DzActiviste.info Publié le jeu 22 Nov 2012

ELWATAN-ALHABIB 2012-11-22 19:57:00

Partager
Défaite d’Israël à Gaza: Netanyahu sous le feu des critiques au sein du Likoud
L’équipe du site
Le trio ayant encouragé l'agression contre Gaza« Israël » a subi une défaite cuisante après huit jours d’agression contre la bande de Gaza. Les services de renseignements israéliens, eux aussi, n’ont pas réussi à savoir d’avance que les forces de résistance étaient équipées par de nouveaux types de roquettes. A savoir : les roquettes Fajr 5, Fajr 3, Grad et le Cornet anti-char qui ont nettement changé la donne en faveur de la résistance. « Israël » a été obligé d’approuver une trêve avec les forces de résistance palestinienne.
Dans ce contexte, les Brigades Ezzedine al-Qassam ont affirmé, dans un communiqué, avoir « utilisé des missiles à longue portée, allant jusqu’à 80 km, qui ont frappé pour la première fois dans l’histoire du conflit Tel-Aviv et Jérusalem occupée et forcé l’occupant de hisser le drapeau blanc ».

Et d’ajouter : les « Pierres de feu » ont vaincu « Colonne de fumée ».
AlQuds remercie l’Iran
Les brigades AlQuds du Jihad islamiqueDe leur côté, les brigades d’AlQuds ont affirmé ce jeudi avoir lancé 620 roquettes sur les colonies israéliennes, dont une centaine de missiles Grad et deux missiles de types Fajr 5 et Fajr 3 et pour la première fois une roquette anti-char de type Cornet.
S’agissant de la collecte d’information, la branche militaire du Jihad Islamique a fait état du brouillage des télécommunications à Tel-Aviv. Et d’ajouter : « Nous avons réussi à pénétrer le réseau de télécommunication de 5000 soldats participant à la guerre contre Gaza ».
Les Brigades ont remercié l’aide militaire et financière de l’Iran et le soutien politique de l’Egypte qui a abouti à la conclusion de la trêve.
« La fin de l’agression ne veut pas dire la fin de la bataille. Nous allons continuer à nous armer afin d’acquérir toutes les types d’armes pour défendre le peuple palestinien ». Nous n’avons utilisé qu’une petite partie de nos capacités militaires », ont également souligné les brigades d’AlQuds, à l’adresse des dirigeants israéliens.
Combattre la contrebande d’armes iraniennes
Gaza/des roquettes de la résistance palestinienneIrrité par ces roquettes, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré mercredi lors d’une conférence de presse confirmant l’entrée en vigueur d’une trêve qu’ »Israël ne peut pas regarder passivement ses ennemis se doter d’armes de terreur. Je suis donc convenu avec le président (Barack) Obama que nous travaillerons ensemble contre la contrebande d’armes à destination d’organisations terroristes, la plupart de ces armes venant d’Iran ».
Larijani
Mercredi le président du Parlement iranien, Ali Larijani déclaré que les Iraniens sont « fiers de défendre le peuple de Palestine et le Hamas, (…) ». 
« Nous sommes fiers que notre aide a été de nature à la fois financière et militaire », a ajouté M. Larijani cité par le site du Parlement ICANA.ir.

Netanyahu sous le feu des critiques
Netenyahu et Barak après la conclusion de la trêve Entre-temps, la première réaction israélienne à leur défaite à Gaza est venu du propre parti du Premier ministre israélien Bejamin Netanyahu qui a donné le feu vert à l’offensive contre Gaza.
« De quoi a-t-il (Netanyahu) peur ? Nous avons parcouru le sud du pays pendant 8 jours pour dire aux habitants que nous allons déchirer le Hamas et, finalement, nous avons capitulé. Netanyahou a déçu beaucoup de monde », a déclaré un haut responsable du Likoud requérant l’anonymat, cité par les sites israéliens.
Une photo « Bibi loser » fait le buzz sur les réseaux sociaux
Des soldats israéliens formant le slogan Bibi LoserDe nombreux militaires israéliens en colère de leur défaite à Gaza ont diffusé sur les réseaux sociaux une photo de militaires formant le slogan « Bibi loser ». On y voit les soldats former des lettres en hébreu signifiant « Bibi loser ».
3 milliards de shekels
L’offensive contre Gaza  aurait coûté 3 milliards de shekels (600 millions d’euros) au contribuable israélien, selon une première estimation du ministère israélien des Finances.
Le coût des combats monterait à 900 millions de shekels, la mobilisation des réservistes à 235 millions de shekels, le Dôme de fer à 750 millions de shekels et les frais « civils » à 1,25 milliard de shekels. Le coût de l’offensive pour les autorités locales devrait s’élever à plusieurs dizaines de millions de shekels, selon la même source.
« Journée nationale de la victoire »
Scène de liesse à Gaza après la victoirePar contre, l’image à Gaza est inversée. Le gouvernement du Hamas à Gaza a décrété le 22 novembre Journée nationale de la victoire.
« Le jeudi 22 novembre est décrété Journée nationale de la victoire du peuple palestinien et jour férié officiel », déclare le porte-parole du ministère palestinien de l’Intérieur Ihab al-Ghoussein.
Des tirs de joie, des pétards et des chants de « Allah akbar (Dieu est grand), la résistance a triomphé », ont retenti à travers les rues du territoire palestinien, notamment par les haut-parleurs des mosquées.
Des milliers de Palestiniens défilaient sur la principale avenue de Gaza, où l’assassinat il y a une semaine du chef militaire du Hamas, Ahmad Jaabari, avait marqué le début de l’agression israélienne qui a couté la vie à au moins 155 Palestiniens dont des dizaines de civils et d’enfants.
La résistance a « imposé ses conditions à Israël »
Conférence de presse conjointe entre Mechaal et Challah au CaireDepuis, Le Caire le chef du Hamas, Khaled Mechaal, a affirmé mercredi que le mouvement palestinien avait « imposé (ses) conditions à Israël » après la conclusion d’un accord de cessez-le-feu, et a salué le soutien militaire de l’Iran aux groupes de résistance palestiniens.
« Après huit jours, Dieu a retiré les mains des sionistes de Gaza et ces derniers ont été obligés de se soumettre aux conditions de la résistance » palestinienne, a déclaré M. Mechaal dans une conférence au Caire après l’annonce par l’Egypte d’une trêve entrée en vigueur à 19H00 GMT à Gaza.
De son côté, le chef du Jihad Islamique, Ramadan Challah, a évoqué « une défaite cuisante et exceptionnelle dans l’histoire de l’entité sioniste ».
M.Challah a en outre prévu une violation du cessez-le-feu par Israël, appelant les résistants, qu’il a chaleureusement salué, à la vigilance.
Termes de l’accord
Roquette Fajr tirée contre l'entité sionisteSelon les termes de l’accord, tel que diffusé par la présidence égyptienne, « Israël doit cesser toutes les hostilités par voie terrestre, aérienne et maritime contre Gaza, y compris les incursions et la prise de personnes pour cible ».
A leur tour, « l’ensemble des factions palestiniennes doivent stopper les tirs de roquettes contre les colonies israéliennes et toutes les attaques le long de la frontière ».
L’accord prévoit aussi l’ouverture de discussions 24 heures après l’entrée en vigueur de la trêve sur des « mesures permettant d’ouvrir les points de passage avec Gaza et visant à faciliter la circulation des personnes et des biens ». Gaza est soumise à un blocus israélien depuis plusieurs années.
Il est à noter que les forces de résistance palestiniennes ont menacé de frapper Tel-Aviv et même plus loin en cas d’une nouvelle agression contre Gaza.

Source: Divers


Nombre de lectures: 302 Views
Embed This