DzActiviste.info Publié le ven 18 Avr 2014

Elections algériennes 2014: Suspense et dérision autour des résultats.

Partager

V8http://www.tunisiebb.com/
18 avril 2014

Alger, soir des élections. Il est 19 heures. Beaucoup de rumeurs circulent quant aux résultats. Sur le net, la page Facebook des « Envoyés Spéciaux Algériens » (ESA) qui compte plus de deux cent mille fans, affirme avoir des résultats de plusieurs wilayas, grâce à plusieurs centaines de ses observateurs postés dans des bureaux de vote. Il s’agit d’un groupe qui s’est donné pour mission de révéler les abus du pouvoir, tant à l’échelle locale qu’à l’étranger.

« L’annonce du report de la fermeture de 19h à 20h par les autorités n’est pas une bonne chose. C’est l’occasion pour eux de trafiquer les urnes. On a déjà recensé des cas de fraudes, des bourrages d’urne. Il y a même des personnes qui ont tenté de faire entrer des urnes pleines de bulletins de vote pour Bouteflika »affirme Abdou, le fondateur de la page.

 

 

 

Vers 21 heures, dans la cuisine d’un ami journaliste, un groupe de jeunes discutent de l’issue possible du scrutin. L’un d’entre eux, Mehdi, fondateur d’un site de vente en ligne, jette un coup d’œil sur ESA. Des résultats partiels circulent sur la page des cyberactivistes avec une majorité de voix pour Benflis dans plusieurs wilayas : « Je ne crois à ces résultats. Même si la majorité des voix va logiquement à Benflis, on ne sait pas qui est derrière cette page, ça peut être n’importe qui. – Pourtant des vidéos à charge contre le régime ont été révélées en masse sur le réseau social. – C’est vrai qu’ils ont révélé beaucoup de choses graves mais on ne sait plus qui croire avec toute cette désinformation ».

La nuit est tombée sur Alger, les rues sont peu fréquentées. La présence policière est toujours aussi importante dans les artères principales de la capitale. Le mot d’ordre étant la sécurité avant tout. « Si tu veux être tranquille à un barrage de police, tu roules vite en klaxonnant comme un fou. Là, ils te laisseront passer, ils vont croire que tu vas fêter la victoire de Bouteflika ! » confie un jeune Algérois paré pour faire la fête. Il a voté pour l’opposant Benflis.

18 avril, les résultats doivent être rendus publics dans la journée. Sur le site officiel du Ministère de l’Intérieur, le taux de participation indiqué est de 51.7%. Néanmoins les résultats ne sont toujours pas affichés bien que le camp Bouteflika crie victoire et celui de son opposant parle de fraudes et de manipulations des résultats du suffrage.

Sur les réseaux sociaux, on ne prend plus au sérieux l’élection, elle est tournée en dérision et notamment certains résultats qui y circulent. L’incrédulité laisse place alors à la raillerie :

–          «      – Je suis à Alger et les scores sont à 75% pour Boutef ! Loool, je me marre !

–             – Et l’armée, elle a fait combien ?

–       – La démocratie l’a emporté au-delà de toutes considérations partisanes. Le président est mort, vive le Président ! »

 

Il semblerait qu’il n’y ait pas de suspense quant au vainqueur du scrutin. Les interrogations se situent davantage sur le pourcentage attribué aux deux candidats.

Résultats dans la journée.

Ecrit par Rafika Bendermel


Nombre de lectures: 199 Views
Embed This