DzActiviste.info Publié le mar 24 Avr 2012

Élections en Algérie : les algériens chassent les candidats

Partager

Le premier ministre, Ahmed Ouyahia, n’en revient toujours pas. En déplacement dans la ville de Bouira ou il devait animer un rassemblement électoral, il a du faire face à la colère d’une partie de la population.

Durant son intervention, une foule de jeunes a fait irruption dans la salle au cri de « voleurs, tricheurs, où est notre part de pétrole, dégagez… » Le premier ministre, visiblement surpris quitte précipitamment la salle. Dehors il accuse furieux : « c’est l’opposition qui m’a saboté et privé de prendre la parole. » C’est la première fois qu’un responsable de ce niveau est empêché de parler.
De son coté, Aboudjerra Soltani, a du son salut à la présence des forces de l’ordre. Lors d’un meeting dans la ville de Ksaar Elboukhari, l’ancien ministre été bombardé d’objets en plastique de toutes sortes, interrompant la réunion. Aboudjerra et la délégation qui l’accompagnait ont quitté la ville sous une escorte policière.

Le quotidien Liberté rapporte que le FFS a également subit le même un autre affront puisque ce lundi, sa tête de liste, Arezki Derguini, a été empêchée de tenir un meeting à dans propre village de Souk el Tnine (wilaya de Béjaïa). « Des jeunes en colère ont empêché, hier en début de soirée, la tenue d’un meeting du Front des forces socialistes dans le village du 8-Mai 1945, dans la commune de Souk El-Tenine, 35 km à l’est de Béjaïa indique le quotidien.

Le meeting électoral que devaient animer Khaled Tazaghart, Brahim Meziani et Nacer Abdoune hier à 18 heures dans cette localité a dû être annulé par les organisateurs pour éviter des dérapages suite à l’attitude de certains jeunes qui ont procédé à l’arrachage de panneaux d’affichage, en huant les membres de ce parti et en refusant la tenue du meeting dans leur village.

Par ailleurs le site d’information « Algérie-Express » rapporte que « dans la journée de ce lundi; deux voitures sorties pour une campagne de proximité dans la Daïra d’Azeffoun pour le compte du MPA d’Amara Benyounes ont été prises en chasse par un convoi de véhicules où des boycotteurs agitaient des faux billets pour rappeler la sulfureuse réputation de corruption qui colle à la peau de leur chef. Les deux voitures ont aussitôt quitté la région. »

Il y a trois jours, un meeting de Louisa Hanoune à Tizi-Ouzou a été interrompu par des citoyens qui ont envahi la salle.

De toute évidence, les candidats qui participent à cette élection, n’ont pas encore pris la mesure du rejet qu’ils suscitent au sein de la population. Ils l’apprennent, à leurs dépens, en direct, lors de leurs sortie sur le terrain.

KalimaDZ 24 04 2012


Nombre de lectures: 1594 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>