DzActiviste.info Publié le ven 1 Fév 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-02-01 19:15:00

Partager

Mali: les milices loyales à la France incendient des écoles coraniques

 

 

Correspondance pour Echorouk/ version française: Moussa K.

Anéantissement des musulmans au Mali
Anéantissement des musulmans au Mali
Photo: (Echorouk)

 

 

Je n’ai jamais imaginé que cette guerre au Mali soit si féroce et cruelle, mais le destin a voulu que je sois l’un des témoins de cette hostilité qui se produit dans ce pays…

Elle se résume de l’anéantissement des civils -comme ils en témoignent- qui n’ont rien commis de plus grave que de voir leurs villes envahies par des islamistes ou pour les avoir soutenus. Tel est le vécu des habitants du nord du Mali et de l’Azawad. Echorouk s’est rendu sur place où des crimes de guerre, comme en témoignent les habitants interviewés par Echorouk, sont perpétrés dans ce pays.Echorouk a pu nous transmettre des images réelles des dépassements, dont font l’objet des arabes et touareg de ce pays qui ne savent à quel saint se vouer, eux qui par le passé récent étaient confrontés à des groupes jihadistes et subissent aujourd’hui les affres de l’intervention militaire menée par la France.Des noirs armés se sont rendus dans le village de Diabali à bord de voitures militaires en recherchant des familles d’origine arabe ou touareg. Bon nombre de personnes ont été tuées et plusieurs femmes ont été kidnappées lors de cette descente, a-t-on appris de témoins oculaires dudit village.« Nous sommes sous le choc au point où nous ne pouvions sortir dehors. Nous avons cru qu’une extermination de tous les habitants du village venait se produire, notamment que l’armée malienne était au courant que nous avions accueilli des islamistes chez nous. Nous n’avions eu de ces derniers que du bien. Par la suite, nous nous sommes rendus compte que c’était la famille de Kheiri Ould Hama, originaire du sud algérien qui a été ciblée. Kheiri Ould Hama a été tué, il y a quelques jours à Gao. Ensuite, nous avons entendu des cris et des lamentations suppliant les agresseurs de les laisser tranquilles. Un moment plus tard, nous avons entendu l’un d’eux s’adressait à son supérieur: «Mon capitaine, que dois-je faire d’eux ?» « Tue-les ou enterre-les car ils ne méritent pas de vivre? Ces gens ont voulu faire du Mali un pays islamique. Ils ont accueilli des jihadistes. Ces derniers ne pourront plus vous sauver, ils sont partis son retour », leur rétorque le capitaine.Trois corps gisant par terre ont été retrouvés dans le foyer des victimes, et un vieil homme lamentait ce qui était arrivé à ces neveux (orphelins de père) qu’il gardait. Un proche des victimes, Mohamed Ould Mahmoud Kheiri a déclaré à Echorouk: « Les arabes et les touareg sont tués au vu et au su de tout le monde, mais personne ne leur vient en aide. Ils font semblant qu’ils libèrent le nord du Mali des mains des islamistes! La liberté nécessite-t-elle d’agresser des innocents et d’enlever des femmes? Ils ne nous ont apportés que du désastre et la mort », a-t-il déploré. « Aujourd’hui, des soldats maliens sont venus ici de nouveau, après être venus auparavant accompagnés des Français. Ils étaient venus en uniforme militaire de l’armée malienne en compagnie des blancs qui parlaient anglais. Ils ont fait une descente dans la maison après avoir cassé la porte. Ils ont tout détruit et saccagé. Ils ont tué froidement des jeunes et endommagé l’endroit où l’on apprend du Coran, le Saint Coran avant de repartir», nous a-t-il confié. Il est à citer que l’ensemble des habitants n’en parlent actuellement que des crimes commis contre les musulmans arabes et touareg.


Nombre de lectures: 308 Views
Embed This