviétique Molotov – les premiers témoignages d’exterminations massives de Juifs, après qu’eurent été perpétrés à Babi Yar et d’autres massacres, dès le lendemain, 17 mars 1942, on pouvait lire dans les journaux hébreux publiés en Palestine, un démenti officiel, selon lequel les nouvelles faisant état de centaines de milliers de Juifs tués étaient  » des mensonges et des exagérations « .

« Puis il détermine à quel moment les nazis ont décidé de procéder à l’élimination systématique des Juifs : à l’évidence, ce fut en été 1941, à telle enseigne que le premier document d’archive relatif à cette décision est daté du 31 juin 1941. L’éradication projetée des Juifs était un secret absolu et si les pays ennemis de l’Allemagne en avaient eu connaissance, ils auraient pu stopper ou tout au moins ralentir ou dénoncer la mise en pratique de l’ordre non-écrit d’Hitler. Hitler savait bien que les vrais raisons du déclanchement de la 1ère et 2ème guerre mondiale sont les juifs. Ils voulaient s’accaparer de l’Autriche pour en faire un Etat juif ! Mais le mouvement sioniste n’était pas intéressé par la publicité, et il se comporta de façon totalement irresponsable : alors que la seconde guerre mondiale n’avait pas encore éclaté, en 1939, lors du 21ème congrès du mouvement sioniste réuni à Genève, un cacique du sionisme (il s’agissait du futur premier président de la République d’Israël, Chaïm Weizman) avait déclaré la guerre à l’Allemagne, (rien que çà), non pas au nom des Juifs de Palestine, ni même au nom du sionisme, mais au nom de l’ensemble du peuple juif… Le 21 août 1939, cette  » déclaration de guerre  » fut rendue publique, ce qui permit aux nazis de dire, par la suite, que  » les Juifs sont les fauteurs de guerre « . Du point de vue de Beit-Tsvi, ceci traduisait avec éloquence la position égocentrique des sionistes, qui faisaient prévaloir en permanence leur propre point de vue sur celui de l’ensemble du peuple juif, se souciant du sort du peuple juif, en réalité, comme d’une guigne… » Ici s ‘arrêtent le copié-collé ! Novice en informatique, je n’ai pas trouvé de liens actifs à donner ici comme promis plus haut. Demandez à Google : Sabbataï Beït Tsvi., Alors Kaddour, Fhemt el Maqsoud ?» L’Etudiant dépassé par les événements n’a rien pigé : « Oualou Cheikh Hadi jamais Qrinaha »

L’extrait du livre Sabbataï Beit-Tsvi ne contredit nullement les affirmations de certains historiens ; qualifiés de : « Négationnistes » selon les quels : « Les sionistes ont déclaré la guerre à l’Allemagne avant que l’Allemagne nazie n’envahisse les Sudètes et ne déclare la guerre à ses voisins et au monde. Aussi confirme-t-il que la possibilité de sauver des juifs des mains nazies leur avait été donnée par les bourreaux mais ils l’ont refusée par calcule politique et tactique.

Pour des raisons tactiques, les bidules lancés sur Israël par le Hamas ne seraient-ils pas commandés par Israël pour légitimer sa politique répressive, ses violations des lois et règles internationales et pour poursuivre sa politique de colonisation ? Pourquoi les deux organisations de résistance lanceraient-elles, systématiquement, des bidules qui :« Tombent sur des terrains vagues, qui selon les communiqués officiels israéliens, ne font ni victime ni dégât dans leurs rangs ?
A qui profitent les tirs de ces bidules inoffensifs lancés par Hamas à partir de Gaza ? N’est-ce pas pour torpiller un utopique processus de paix et pour susciter de cruelles et sanglantes représailles israéliennes qui s’abattent sur des populations civiles palestiniennes sans défense, au maintien d’un blocus sur Gaza qui menace ses populations d’extermination par privation de moyens de survie, à la partition de minuscules et arides territoires destinés à un ridicule et à un futur Etat palestinien mort-né ? Les dirigeants de ces organisations de : « Résistance » ne se sont-ils pas complices du sionisme tout comme le furent jadis les sionistes post-ougandais avec les nazis ??? . Alors, Ihdarou Al Yahoud, ces juifs qui sont parmi nous, dont je venais de rencontrer dernièrement un à la plage de Sidi Lakhdar, il m’a déclaré que l’année prochaine il fera de cette plage une merveille, et elle sera à lui, une sorte de principauté, ça commence toujours comme çà ! et Al Adhane est d sur le point d’appeler à la prière, Saha Ftourkom.


Nombre de lectures: 951 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>