DzActiviste.info Publié le mar 22 Jan 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-01-22 19:10:00

Partager

Mali: L’armée française complice d’assassinats de Touaregs. 

 

 

 

Soldat français qui pense qu’il est dans un  jeu vidéo:  « Call of Duty », où les Touaregs sont les mauvais à tuer

            
Depuis que les soldats français ont mis les pieds au Mali, les soldats maliens semblent être redevenus très courageux, puisque maintenant ils font la chasse aux Touaregs désarmés, qu’ils pillent et qu’ils massacrent, avant de les faire disparaître. Dans des conditions atroces. A l’ombre protectrice de l’armée française.


De nombreux témoignages font état de lynchages perpétrés par des soldats maliens, où sous leur protection, contre des Touaregs isolés. Le plus alarmant n’est pas seulement dans ce déchaînement de haine contre les populations blanches du Mali, mais dans la passivité criminelle des soldats français, qui font mine de regarder ailleurs, pendant que ces assassinats se commettent, au vu et au su de tout le monde.

Une milice raciste, Gandas Izo, composée de noirs, a juré d’exterminer tous les Touaregs, y compris ceux qui vivent à Bamako, et qui bien souvent ne se sont jamais senti concernés par les revendications séparatistes de leurs frères du nord du pays.
Une flambée de racisme anti-touareg souffle partout où arrive l’armée française. A croire que ce n’est pas cette paix qu’elle a promis de ramener, mais la haine, un ressentiment ravageur, pour une minorité qui a osé revendiquer une dignité pleine et entière, sur ses propres terres. Celle de ses ancêtres.

Et on viendra plus tard s’étonner que les Touaregs cherchent à créer leur propre état, indépendant de celui de leurs tueurs, ceux-là même qui ont toujours négligé tout le nord du Mali, lorsqu’ils n’y envoyaient pas leurs troupes de soudards génocidaires.
Poussés par une terrifiante necessité, et un racisme qui ne disait pas son nom, les Touaregs avaient fini par s’organiser, et ont été contraints de s’armer, pour se défendre.
C’est ce qui leur est reproché. La France veut-elle  qu’ils se laissent massacrer sans se défendre ? Voudrait-elle les voir tendre le coup à leurs égorgeurs ?

Avant que la France ne mette le nez dans ce pays, les soldats maliens s’étaient terrés le plus loin possible des courageux Touaregs. Ils viennent maintenant, sur les pas de leurs protecteurs français, tuer et étriper des innocents, des gens désarmés, dont le seul crime est d’être Touareg, sous l’œil impassible de leurs maîtres français. Avec la complicité du régime algérien, qui a oublié que ceux qui sont ainsi massacrés sont nos frères.

La ligne rouge est désormais franchie !
 Nous sommes opposés à toute forme de racisme, quelle qu’elle soit ! Les Maliens sont tous égaux et frères. Mais il n’est pas question que nos frères se fassent massacrer ainsi.
La France et le régime algérien sont responsables de ces crimes contre l’humanité. Sans ces deux pays, jamais les soldats maliens n’auraient eu le courage de « monter au nord », pour casser du touareg. La responsabilité est donc évidente, de la France, et du régime algérien. Ils seront tenus pour responsables, de ce qui pourrait advenir aux populations désarmées.
Ces lâches lynchages doivent cesser, et leurs auteurs présentés devant des juridictions internationales pour crimes contre l’humanité, ainsi que les officiers de l’armée française qui ont laissé faire. Sinon, ils apprendront très bientôt, les uns et les autres, ce qu’ils en coûte de s’en prendre à nos frères Touaregs.

Qu’on se le dise !


DB


Nombre de lectures: 262 Views
Embed This