DzActiviste.info Publié le lun 25 Fév 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-02-25 17:14:00

Partager
Armes envoyées aux milices : Aveu partagé de l’ASL et du CNS. Feu vert israélien
L’équipe du site
La cargaison repérée à DeraaAprès avoir haussé le ton, feignant manquer d’armes et n’en rien recevoir des pays occidentaux et arabes, l’Armée syrienne libre (ASL) et le Conseil national syrien (CNS) se sont finalement résignés à avouer que leurs milices en action en Syrie ont bel et bien reçu plusieurs cargaisons d’armements.

A vrai dire, ces deux instances de l’insurrection syrienne ne pouvaient plus cacher leur jeu, depuis que des experts ont constaté  la présence d’une nouvelle panoplie d’armements entre les mains des miliciens, à travers les vidéos diffusées sur la toile, sans oublier l’énorme cargaison qui a été repérée par l’armée syrienne régulière. (voir notre article  publié samedi dernier)
Aveux partagés
Louay al-MokdadMais dans leurs aveux, ASL et CNS se sont partagés la besogne: la première , par la voix de son porte-parole Louay al-Mokdad qui a signalé que les armes qui comptent des antichars et des mitrailleuses automatiques ont été envoyés vers Deraa, via la frontière avec la Jordanie. Refusant de révéler quels en sont les expéditeurs, Mokdad se contente d’indiquer que le but est  de «  faire face à l’hégémonie des groupuscules islamistes extrémistes au nord, en renforçant des groupes plus modérés qui combattent au sud ». 
Mohammad SarminiQuant au membre du CNS, Mohammad Sarmini il s’est chargé de préciser que ce sont les Etats-Unis et la Turquie qui ont livré depuis quelque temps des armements de qualité à l’opposition, prétendant toutefois qu’elles étaient « en quantités insuffisantes ».
Dimanche, le journal américain The Washington Post avait lui aussi signalé que  l’administration américaine qui refuse publiquement d’armer l’opposition envoie des cargaisons d’armes avec l’aide de services de renseignements.
«  Si vous voulez affaiblir le front al-Nosra, il ne faut pas l’occulter, mais renforcer les autres groupuscules » rapporte le journal, citant un responsable arabe .

Armes ukrainiennes, négociations françaises et dollars qataris
Concernant la provenance de ces armements, une source britannique proche du responsable du dossier syrien au ministère britannique des affaires étrangères John Linx, a signalé que 9 sur 10 de ces cargaisons qui sont dépêchées depuis près de deux mois sont en provenance de l’Ukraine. Alors que les autres sont sorties des dépôts croates et des autres pays de l’Europe de l’Est.
 

«  Les pays occidentaux insistent pour que la provenance des armes expédiés en Syrie soit l’Europe de l’Est pour deux raisons : la première est que la plupart des miliciens syriens, surtout ceux qui ont déserté l’armée régulière, ne savent utiliser que l’armement de l’Est ; et la seconde raison, la plus importante, est que les Occidentaux veillent à ce les armes entre les mains des combattants ne révèlent pas que c’est l’Otan et ses alliés qui le procurent », explique cette source pour le site Syria Truth. Les armements envoyés faisaient partie de l’arsenal soviétique stationné en Ukraine depuis 1991.
Les armes confisquées à DeraaUne autre raison que cette source omet de mentionner, non moins plausible, celle de laisser croire que les miliciens ont confisqué ces armements durant les batailles avec les militaires gouvernementaux, ou en s’emparant des dépôts de l’armée régulière.
Sachant que les types d’armes envoyés aux miliciens n’avaient jamais été vendus par les Soviétiques à la Syrie.

S’exprimant toujours pour Syria Truth, cette source assure que c’est la France qui a mené les négociations avec l’Ukraine, et le Qatar qui a payé le prix. Une première cargaison lui a coûté 200 millions de dollars.
Le mois de janvier dernier, les autorités syriennes avaient confisqué dans le gouvernorat de Deraa des quantités énormes d’armes,  ayant traversé la frontière jordanienne, dont des antis blindés.
Voir les images vidéos sur le lien suivant.
http://www.syriatruth.org/news/tabid/93/Article/9252/Default.aspx

Et bien entendu…feu vert israélien
Les armements confisquées à DeraaQuant à l’entité sioniste, dont les liens avec l’ASL deviennent de plus en plus avérés, elle semble approuver ces fournitures d’armes.
«  Israël ne compte pas interdire les cargaisons d’armements envoyés à l’opposition syrienne, tant qu’elles sont utilisées contre l’armée syrienne », a signalé une source militaire ayant requis l’anonymat pour le journal américain MC Clatchy.
 «  Mais il faudrait s’assurer au préalable de l’identité de la partie qui les reçoit, si c’est l’ASL ou les milices liées à Al-Qaida »,  a-t-il poursuivi affirmant qu’Israël surveille de près tous les armes envoyées (par les pays occidentaux), et est en contact permanent avec les responsables américains.
 

   

 

Source: Divers


Nombre de lectures: 323 Views
Embed This