DzActiviste.info Publié le mar 12 Fév 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-02-12 20:51:00

Partager

Menace sur les populations du Sud

 

 

werqwerqwe
DronedfgsdfgLa digue du souverainisme, hymen de virginité révolutionnaire pour certain, a cédé. Littéralement. Depuis, que le Bouteflika a ouvert le ciel algérien devant les Rafales français, tout le monde se précipite pour s’engouffrer dans la brèche. Après la France, la Grande-Bretagne avec son MI6, ce sont les avions américains de l’OTAN avec les drones de sinistre réputation qui vont pointer leur nez en Algérie. Depuis sa création en 2007 par le président américain Georges w.Bush, l’Africom n’a pas su avoir en Algérie un bout de terrain pour établir une base militaire. Elle va bientôt l’obtenir. Sans coup férir.
Le journal Wall Street – Super ! Le terrorisme algérien qui fait vivre rab Edzaïr et le DRS vient enfin d’être coté dans la prestigieuse bourse américaine…- a révélé que la CIA est sur le point d’inscrire Mokhtar Belmokhtar dans la liste secrète des terroristes à tuer. Depuis la prise d’otage d’Aïn Amenas, les Américains se sont intéressés de près à ce terroriste qui a fait plus de mal aux intérêts étrangers que l’AQMI qui l’aurait répudié.
Cette révélation n’était pas tellement choquante si elle n’avait été accompagnée avec des détails à faire frémir l’armée algérienne et les populations du Sahel et du Sud algérien. Pour le traquer et l’abattre, ajoute la source anonyme du journal américain, la CIA doit utiliser ses fameux drones de Predator. Et pour réussir la mission, la CIA doit déployer de grands moyens logistiques et sécuritaires pour permettre la localisation de la cible dans une vaste région. La région surveillée inclura impérativement le Sud de l’Algérie.
Ces détails signifient que le Pentagone une fois qu’Obama aura signé l’arrêt de mort du borgne, le Sud algérien fera partie ipso facto d’une région militaire sous surveillance américaine. Exit la souveraineté nationale. Des agents de sécurité américains d’origines arbes seront envoyés, des informateurs recrutés sur place, et la collaboration du DRS sera expressément sollicitée… L’Algérie ne refuse plus rien à l’OTAN.
Une fois une cible est localisée par les drones, des missiles la bombarderont dans les secondes qui suivent. Les opérateurs de ses machines ne font pas dans les détails. Ils ne vérifient que grossièrement. Et quand la cible se trouve dans une maison ou un endroit fréquenté par le public, ils n’hésitent pas à la frapper avec tous innocents présents dans les lieux. Les histoires des tirs manqués et des bombardements aveugles sont nombreuses en Afghanistan, au Pakistan et au Somali, au Yemen. Les drones américains ont tué plus d’innocents que de terroristes. Ils ont endeuillé de nombreuses familles et ont transformé des fêtes de mariage en lieu de carnage endeuillant des villages entiers. Si bien que ces avions peuvent être qualifiés de «terroristes» ou les drones tueurs, ils font beaucoup de « dégâts collatéraux » exactement comme les terroristes.
En Algérie, la situation ne fera qu’empirer si ces machines de mort entrent en action. Il est fort à craindre que les populations du Sud algérien – au même titre que la population du Nord d’ailleurs-, si elles viennent à être victimes de telles catastrophes, tiennent rigueur au président Bouteflika d’avoir autorisé l’OTAN à voler au-dessus de leurs têtes. Leurs liens avec Alger s’émousseront rapidement et Belmokhtar le borgne aura de la facilité à trouver chez eux de nouvelles sympathies.
http://www.emarrakech.info/Les-USA-envisagent-d-inscrire-Belmokhtar-sur-une-liste-des-personnes-a-tuer_a66948.html?com
Tawakkol Karman, prix Nobel de la paix, dénonce le terrorisme des drones américains au Yemen. Ils ont enlevés la vie à des centaines d’innocents.
Les statistiques macabres des drones tueurs:http://www.afrique-asie.fr/menu/afrique/3141-barack-obama-seigneur-des-drones-tueurs.html


Nombre de lectures: 301 Views
Embed This