DzActiviste.info Publié le ven 30 Nov 2012

ELWATAN-ALHABIB 2012-11-30 22:21:00

Partager
Colonialisme Juif Sioniste

52 Personnalités Internationales Appellent A Un Embargo Militaire Contre Israël 

 

 

Palestine Occupée – A la veille du Jour de Solidarité Internationale avec le peuple palestinien, 52 personnalités de renom mondial ont publié une déclaration appelant à « une action internationale urgente pour établir un embargo militaire contraignant et total contre Israël.  » La déclaration – bien que directement motivée par la récente guerre d’agressions contre les 1.5 millions de Palestiniens vivant dans la Bande de Gaza occupée et sous blocus – est aussi une réaction à l’occupation militaire depuis des décennies et le déni constant des droits du peuple palestinien reconnus par l’ONU.



52 Personnalités Internationales Appellent A Un Embargo Militaire Contre Israël


Exprimant leur horreur face au dernier bain de sang commis par Israël à Gaza qui a fait 160 morts palestiniens dont 34 enfants, la déclaration justifie sa demande du fait que la brutalité récurrente a pu continuer à cause de l’impunité dont bénéficie Israël. Elle met l’accent tout particulièrement sur la complicité des US, de l’UE, du Brésil, De L’Inde, de la Corée du Sud comme pourvoyeurs et partenaires militaires principaux d’Israël.

La déclaration signée par notamment les Prix Nobel de la Paix, Mairead Maguire et Adolfo Perez Esquível, l’ancien dirigeant des Pink Floyd Roger Waters, les directeurs Mike Leigh et Ken Loach, la gagnante du Prix Pulitzer Prize Alice Walker, international best-seller Naomi Klein écrivaine de renommée mondiale et le co rédacteur de la déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948 et survivant de l’Holocauste Stéphane Hessel, ajoute que :

 » La tentative par Israël de justifier cette utilisation illégale de la force militaire belliqueuse et disproportionnée comme  » auto défense » ne résiste pas à l’analyse légale – ou morale – car des états ne peuvent invoquer l’auto défense pour des actes servant à défendre une situation illégale qu’ils ont eux-mêmes créer en premier lieu. »

Ci dessous le texte dans son intégralité

Le temps est venu d’un embargo militaire contre Israël

« Pour être libre il ne suffit pas de briser ses chaînes mais de vivre de façon à ce que soit respecté et amélioré la liberté des autres » Nelson Mandela.

Horrifiés par la dernière agression israélienne contre 1.5 millions de Palestiniens vivant dans la Bande de Gaza assiégée et occupée et conscients de l’impunité qui permet à Israël d’écrire ce nouveau chapitre dans les violations du Droit International et des droits des Palestiniens nous pensons qu’il existe un besoin urgent d’action internationale pour un embargo militaire contraignant et total contre Israël. Ce type de mesure a fait l’objet de plusieurs résolutions de l’ONU (1) dont l’embargo sur les armes imposé par le passé contre l’Apartheid d’Afrique du Sud.

L’agressivité non contrôlée d’Israël et le déni persistant des droits humains et du droit à l’auto détermination du peuple palestinien exigent un effort concerté de la société civile internationale pour obliger les gouvernements de par le monde à mettre fin à leurs liens complices. Cette impunité a permis à Israël de continuer son occupation sa colonisation et son déni du droit reconnu par l’ONU des réfugiés palestiniens (à retourner chez eux en Palestine ndlt).

Alors même que les US ont été les fournisseurs les plus généreux d’Israël avec des milliards de dollars d’armement ultra moderne chaque année le rôle de l’UE ne doit pas passé inaperçue en particulier ses importantes subventions accordées au complexe militaire d’Israël par le biais de ses programmes de recherche. De même les liens militaires croissants entre Israël et des économies émergentes telle le Brésil, l’inde, et la Corée du Sud sont irresponsables compte tenue de leur soutien passé à la liberté palestinienne.

Les liens militaires avec Israël ont alimenté des actes incessants d’agression. Israël continue d’affermir sa subjugation des Palestiniens tout en provoquant ou initiant des conflits armés avec ses voisins dans la région.

La tentative par Israël de justifier cette utilisation illégale d’une force militaire belliqueuse et disproportionnée comme étant de l’auto défense ne résiste pas à l’analyse légale – ou morale – car des états ne peuvent invoquer l’auto défense pour des actes servant à défendre une situation illégale qu’ils ont eux-mêmes créer en premier lieu.(2)

Par conséquent nous soutenons l’appel de la société civile palestinienne pour un embargo militaire urgent contre Israël comme mesure non violente et efficace pour stopper les guerres d’Israël et sa répression et pour faire en sorte qu’Israël respecte ses obligations vis à vis du Droit International.C’est actuellement un impératif moral et légal pour pouvoir atteindre une paix juste et totale.

Contact: Zaid Shuaibi, mobile: 0599.830.322

1 Voir par exemple UN General Assembly Resolution 3414 (1975): “[the UNGA] Requests all states to desist from supplying Israel with any military or economic aid as long as it continues to occupy Arab territories and deny the inalienable national rights of the Palestinian people”. http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=43376#.UKEIxYdyGSo

2 According to the basic tenet of international law, ex injuria non oritur ius (a legal right or entitlement cannot arise from an unlawful act ) http://www.definitions.uslegal.com/e/ex-injuria-jus-non-oritur /

Liste des premiers signataires par ordre alphabétique

Udi Aloni, filmmaker, Israel
Anthony Arnove, editor and writer, US
Etienne Balibar, academic, France
Robert Ballagh, artist and president of the Ireland Institute for Historical and Cultural Studies, Ireland
Walden Bello, academic, author and member of Senate, Philippines
Shyam Benegal, director and screenwriter, India
John Berger, author, critic, UK
Howard Brenton, playwright and screenwriter, UK
Judith Butler, academic, United States
Clayborne Carson, Director, Martin Luther King, Jr. Research & Education Institute, Stanford University, USA
Noam Chomsky, academic, USA
Caryl Churchill, dramatist, UK
Angela Davis, scholar and author, US
Raymond Deane, composer, Ireland
Danilo Dolci, sociologist, Italy
John Dugard, professor of international law, South Africa
Felim Egan, artist, Ireland
Adolfo Perez Esquível, Nobel Peace Laureate 1980, Argentina
Dror Feiler, musician and artist, Sweden
Don Andrea Gallo, presbyter, Italy
Charles Glass, journalist, US
Margherita Hack, astrophysicist, Italy
Denis J. Halliday, former UN Assistant Secretary-General (1994-98), Ireland
Stéphane Hessel, diplomat, Holocaust survivor and co-author of the Universal Declaration of Human Rights, France
Tor B Jørgensen, Bishop, Norway
Christian Juhl, member of Parliament, Denmark
Ronnie Kasrils, politician, South Africa
Aki Kaurismäki, screenwriter and film director, Finland
Marcel Khalife, musician, Lebanon
Naomi Klein, writer and activist, Canada
Paul Laverty, filmmaker, UK
Taeho Lee, Secretary General, People’s Solidarity for Participatory Democracy, South Korea
Ken Loach, filmmaker, UK
Vibeke Løkkeberg, actress and director, Norway
Mike Leigh OBE, Director, UK (Palm D’Or 1996)
Jean-Marc Levy-Leblond, academic, France
Mairead Maguire, Nobel Peace Laureate 1976, Ireland
Michael Mansfield, lawyer, UK
Miriam Margolyes, actress, UK
Cynthia McKinney, politician, United States
Saeed Mirza, filmmaker, India
Luisa Morgantini, former president of the European Parliament
Bjørnar Moxnes, member of Oslo city council
Suzanne Osten, writer and director, Sweden
Nurit Peled, professor of language, Israel
John Pilger, journalist, author, filmmaker, Australia
Ahdaf Soueif, writer, Egypt/UK
Alice Walker, author, US
Roger Waters, musician, UK
John Williams, musician, UK
Vincenzo Vita, senator, Italy
Slavoj Zizek, philosopher, Slovenia


Traduction Mireille Delamarre

Article en anglais


Jeudi 29 Novembre 2012
Mireille Delamarre


Nombre de lectures: 298 Views
Embed This