DzActiviste.info Publié le sam 12 Mai 2012

ELWATAN-ALHABIB 2012-05-12 08:30:00

Partager
Union Européenne

Négociations Sur le Nucléaire Iran 5 +1 : Ashton Va Chercher Ses Ordres A Tel Aviv 

 

 

S.C.A.N.D.A.L.E.UX ! La «chef de la diplomatie» de l’UE Catherine Ashton se rend en catimini à Tel Aviv pour y recevoir les ordres du putschiste juif sioniste Netanyahou pour les prochaines négociations 5+1 Iran sur le nucléaire pacifique iranien. Aucune initiative par contre pour faire pression sur le gouvernement israélien pour qu’il respecte le droit international vis-à-vis des prisonniers palestiniens dont plus de 1500 sont actuellement en grève de la faim pour dénoncer leurs conditions d’incarcération.



Négociations Sur le Nucléaire  Iran 5 +1 : Ashton Va Chercher Ses Ordres A Tel Aviv


Que l’Armada juive sioniste installée à demeure à Bruxelles qui a largement les moyens financiers grâce aux milliardaires juifs sionistes européens et américains de faire du lobbying quotidien dans les couloirs de l’UE contre le programme nucléaire pacifique iranien rien de surprenant. Bruxelles est devenu la 2ème capitale mondiale du Lobbying après Washington ( un retour au corporatisme moyen âgeux qu’on pensait révolu grâce aux progrès démocratiques dans les pays dits « civilisés » occidentaux).

Mais que la « chef de la diplomatie « de l’UE- nommée et non élue mais l’UE n’est en rien une institution réellement démocratique dans son fonctionnement – Catherine Ashton aille en catimini à Tel Aviv pour y rencontrer le putschiste juif sioniste Benjamin Netanyahou pour rendre compte de l’avancée des négociations entre les 5+1 et l’Iran et recevoir en contre partie les ordres de ce dernier pour la suite de ces négociations qui auront lieu à Bagdad le 23 Mai est tout simplement


S.C.A.N.D.A.L.E.U.X.


Netanyahou le putschiste vient d’abord de décider de dissoudre le parlement israélien puis faisant volte face 24h après a annoncé la formation d’un gouvernement d’union nationale négocié en secret avec le chef du parti de droite, Kadima, Shaoul Mofaz, ancien chef d’état major de l’armée israélienne


Ce putsch « soft » vise à constituer un Triumvira avec le ministre de la défense Ehoud Barak pour finaliser le plan d’attaque israélienne des installations nucléaires iraniennes.


Kadima et son nouveau chef de parti, Shaoul Mofaz- un juif sioniste originaire d’Iran qui parle couramment le Perse- constituait au sein du parlement israélien le seul rempart quoique timoré contre une attaque juive sioniste contre l’Iran.


Les élections anticipées d’un an auraient permis aux Travaillistes débarrassés de Barak et à un nouveau parti « Yesh Atid « (Il y a un futur) de Lapid téléguidé en coulisse par des officiers de réserve et ex dirigeants du Shin Bet et Mossad qui ont récemment accusé Netanyahou Barak de messianisme guerrier vis-à-vis de l’Iran d’être, de faire barrage à cette folie suicidaire.


C’est donc dans ce contexte qu’elle ne peut ignorer sauf d’être elle -même totalement incompétente – il est vrai que derrière son titre ronflant se cache une personne qui n’a aucun savoir faire en matière de diplomatie – que Catherine Ashton a débarqué ce matin à Tel Aviv.


Selon une dépêche AFP très explicite ( caractères gras de notre fait) sur le rôle de donneur d’ordre du gouvernement Netanyahou concernant l’Iran publiée d’aujourd’hui :


« La chef de la diplomatie de l’Union européenne (UE) Catherine Ashton, en visite non annoncée aujourd’hui en Israël,
a rendu compte au premier ministre Benyamin Nétanyahou de l’état des négociations nucléaires sur l’Iran, a-t-on appris de source gouvernementale israélienne.

« Ils ont parlé de l’Iran.
Israël a présenté ses positions à l’approche de la prochaine série de discussions du groupe 5+1 à Bagdad » le 23 mai, a indiqué un responsable gouvernemental sous couvert de l’anonymat. Israël réclame « des accords avec l’Iran, avec un calendrier précis pour leur mise en oeuvre, sur trois points: l’arrêt de tout enrichissement de l’uranium, le retrait d’Iran de tout le matériau déjà enrichi et le démantèlement des installations souterraines près de Qom (NDLR: le site de Fordo, centre de l’Iran) », a expliqué ce responsable.

Selon une source européenne à Bruxelles,
la rencontre de mercredi fait partie des contacts « réguliers et en cours » de Mme Ashton avec le Premier ministre israélien –« comme avec d’autres dirigeants ». L’entrevue devait porter sur « un certain nombre de questions: la situation régionale, le processus de paix au Proche-Orient, l’Iran, la mise en place de la nouvelle coalition en Israël », a précisé la source…. »

Cette visite surprise de Catherine Ashton fait suite à toute une série de visites dans l’UE la semaine dernière du conseiller à la Sécurité nationale d’Israël, Yaakov Amidror pour rencontrer de hauts responsables directement impliqués dans la discussions avec l’Iran.


Autrement dit suite à ce lobbying intensif d’Amidror, Ashton est venue à Tel Aviv rendre des comptes et se faire dicter ce qui doit être fait lors des prochaines négociations avec l’Iran à Bagdad le 23 Mai.


On connaissait la coopération très rapprochée de Washington avec Tel Aviv sur le dossier du nucléaire iranien désormais on a la preuve que celle-ci s’est élargie à l’UE qui n’a aucune indépendance en matière de diplomatie vis-à-vis de l’Axe Washington Tel Aviv.

En attendant les conséquences de l’attitude belliqueuse ce cette Axe destructeur américano sioniste se feront sentir à la pompe d’ici peu si effectivement les ordres de Tel Aviv mentionnés ci dessus sont respectés par les US/UE.

Alors que plus de 1500 prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim dans les geôles israéliennes pour protester contre les conditions inhumaines de détention qu’ils subissent depuis des années incluses celles des femmes et des enfants et que plusieurs sont en danger de mort, Mme Ashton ne fait rien pour faire pression sur le gouvernement juif sioniste fasciste de Netanyahou


Le rapporteur spécial de l’ONU pour les droits de l’homme dans les Territoires palestiniens occupés, Richard Falk, a déclaré récemment dans un communiqué :


«Je suis écœuré par les violations continues des droits de l’homme dans les prisons israéliennes et j’appelle le gouvernement d’Israël à respecter les obligations internationales en matière de droits de l’homme à l’égard des détenus palestiniens. Israël doit traiter ces grévistes de la faim selon les standards internationaux, y compris en autorisant les visites des familles»


Ce mouvement collectif de grève de la faim a commencé le 17 avril. Les prisonniers palestiniens réclament l’abolition de l’isolement carcéral et de la détention administrative, une disposition héritée du mandat britannique sur la Palestine qui permet l’incarcération sans inculpation ni jugement de suspects pour des périodes de six mois renouvelables indéfiniment.


Richard Falk rappelle également dans son communiqué que depuis 1967
«quelques 750 000 Palestiniens, dont 23 000 femmes et 25 000 enfants ont été en détention dans les prisons israéliennes, soit approximativement 20% du total de la population palestinienne des territoires occupés».

Face à cette inhumanité juive sioniste à l’égard des prisonniers palestiniens on attend de Mme Catherine Ashton autre chose que de prendre ses ordres auprès de Netanyahou qui s’apprête à commettre des crimes de guerre en Iran comme il en a commis en Palestine occupée avec l’aval de l’UE
.


Mercredi 9 Mai 2012
Myriam Abraham


Nombre de lectures: 353 Views
Embed This