DzActiviste.info Publié le jeu 14 Juin 2012

ELWATAN-ALHABIB 2012-06-14 16:44:00

Partager
Terrorisme Institutionnel

US État Terroriste : Guerre Non Conventionnelle Des US Au Moyen Orient En Syrie

Pour comprendre la politique étrangère d’interventions terroristes des US au Moyen Orient …et ailleurs il suffit de lire attentivement le Manuel des Forces Spéciales Militaires US dont une version provisoire a été publiée en 2010. Quand la Russie accuse les US de fournir des armes aux opposants syriens d’Assad elle dit vrai car cela fait partie du plan de déstabilisation et balkanisation de certains pays au Moyen Orient au profit du régime juif sioniste Israël.

« Le but des efforts de l’UW (Unconventional Warfare) c’est d’exploiter les vulnérabilités politique militaire économique et psychologique d’une puissance ennemie en développant et soutenant des forces de résistance pour qu’elles accomplissent les objectifs stratégiques des US. Dans le futur proche les forces US s’engageront pour l’essentiel dans des opérations de guerre irrégulière. ( IW) «

C’est ainsi que commence le Manuel de Guerre Non conventionnelle des Forces Spéciales Militaires US dont la version provisoire de 2010 est en PJ. Cette version TC 18-01 vise à définir ce que les Américains entendent par Guerre Non Conventionnelle UW.


Un nouveau document est en cours de rédaction code ATP 3-05- 1 mais il ne devrait comprendre que des modifications mineures par rapport au TC 18-01.


Ce document livre quelques secrets de la façon dont les US mènent leurs sales guerres d’intervention dans des pays considérés comme des « ennemis » tout simplement parce que leurs gouvernements ne se plient pas ou pas assez au dictat de l’Empire et de son allié inconditionnel dans les massacres de populations musulmanes principalement le régime juif sioniste.


Ces guerres secrètes jamais approuvées par le Congrès US donc illégales eut égard à la Constitution américaine bafouée par les administrations successives démocrate et républicaine montrent à quel point les forces américaines sont endoctrinées via ce type de Manuel à caractère fasciste s’octroyant le droit de déstabiliser infiltrer assassiner corrompre pour assoir leur hégémonie mondiale violant la souveraineté des états et des peuples au nom de l’enfumeuse doctrine dite de la « Démocratie ».


« Il existe un nouveau type de guerre – nouvelle de par son intensité, ancienne dans son origine – guerre menée par des guérilléros, des insoumis, des insurgés, des assassins, guerre par embuscade plutôt que par combat, par infiltration plutôt que par agression, en cherchant la victoire par l’érosion et l’affaiblissement de l’ennemi au lieu de se confronter à lui. Elle joue sur l’instabilité. »


Cette doctrine développée sous l’administration Bush et mis en pratique par ce dernier puis largement développée par le « Prix Nobel de la Paix » Barak Obama est basée sur le principe d’actions préventives contre un état qui « peut » un jour ou l’autre menacer les intérêts américains. Aucun critère rationnel n’est avancé pour évaluer ces « menaces ». De même ce Manuel ne fournit aucune explication quant à la justification d’attaquer un état sous prétexte qu’il menacerait les intérêts des US fussent-ils commercial politique ou sécuritaire.


L’aspect le plus néfaste d’UW mis à part le fait qu’elle est une violation évidente du droit international concernant la souveraineté des états leur intégrité territoriale et la perte de vies humaines et de biens … c’est l’effort pro- actif et agressif pour monter psychologiquement une population contre son propre gouvernement. C’est sur ce point essentiel que cette doctrine UW viole toute valeur inscrite dans la Constitution américaine et par conséquent renvoie les US à une période pré fédérale et rétrograde de ce pays à son statut de régime colonial ayant massacré les populations autochtones pour s’emparer de leurs biens leurs terres et leurs richesses naturelles et culturelles.


Le « Printemps arabe » de l’année dernière a fourni une occasion en or aux Américains – certains affirment non sans raison qu’ils sont en fait à l’origine de ce « Printemps « – d’utiliser le chaos régional et interne à certains pays pour mettre en application leur doctrine d’UW. C’est ce qui s’est passé dans les pays considérés comme « hostiles » la Libye de Kadhafi la Syrie et l’Iran que les US ont tenté de déstabiliser sans succès lors des élections de 2009.


L’arme principale a été l’infiltration d’éléments hostiles aux régimes en place par des hommes de paille à la solde des US inclus des membres d’Al Qaeda dont la nébuleuse sert à approvisionner en salafistes takfiristes et wahabbites tous ces prétendus « mouvements de résistance » comme les qualifient les médias de propagande de guerre occidentaux une insulte à la mémoire des vrais mouvements de résistance des peuples asservis.


Ci-dessous la Figure 2-2 montre le degré de planification de cette déstabilisation de régimes considérés comme une menace.


Le 14 Février dernier devait être la date de démarrage de telles activités en Iran. Mais l’Iran a appris des tentatives américano sionistes et de leurs laquais occidentaux de déstabilisation en 2009 lors des élections présidentielles.


Internet et les médias sociaux ont largement été manipulés dans le contexte de cette doctrine UW afin de disséminer de fausses informations anti régime pour se rallier l’opinion publique en interne et à l’étranger. Lors de cette opération UW le Pentagone a tout de suite décrété que le cyber espace était devenu « domaine opérationnel » et l’administration Obama et le Congrés US ont augmenté les financements pour de telles opérations. Le Département d’état sous Hillary Clinton s’est concentré sur ces campagnes de changements de régimes via le financement et l’infiltration d’ONG collaboratrices de l’Empire américain.


En juillet de l’année dernière le service technologique du ministère de la défense US (DARPA) a financé à hauteur de 42 millions de $ un programme pour
« détecter classer mesurer et traquer la formation le développement et la propagation d’idées et concepts » via les médias sociaux.

Cette puissante machine de propagande du Pentagone dans les médias sociaux vise aussi à contrer l’influence des informations de l’adversaire.


Afin de
« permettre une utilisation plus souple de l’information en soutien à des opérations militaires, les défendre contre des influences contraires « cette machine de propagande dans les médias sociaux développe des moyens automatiques d’identifier « les participants leurs intentions de mesurer les effets des campagnes de persuasion » avec comme objectif final d’infiltrer et réorienter les campagnes menées dans les médias sociaux à l’étranger si cela est jugé nécessaire.

En Iran la campagne UW après l’échec de 2009 de « l’insurrection populaire » s’est concentrée sur des opérations de sabotages technologiques (virus informatiques) d’assassinats de scientifiques spécialistes du nucléaire et d’infiltration des médias sociaux.


En Libye la 2ème Figure 1-3 ci-dessous fournit un aperçu précis de la méthode UW utilisée même si les opérations ont été menées par l’OTAN avec une participation hyper active de la France de Sarkozy au parfum de cette doctrine (idem pour Hollande) les US dirigeant tout en coulisses. Le rôle des collaborateurs libyens -dont une majorité de terroristes d’al Qaeda -de l’opération UW contre Kadhafi montre à quel point cette doctrine vise à s’appuyer d’abord et avant tout sur l’infiltration en territoire « ennemi » non pas de ses propres combattants mais de supplétifs formés armés et financés par ceux qui veulent de l’extérieur renverser le régime en place.


En Syrie ce qui est tenté est un mixte des deux. Le président syrien bénéficiant d’un soutien populaire important aux commandes d’une armée fidèle et difficilement soudoyable malgré les multiples tentatives surtout des Sunnites les opérations UW ont d’abord commencé par des manifestations populaires dites « pacifiques » que les médias de propagande occidentales ont présenté comme telles jusqu’à une époque récente alors qu’à l’évidence des opposants armés à la solde des puissances étrangères les avaient dés le départ infiltrées et utilisaient les manifestants pour accuser le régime d’Assad de bains de sang.


Contre la Syrie outre ce qui a été cité plus haut du Manuel d’UW on trouve aussi appropriées les instructions suivantes :


« Dans presque tout scénario les mouvements de résistance sont confrontés à une population avec une minorité active soutenant le gouvernement et une petite faction de même calibre supportant le mouvement de résistance. Pour que la résistance puisse réussir la population entre les deux non engagée…doit l’accepter comme une entité légitime. Une population passive c’est parfois ce dont a besoin une insurrection bien soutenue pour prendre l e pouvoir. »


Pour rallier la
« population entre les deux non engagée « à l’insurrection l’UW recommande la « création d’une atmosphère de mécontentement plus étendue par le biais de la propagande et d’efforts politique et psychologique pour discréditer le gouvernement. »

L’intensification du conflit doit s’accompagner de
« l’intensification de la propagande et une préparation psychologique de la population à la rébellion ».

D’abord il faut susciter une « agitation » locale et nationale : boycott, grèves et autres manifestations de mécontentement populaire. Puis favoriser
« l’infiltration de meneurs et de conseillers étrangers répandre la propagande étrangère et fournir du matériel, de l’argent des armes et équipements ».

Puis dans la phase suivante les opérations UW visent à établir
« des organisations nationales constituant un front » (ex : le CNS) et des mouvements de libération ( ex : l’ALS) qui doivent faire en sorte qu’une grande partie de la population accepte « une violence politique croissante et du sabotage » et encourage le ralliement d’individus ou de groupes à commettre « des actes de sabotage « dans les centres urbains.

Le Manuel d’UW explique comment s’y prendre :


« Si des représailles sont menées (par le gouvernement ciblé) la résistance peut exploiter les conséquences négatives pour obtenir plus de sympathie et de soutien de la part de la population en mettant l’accent sur le sacrifice et la dureté à laquelle la résistance est confrontée au service de la « cause du peuple ». Si les représailles sont inefficaces ou s’il n’y en a pas la résistance peut utiliser cela comme preuve de sa capacité à combattre efficacement l’ennemi. En plus la résistance peut décrire l’incapacité ou les hésitations de l’ennemi à mener des représailles comme une faiblesse dans le but de démoraliser les forces armées de l’ennemi et répandre la croyance de leur défaite éventuelle. »


On notera en lisant ces extraits mais surtout en étudiant en détails cette doctrine UW que c’est précisément ce qui est entrain de se passer en Syrie et qu’auparavant la Libye l’Irak ont été victimes de l’UW.


Ce sont les peuples qui paient le prix le plus lourd en terme de vies humaines massacrées dans cette machine de guerre infernale basée sur une doctrine des plus diaboliques qui atteint un niveau de vice bien plus élevé que ce qu’a produit jusqu’ici la société humaine incluse les théories fascistes et nazies.


L’administration Obama le summum de la perversité politique américaine a même crée un
«Conseil de Prévention des Atrocités » non pas pour empêcher les atrocités commises par ses troupes mais avec pour mission de définir quelles sont les interventions sous R2P à envisager dans les pays « menaçant » les intérêts américains ( = domination totale planétaire politique militaire économique des US).

Les pays visés sont majoritairement des pays arabes et ou musulmans à l’exclusion de tous ceux qui vivent sous protectorat américain (monarchies du Golfe, Jordanie…) et ceux nouvellement « libérés » du joug des amis des US (Moubarak, Ben ali et consorts) tombés depuis sous le joug des extrémistes Frères Musulmans et Salafistes qui un jour ou l’autre déplairont aux maîtres de Washington et Tel Aviv et alors qualifiés de « terroristes « seront exterminés à coup de missiles tirés des drones semeurs de mort par incinération.


L’industrie de la mort et ses théoriciens à l’origine d’UW et autres doctrines mortifères d’annihilation d’êtres humains doivent être combattus par un véritable mouvement de résistance populaire dénonçant clairement les US Israël et leurs laquais comme la source de tous les maux actuels de l’humanité menacée par leur malfaisance d’extinction
.

Manuel d’UW TC 18.01 version provisoire Novembre 2010

Source des informations un article en anglais d’al akhbar

US Etat Terroriste : Guerre  Non Conventionnelle Des US Au Moyen Orient En Syrie

US Etat Terroriste : Guerre  Non Conventionnelle Des US Au Moyen Orient En Syrie

Mercredi 13 Juin 2012
Mireille Delamarre


Nombre de lectures: 314 Views
Embed This