DzActiviste.info Publié le mar 22 Jan 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-01-22 21:46:00

Partager

Le chirurgien Gaïd Salah vu d’Abrutistan

 

 


 Sahraoui Mounir

Selon bon nombre de pontes de l’abrutigencia algéroise, le carnage de Aïn Aménas est un immense triomphe pour l’armée de Gaïd Salah. Le pôvre Maamar Farah du mou-Soir d’Algérie y voit un « Happy End », tandis que le non moins pôvre Rahabi scandait sur sh-Watan: « Nos militaires ont fait preuve d’audace et de professionnalisme » ! Partout dans l’Abrutistan de la Maison de la Presse, on célébra avec ferveur « l’opération chirurgicale » qui avait pour but de sauver tous les membres de la force d’intervention et de détruire tout le reste s’il le fallait.
But atteint : le bilan provisoire de la « victoire » fait état de plus de 40 otages tués, la plupart carbonisés par des missiles tirés à partir d’hélicos. Dans le jargon de Gaïd Salah, on appelle cela de la « chirurgie à distance ».

Le « chirurgien » Gaïd Salah, 150 kilos, est un adepte de la chirurgie lourde, si l’on peut dire. Avec son quintal et demi et ses 1 m 60, il n’aurait jamais dû se fourrer dans un uniforme d’une quelconque armée normale. Mais à l’ANP, il y a une exception de… taille : Pour des raisons géostratégiques, le chef d’état-major doit faire le poids devant les civils, et donc des gringalets de moins de 130 kilos, désolé, mais c’est non.
Gaïd Salah a bien entendu appris par voie de Wikileaks que l’ex-ambassadeur US à Alger le tenait pour « le fonctionnaire le plus corrompu de l’armée » (1)… Gaïd Salah est fort mécontent de cette fuite, et il l’a bruyamment fait savoir à l’attaché militaire du… Gabon à Alger lors d’un méchoui impromptu : non, on ne doit pas le considérer comme un « fonctionnaire », c’est la pire des insultes… il est Général de Corps, c.-à-d. le Shah de l’ANP, et il faut appeler un Shah un Shah… « Mais attention », dit Gaïd Salah à l’attaché gabonais entre deux bouchées, « ceci est une confidence entre Africains, alors si tu en parles à l’extérieur, je t’envoie mes apprentis-chirurgiens »…
Gaïd Salah en a marre des critiques sur son prétendu manque de doigté en matière d’actes chirurgicaux, et à 79 ans, il songe sérieusement à laisser la place à plus expérimenté que lui. On pense naturellement à Dahou Ould Kablia (DOK) dit « Papy DOK », 80 ans au compteur d’après une récente datation au Carbone 14. Pas sûr que Papy DOK accepte, car il n’arrête pas de répéter à ses potes de l’Etoile Nord-Africaine que son souhait le plus cher est de terminer sa carrière comme ambassadeur, soit en URSS, soit en RFA…
Pour profiter de la vie après la chirurgie, Gaïd Salah envisage plein d’activités, par exemple manger tout seul à l’abri des regards voraces d’autres généraux de l’ANP, faire des visites guidées à ses comptes bancaires à l’étranger, mais aussi s’adonner à un sport qu’il adore mais qu’il n’a jamais eu le temps de pratiquer. D’après des indiscrétions glanées ici et là, il s’agirait du saut à la perche, à moins que ce ne soit le patinage artistique
Mounir Sahraoui
21 janvier 2013
Note de référence :
1http://files.vpro.nl/wikileaks/cable/2007/12/07ALGIERS1806.html


Nombre de lectures: 335 Views
Embed This