DzActiviste.info Publié le mer 19 Sep 2012

Elle est bien belle cette presse dite de civilisés … !

Partager

Commentaire à propos de cet article « La Tunisie au bout de l’enfer nahdhaoui »

—————

Elle est bien belle cette presse dite de civilisés … !

Elle me rappelle la presse algérienne dite civilisée elle aussi, et qui dans les années 90s avait tout fait pour plonger le pays dans le chaos que l’on connait.

Dans cet article, on reproche au parti Nahdha les agissements d’une minorité salafiste qui empoisonne parfois la vie à leurs concitoyens. Un piège dans lequel nous espérons que tout les tunisiens ne tomberont pas, et resteront solidaires pour continuer cette phase de transition vers un vrai Etat de droit et du respect de la dignité humaine.

Rien ne sera facile bien évidemment car on ne sort pas de dizaines d’années de dictature indemne. Rien ne sera facile, aussi parce que certains ne veulent absolument pas laisser faire cette transition. Cet article en dit long sur ce genre de personnes hostiles à la marche de l’Histoire.

J’ai pu suivre grace à Internet certaines dénonciations concernant le gouvernement tunisien, et je pense que cela relève d’une activité démocratique saine, par contre tout ce déluge de la presse sur des faits divers, et qui parfois relèvant du pur fantasme … ne sont pas de bonne augure, à mon humble avis.

Samir Hchicha.net
19/09/2012


Nombre de lectures: 4881 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 17 Comments
Participer à la discussion
  1. Madlab dit :

    Donc sous couvert de « marche de l’histoire » (excusez du peu !) il faut arrêter de dénoncer le hold up qu’est en train de commettre, par la violence, les intégristes dans le monde arabe.
    Je ne comprends pas ce raisonnement et je comprends encore moins la mise en doute de la parole de ceux qui subissent la violence de ces groupuscules. auriez-vous osé mettre en doute la parole d’une seule victime de la DRS en Algérie ? je ne pense pas. Alors soyez cohérent !

    • Samir Hchicha dit :

      Votre conclusion semble ne pas avoir de rapport avec le texte ci-dessus.

      Des actes relevant du fait divers ne doivent pas etre considérés comme un chaos général subi par tous les tunisiens…; sauf à vouloir induire en erreur les lecteurs.

      Il ny’a donc aucune négation de certains faits vérifiés, par contre considérer ses opinions idéologiques comme des faits et des evenements relève de la pure manipulation de l’opinion publique.

      Et comme je le disais plus haut, nous connaissons très bien maintenant la honte dans laquelle a été plongée la presse algérienne durant les années 90, en utilisant les memes procédés que vous tentez de défendre.

      Je crois que les algériens savent maintenant faire la part des choses, car 20 ans plus tard les yeux se sont largement ouverts sur cette phase horrible de notre histoire récente.

  2. madlab dit :

    Je vous rejoints sur au moins un point « considérer ses opinions idéologiques comme des faits et des événements relève de la pure manipulation de l’opinion publique. »
    Par contre je reste plus que dubitatif sur votre façon de classer les graves atteintes aux droits de l’homme que les islamistes font subir aux tunisiens en « fait divers ». Serait-ce votre façon à vous de nous expliquer qu’il y a droit de l’homme et droit de l’homme et qu’il « ne faut pas tout confondre » ?
    Votre hiérarchisation des événements relève certainement de ce que vous décrivez comme « manipulation ». Car pouvez-vous admettre enfin que l’on soit contre les régimes despotiques arabes tout en s’opposer farouchement contre la peste intégriste ?! Pouvez-vous vous défaire des procés d’intention permanant et de la paranoïa ? car au fond ce qui sous-tend votre pensée c’est cette certitude chevillé au corps que seuls les défenseurs de Benali peuvent oser s’attaquer à Anahda pour renverser les choses. Désolé, vous avez tort cher Monsieur.
    Le chemin vers la démocratie est encore long ne vous trompez pas de combat et continuez à dénoncer toutes les reculades. Oui, toutes ! toutes ! toutes !

  3. Samir Hchicha dit :

    Ca aurait été intéressant de débattre sans travestir ainsi mes dires. Il n y’a aucune hiérarchisation des atteintes aux droits de l’homme dans mes dires. Et mon propos est tout à fait ailleurs.

    Ce n’est pas bien grave, je vois que mon opinion dérange et cela ne me choque nullement de voir qu’on tente de me faire dire autre chose que ce que j’ai avancé..

    N’oubliez juste pas que nous ne sommes plus dans les années 90s … et que les mêmes méthodes utilisées par les généraux algériens (instrumentalisant cette « presse ») , ces méthodes qui ne passeront plus 20 ans plus tard.

    Bien à vous.

  4. jarir acimi dit :

    Le peuple algérien a attendu 20 ans pour percevoir un brin de justice à travers des gens de bonne foi comme Hchicha,Sidhoum,Belmouhoub,Laib,Ezman…et d’autres.
    Des gens qui sont sortis heureusement du camp dit »moderniste »
    Ils crient haut et fort la VERITE ce que les defenseurs du DRS pervertissent depuis 92 en toute connaissance de cause.
    Mr Medleb vous savez très bien que l’argent,le pétrole,l’armement,les médias,la,diplomatie….ne sont pas entre les mains des « intégristes »
    Vous savez très bien que la démocratie,les libertés ne s’acquièrent pas en écrasant Belhaj et consort.
    Je suis convaincu que vous et vos semblables militez ,non pas pour le droit et la justice mais par haine de l’autre qui est différent de vous.

    • madlab dit :

      Vous vous voilà convaincu que je suis pour « la haine de l’autre qui est différent de (moi) ». Sans doute avez vous sondé mon âme pour atteindre cette vérité en moi (rire).
      Non monsieur, je veux que l’autre ait la chance de d’exprimer sans qu’un ayatollah, qu’il soit de la DRS ou du pseudo parti de dieu ne lui dise quoi penser, quoi faire ou quoi dire. Je suis un libre penseur ni plus ni moins.
      Évidement, pour vous seuls comptent les crimes des uns mais pas ceux des autres. On peut tuer et opprimer avec et sans pétrole. Avec et sans média. Avec et sans diplomatie.
      Votre haine d’un camp vous jette dans les bras de la pire idéologie contemporaine. L’ennemi de votre ennemi est devenu votre ami. Votre complice de sang !

  5. Ahmed dit :

    Attention, l’ami, Hchicha, ce que dit Madlab est pertinent, il faut défendre « tous » les droits de l’homme et ne pas choisir entre des « bonnes » et des « mauvaises » victimes. Les salafistes tunisiens ne se contentent pas d’exprimer des « idées », ils agressent et usent de violence. Ils sont les meilleurs arguments des « éradicateurs » de Tunisie qui existent, eux aussi!

    • Samir Hchicha dit :

      Il ny’a pas de soucis de ce côté là l’ami Ahmed. Je defend tous les droits, et je dénonce toutes les atteintes à ces derniers quels qu’en soient les auteurs.

      D’ailleurs, cette dénonciation est bien mentionnée dans mon texte. Mais on fait semblant de ne pas la voir …

      On me reproche ici des choses que je n’ai pas écrites … cela me semble évident qu’il y’a tentative de détournement du sujet … pour des raisons que l’on devine aisément.

      Il y’a une certaine presse éradicatrice tunisienne, qui nous rappelle « drôlement » notre presse éradicatrice aussi dans les années 90 en Algérie.

      La responsabilité de cette  » certaine presse » est totale dans les massacres qui se sont produits. C’était l’instrument médiatique du génocidaire.

      Encore une fois, 20 ans après les choses sont maintenant très claires à ce propos. On n’a qu’à se référer aux témoignages des journalistes mêmes qui ont assisté à des choses incroyables dans leurs rédactions d’alors. Tout le monde connait les témoignages de SAS par exemple, à ce propos.

      Vous avez aussi surement pris connaissances des récentes sorties de Fetanni (soir d’algerie) à ce propos. IL a eu le culot de reconnaitre que les responsables de la presse étaient informés du lourd prix à payer suite à l’intervention de l’armée (soutenue par ces gens qui nous donnent des leçons aujourd’hui) …

      Mais bon, je pense que tout cela n’échappe plus à personne, l’opinion publique nationale et internationale connait largement les réalités que certains continuent à essayer de maquiller, et de manière tellement moche et maladroite que « l’arnaque intellectuelle » se voit à des klm.

      Qu’ils feignent s’indigner qu’on ait pas dénoncé les dépassements des salafistes … est une méthode qui date de 20 ans …. elle n’a plus aucun effet biensur.

  6. Aghiles dit :

    @Medeb l’athéo-communiste et laico-fasciste complice des éradicateurs qui ont massacré des centaines de milliers de musulmans algériens tu oses encore nous « gratifier » de ta haine et ta peste !

    • Madlab dit :

      @ Aghiles Évidement, votre message n’est qu’amour et compassion envers votre prochain… Pitoyable !

      @ Hchicha, croyez moi vous vous trompez de cible. Un peu plus de discernement ne vous aurait point nuit.
      De grâce arrêtez de mettre les gens dans de petites cases héritées des années 90. Vous me prêtez tellement d’intentions cachés que vous finissez par répondre à un autre que vous avez vous-même crée !
      Pourriez-vous un seul instant m’imaginer autrement que comme un « éradicteur », un « complice de la DRS », un « l’athéo-communiste, laico-fasciste complice des éradicateurs » comme le dit si bien Maitre Aghiles qui semble traduire vos propos.
      Une dernière fois, le régime de Ben Ali est tombé. Vous pouvez continuer votre combat contre lui mais ce qui compte aujourd’hui c’est de s’opposer à ceux qui voudraient profiter de l’ouverture démocratique pour instaurer, au plus vite, une théocratie totalitaire (en avez-vous la motivation, le courage et l’envie ?). Vous pouvez ne pas être d’accord avec ce point de vue mais de quel droit considérez vous qu’il s’agit là d’idée « hostiles à la marche de l’Histoire » ?! (Au passage permettez-moi de vous dire que l’histoire n’a que la marche que choisissent ses acteurs. Croire qu’elle va dans un seul sens, connu de vous !, est un peu présomptueux. )

  7. Samir Hchicha dit :

    Encore une fois je suis désolé d’avoir à le rappeler, qu’il est trop facile de faire dire aux gens ce qu’ils ne disent pas pour ensuite étaler des raisonnements sur des … déclarations inventées.

    Autrement dit, me concernant je ne suis responsable que de mes dires, consignés ci-dessus.

    Finalement il ne faut pas pratiquer ce que l’on dénonce soit-même… ça perd son sens, et la discussion n’a plus d’intérêt, à mon sens.

    Vous dites qu’en Tunisie il est question d’installer une théocratie, alors que ceci est une fausse information, que tout le monde peut vérifier.

    Enahdha de Tunisie et même les frères musulmans d’Égypte ont clairement et officiellement déclaré qu’ils ne souhaitaient pas instaurer une théocratie. Donc, vous nous proposez, comme pour Don Quichotte de faire la guerre à des ….moulin (en inventant que ce sont des monstres).

    Je pense que cela confirme tout à fait mon premier commentaire, à savoir qu’il y’ a très visiblement tentative de détourner les citoyens des vrais problèmes, en leur proposant des épouvantails comme moyen de détournement des vrais sujets.

    C’est justement cette méthode utilisée par la presse, que j’ai essayé de dénoncer à juste titre, à mon avis. Car cette presse ne veut pas voir les citoyens s’élever au rang de citoyens responsables de leurs choix et au courant des vrais enjeux.

    Cette presse veut casser la machine en marche depuis le début 2011 … et elle nous rappelle de manière très claire la presse algérienne des années 90. Une presse utilisée par des militaires qui ont décidé de faire un coup d’état et d’assumer toutes les conséquences que l’on connait. Cette presse avait alors fait, ce que vous nous proposez là, à savoir montrer que les gens qu’on extermine, et qu’on déporte dans des zones irradiées, présentés comme des monstres qu’il serait normal d’exterminer ainsi.

    Cette presse (ses responsables et tous ceux qui ont plongé leur plume dans le sang des algériens) est aussi responsable que ceux qui ont donné des ordres aussi graves et violents.

    Voilà ce que j’en pense, et désolé de vous choquer ainsi. à titre personnel, il n’y a point de vengeance dans mes propos, mais juste une volonté de rappeler cette réalité que plus personne n’ignore dans l’opinion publqiue.

    Bien à vous.

  8. Madjid dit :

    Je suis vraiment effaré par votre bienveillance à l’égard des frères musulmans en Egypte et en Tunisie. Sans doute ne lisons nous pas la même littérature, les mêmes journaux mais delà à nier que le but ultime de ce mouvement politique soit l’instauration d’une théocratie…cela en devient inquiétant. Eux même seraient très vexés de vous lire !!!
    Mais une question me taraude (j’en conviens, je prends la liberté de sortir du sujet de votre texte). Oublions un instant la Tunisie et le printemps arabe : Pensez-vous qu’un régime théocratique, c’est à dire un régime ou les docteurs de la foi décident en dernier ressort du bien fondé des lois fussent-elle votées par la majorité, soit garant des droits de l’homme et de la démocratie ?!
    Un dernier mot enfin : en toute amitié je vous invite à dépasser les schémas de pensées hérités des années 90 en Algérie. Évidement, beaucoup de gens se sont trompés effrayés qu’ils étaient par le spectre intégriste ou, à l’inverse, ravis d’en découdre avec un système qui les a tant spoliés. Les uns ont refusé de voir les crimes des militaires les autres ont donné une tribune à de vrais assassins.
    Dans ce déchainement de passion, nous nous sommes insultés, traités de tous les noms. Pourtant, beaucoup de chose nous unissent, j’en suis certain : l’envie d’en finir avec toute forme de tyrannie et permettre aux citoyens de faire entendre leur voix.
    Sincèrement, ne pensez-vous pas, que par delà des désaccords profonds et une appréhension diamétralement opposées de faits historiques récents une « pacification » des esprits soit urgente ?

  9. Samir Hchicha dit :

    Il ne s’agit ni de bienveillance, ni rien de tout cela. Il s’agit juste de s’informer de manière un peu sérieuse, et enfin comprendre que cette presse aux ordres a un agenda qui n’est pas celui d’informer, ni de contribuer sainement à la vie citoyenne.

    Son agenda est tout autre. C’est cela le fond de mon texte ci-dessus.

    Ce qui serait urgent, à mon sens, c’est detrouver un compromis entre toutes les tendances idéologiques, pour assurer à notre pays (à nos pays) une transition viable vers un Etat réellement démocratique et réellement de Droit.

    (pour ma part) Voici une proposition de sortie de cette grave crise politique consignée dans cet appel:

    http://lequotidienalgerie.org/2011/03/19/creation-du-front-du-changement-national-%D8%A5%D9%86%D8%B4%D8%A7%D8%A1-%D8%AC%D8%A8%D9%87%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D8%AA%D8%BA%D9%8A%D9%8A%D8%B1-%D8%A7%D9%84%D9%88%D8%B7%D9%86%D9%8A/

    Il s’agit donc d’avoir une vision rassembleuse, sérieuse et rigoureuse de l’avenir, sans négliger le travail de vérité et de justice que nécessite, cette proposition d’alternative.

    La presse citée plus haut est en train de faire la guerre à toute solution de compromis … pour des raison qu’on devine aisément d’ailleurs.

  10. Aghiles dit :

    @Medeb t’es gravement formaté idéologiquement ce qui fait de toi un laico-fasciste dangereux !
    En tant que démocrate On ne peut pas être d’accord avec un borné !
    ————————
    Je vous prie de ne pas passer aux insultes pour débattre sur ce site.
    Il s’agit exclusivement d’argumenter sans avoir recours à la violence verbale clairement réprouvée sur notre plateforme.

    En vous remerciant pour votre compréhension.

    Rédaction Dzactiviste.info

    • Madlab dit :

      Mon cher Aghiles, Dans votre premier poste vous m’avez traité de « athéo-communiste et laico-fasciste », dans le second de « laico-fasciste » seulement. Est-ce là la preuve que je remonte, peu à peu, dans votre estime ? Je prends soin de vous écrire car il se peut que dans votre prochain message de réponse vous vous décidiez à ne me traiter que de « fasciste » ou de « communiste ». Encore un effort camarade 🙂

  11. DZactiviste.INFO الناشط الجزائري dit :

    Madlab says
    Désolé d’insister mais la dernière phrase de votre message m’intrigue.
    Quelle est donc les raisons que vous prêtez à la presse qui dénonce les risques de dérives de frères musulmans ? Je suis sincère dans ma question. A vous lire j’ai l’impression que les choses sont binaires : si on critique les intégristes c’est qu’on veut, forcement (?!) le retour des anciens régimes. Peut on à votre avis critiquer les intégristes car on pense, sincèrement (j’insiste sur ce mot) et sans arrières pensées que c’est un danger pour la démocratie et les droits de l’homme ?

  12. Quel gachis mzq amis que de temps perdu, que de commentaires pour une presse qui a perdu son ame.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>