DzActiviste.info Publié le dim 2 Juin 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-06-02 20:39:00

Partager
Syrie

Les Pays Occidentaux Sont Des Putschistes En Syrie Aussi 

 

 

 

Extraits traduits d’une interview accordée à RT le 31 Mai par Laurent Louis, ancien membre du Parti du Peuple à la Chambre belge des députés qui s’est fait remarquer en début d’année pour avoir dénoncé l’intervention française au Mali comme étant « néocolonialiste ». Autres informations : Bashar al Assad est entrain de gagner les coeurs et les esprits des Syriens – 70% pour 20% neutres 10% seulement soutiennent les rebelles – selon un document de l’OTAN



Les Pays Occidentaux Sont Des Putschistes  En Syrie Aussi


Les Pays Occidentaux Sont Des Putschistes : En syrie Aussi

On peut dessiner la ligne hypocrite traçée par la décision de la France de sélectionner quels conflits islamistes soutenir. Alors qu’ils combattent le terrorisme au Mali ils soutiennent financièrement et armes les rebelles en Syrie.

Laurent Louis un ancien membre du Parti du Peuple à la Chambre belge des députés connu pour avoir dénoncé l’intervention de la France au Mali comme « néocolonialiste », ayant accusé le gouvernement belge de sponsoriser directement le terrorisme en Syrie est ici à RT pour discuter de ses opinions sur le Mali, Gadhafi, la Syrie et la crise de l’Euro.

RT : Vous avez été trés vocal sur votre opposition/condamnation de l’intervention française au Mali. Mais nous savons que 2/3 des Français ont soutenu cette action quand François Hollande l’a annoncé. Qu’est-ce que cela nous révèle sur les Français et leur point de vue sur des interventions ?

Laurent Louis : Je pense simplement qu’ils sont manipulés. Ils sont manipulés par la puissance des médias qui sont complètement aux mains des dirigeants politiques et par conséquent tant que vous dites au peuple français que la France intervient pour sauver l’humanité et pour stopper des terroristes prêts à commettre des attaques en France et en Europe bien sur la population suit. Ils pensent que c’est normal nous sommes en danger. Mais ce n’est pas vrai c’est cela le problème. Je ne crois pas que demain nous allons voir une attaque par un terroriste malien en Europe. En fait, la guerre du Mali n’est certainement pas un combat pour le terrorisme, ce n’est pas pour lutter contre l’Islamisme, c’est pour s’emparer des ressources naturelles du Mali et la preuve en est que le géant de l’énergie AREVA est présent au Mali et qu’il a le soutient de forces militaires françaises qui protègent ses installations. C’est la première fois qu’une armée nationale fournit des services à une société commerciale. Je pense que là il y a un énorme problème. Actuellement nos pays partent en guerre pour faire de l’argent ils s’en fiche des lois internationales. En ce moment vous savez une guerre préventive cela n’existe pas. Ce sont toutes des guerres d’agression. Quand on voit François Hollande arrivant au Mali reçu en libérateur c’est une campagne de publicité. Je pense que nous, nous ne pouvons pas nous ingérer dans les affaires d’un état souverain.

RT: Mais le président français François Hollande a dit que la France ne faisait que de répondre à l’appel à l’aide du président malien… qu’en pensez vous ?

LL : Le président du Mali n’a aucune légitimité car il n’a pas été élu et je pense que l’ancien président français Nicolas Sarkozy est d’accord avec moi quand il a dit exactement la même chose que moi. Nous ne devons pas intervenir dans un pays où il n’y a pas de gouvernement. Par conséquent je pense que je ne suis pas le seul à penser de la sorte. Et je pense que les lois internationales n’autorisent pas ce type d’action militaire qui est une agression militaire visant spécialement à défendre des intérêts financiers.

RT: Certains analystes ont fait remarquer comment l’intervention en Libye avait joué d’une certaine manière un rôle au Mali spécialement avec le flux d’armes et l’augmentation des tensions et que cela a joué aussi un rôle dans l’attaque terroriste en Algérie. Qu’en pensez vous ?

LL : Qui a fourni des armes en Libye ? Qui a aidé à combattre Kadhafi ? Ce sont les pays occidentaux qui a un moment donné ont décidé de combattre la Libye car le colonel Kadhafi avait des idées pour sortir l’Afrique de la pauvreté. Des idées trés intéressantes réfléchissant à un système monétaire propre, gênant les systèmes monétaires US et européens donc il fallait l’éliminer. C’est ce que les Occidentaux ont fait. Je crois que la France et d’autres pays européens ont commis des crimes contre l’humanité lors de l’intervention militaire en Libye à laquelle je me suis toujours opposée au parlement belge. Aujourd’hui on voit que les armes peuvent arriver de partout. Les rebelles en Syrie utilisent également des armes qu’ils trouvent quelque part. Et qui fournit ces armes ? Les pays occidentaux ! Ce sont des pays comme les US, la Grande Bretagne, les US Belgique, qui leur fournissent. Nous donnons beaucoup d’argent à l’opposition. Ce n’est pas une opposition ce sont des rebelles. Des putschistes.

RT: Vous avez également condamné les 9 millions d’Euros que le gouvernement belge prévoit de donner à l’opposition syrienne. Vous avez fait remarquer que vous étiez en colère car cet argent sera donné à l’opposition syrienne ( pour aider l’un des deux partis au conflit) mais le ministre des affaires étrangères belge a dit que cet argent serait donné au réfugiés syriens dans la région dont 1 million d’euros pour les réfugiés syriens dans le camp de Zaatari situé au Nord de la Jordanie où il y a plus de 100 000 réfugiés. Vous ne croyez pas quer cet argent ira à ceux qui souffrent de la crise ?

LL : J’en suis sûr c’est tout le temps comme cela. Nous dissimulons toujours ce que nous faisons. Nous disons cela mais je vois que les rebelles ont de trés bons équipements à égalité avec l’armée syrienne. Donc toutes ces armes tout cet argent doit provenir de quelque part donc je suis persuadé qu’une grande partie de cet argent que nous donnons à des fins humanitaires tombent dans les mains des rebelles. Je pense à des pays africains où nous donnons aussi beaucoup d’argent mais c’est tout de même étrange car malgré tout cet argent que nous donnons la qualité de vie localement ne s’améliore pas. Ils vivent encore dans la misère. Donc je me demande vraiment où va cet argent. Il doit bien aller quelque part.

RT : Il y a maintenant un changement de rhétorique de la part des dirigeants occidentaux – – alors qu’auparavant ils étaient plutôt inquiéts de s’impliquer directement avec les rebelles – – maintenant l’UE se prépare peut être à fournir un entraînement aux rebelles en Syrie et pourrait autoriser le transfert d’armes non létales et une assistance technique pour la seule protection des civils. Pensez vous que ce soit réaliste dans ce processus de faire la distinction entre les radicaux et les soit disant combattants de la liberté ? Comment peut-on garantir que les équipements ne tomberont pas dans de mauvaises mains ?

LL : De toute façon dés lors que les équipements tombent entre les mains des rebelles ils tombent aussi entre de mauvaises mains car pour moi ces gens sont des putschistes. La seule chose qu’ils veulent s’est établir la sharia alors que la Syrie est actuellement un état modéré avec un dirigeant tourné vers l’Occident ce n’est pas quelqu’un accroché au passé. Honnêtement je ne peux que condamner la façon de considérer les choses et en ce qui me concerne les démocraties n’ont pas le droit d’organiser des coups d’état dans des pays souverains. Pour moi ce sont des agresseurs. Nous pouvons faire la distinction entre les Islamistes, les Islamistes radicaux et les opposants au régime dans tout système il y en a. Et la population qui est pro Bashar al Assad est là aussi. La seule chose que nous constatons dans ces pays du Nord de l’Afrique – Tunisie, Libye, Egypte – c’est que tous ces gens opposés au pouvoir local sont en fait trés rapidement écartés et remplacés par des radicaux. Car ils ont le soutien financier,ils ont des moyens de persuasion. Et en Syrie cela se passe de la même façon. Si demain Bashar al Assad est renversé ce ne sera pas l’opposition modérée qui prendra le pouvoir mais les Islamistes. Ils auront le soutien des US. Pourquoi ? Car l’intérêt des US c’est que cette partie du monde soit dans le chaos. Les US veulent que les Américains justifient une opération militaire de grande envergure qui aura pour but entre autres de renverser les dirigeants de ces pays soit disant terroristes. Actuellement c’est le problème. Et par conséquent nous devons combattre cette situation car nous risquons de nous diriger vers une guerre mondiale et cela m’effraie énormément car avec un tel degrés de manipulation c’est extrêmement dangereux et la paix est en danger…

Interview complète en Anglais

Traduction Mireille Delamarre

Assad est entrain de gagner la guerre des coeurs et des esprits

Aprés plus de deux ans de guerre en Syrie le soutien pour le président Bashar al Assad a augmenté de façon significative.

Selon des données de l’OTAN rassemblées par des activistes et organisations occidentales oeuvrant dans l’action humanitaire à l’intérieur de la Syrie la majorité des Syriens sont effrayés par la main mise d’al Qaeda sur ce qui au tout début était une révolte et préférent faire confiance à Assad.

« Les gens en ont marre de la guerre et haïssent les djihadistes encore plus qu’Assad. Assad gagne la guerre surtout parce que les gens coopérent avec lui contre les rebelles ».

Selon les données compilées pour l’OTAN qui les a reçu le mois dernier 70% des Syriens soutiennent le régime d’Assad 20% sont neutres et 10% seulement soutiennent les rebelles.

Les Syriens ont changé d’avis ces 6 derniers mois. Ces changements ont particulièrement été remarqués au sein de la communauté sunnite majoritaire dans le pays et considérée comme soutenant les rebelles.

« Ce n’est pas le grand amour entre les Sunnites et Assad mais la trés grande majorité d’entre eux renoncent à soutenir les rebelles… Ceux qui restent ce sont des combattants étrangers sponsorisés par le Qatar et l’Arabie Saoudite. Ils sont perçus par les Sunnites comme étant bien pire qu’Assad. »

Pourtant la France et la Grande Bretagne membres de l’OTAN qui ne sont pas sans ignorer ces informations s’apprêtent à fournir des armes aux rebelles al Nusra al Qaeda et C° et continuent de réclamer le départ d’Assad.

Les vices colonialistes sont encore bien ancrés chez certains surtout quand ils ont été élevé au biberon du Petainisme et de l’Algérie française comme c’est le cas de Hollande.

MD


Dimanche 2 Juin 2013
Mireille Delamarre


Nombre de lectures: 340 Views
Embed This