DzActiviste.info Publié le lun 6 Mai 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-05-06 08:34:00

Partager

Conflit syrien: Israël s’implique ouvertement 
 
 
 
par Kharroubi Habib

L’aviation israélienne a en l’espace de quelques jours opéré deux raids aériens en territoire syrien. Les bombardements qu’elle a effectués ont prétendument ciblé des sites (l’aéroport de Damas pour celui de la nuit de jeudi à vendredi) où auraient été entreposés des missiles sol-air livrés par l’Iran et destinés au Hezbollah libanais pour leur utilisation contre l’Etat sioniste. Cette justification des raids aériens israéliens développée par les agences américaines et implicitement confirmée par des sources officielles de l’Etat d’Israël tend évidemment à établir leur légitimité en arguant du droit de cet Etat à « agir préventivement » pour défendre sa sécurité nationale. Barack Obama et à sa suite d’autres hauts responsables américains ont approuvé les raids d’agression au même motif invoqué en y ajoutant pour certains qu’ils auraient également et probablement visé des systèmes de lancement d’armes chimiques. Selon ces milieux, Israël n’a fait en somme que réagir à la menace que font peser sur lui les missiles en question

Il est cependant une autre interprétation qui s’offre pour ces raids, qui est que l’Etat d’Israël a été sollicité de faire intervenir son aviation pour affaiblir l’armée syrienne en train de prendre le dessus sur la rébellion en s’en prenant sous le prétexte évoqué plus haut à ses stocks d’armement. On fera remarquer que les raids aériens israéliens ont été menés alors que cette armée syrienne mène une offensive généralisée contre les zones où la rébellion est la plus active obligeant celle-ci à décrocher de ces lieux. Ils sont également intervenus au moment où cette même rébellion acculée réclame à ses sponsors étrangers l’instauration au-dessus du territoire syrien d’un espace aérien « protégé ».

L’implication d’Israël dans le conflit syrien au prétexte qu’il y défend sa « sécurité nationale » est le moyen qu’ont pu concevoir ces sponsors de la rébellion syrienne pour contourner l’obligation de l’aval du Conseil de sécurité de l’ONU à une intervention militaire internationale en vue d’établir cet espace aérien « protégé » réclamé de façon si pressante par les combattants de la rébellion. Aucun autre Etat voisin de la Syrie ne se serait aventuré à tenir le rôle qu’Israël a manifestement accepté de jouer sans se voir accuser d’ingérence directe et d’agression caractérisée. Sous ce prétexte donc auquel l’Amérique a donné son entier acquiescement, Israël pourra s’en prendre impunément – au plan international s’entend – aux sites dans lesquels l’armée régulière syrienne entrepose ses stocks d’armement et d’où elle s’approvisionne. Le raid que son aviation a effectué sur l’aéroport de Damas a eu également valeur d’avertissement de la part d’Israël aux puissances étrangères qui approvisionnent en armes le régime syrien.

Quelles que soient les motivations qui sont données à l’intervention maintenant ouverte d’Israël dans le conflit syrien, il clair que celui-ci prend la tournure d’une guerre régionale qui du fait de l’implication d’Israël peut se transformer en confrontation internationale. Il y a enfin que nul ne peut nier dorénavant que le Qatar, l’Arabie Saoudite et les mercenaires salafistes qu’ils financent et arment en Syrie sont sur le même front de lutte avec l’Etat sioniste.


Nombre de lectures: 241 Views
Embed This