DzActiviste.info Publié le sam 15 Juin 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-06-15 22:53:00

Partager

Iran/élections: Barack Obama, sans attendre, met son nez dans ce qui ne le regarde pas 

 


Par Allain Julles


Hassan Rohani
Hassan Rohani

WASHINGTON, Etats-Unis – L’indécence chevillée au corps, les Etats-Unis, alors que l’Iran vient d’élire à sa tête un nouveau président,  Hassan Rohani, 64 ans, une vraie démocratie donc, remet sur la table, la question du programme nucléaire iranien. Après ça, quand certains pays les envoient valdinguer, ils sont surpris et crient aux loups.

La Maison Blanche, qui n’a plus aucune crédibilité en Amérique comme à travers le monde,  dit qu’il faut trouver une solution diplomatique à propos du nucléaire iranien, qui « apaiserait les inquiétudes de la communauté internationale ». C’est quoi la « communauté internationale » si ce n’est eux-mêmes, ainsi que leurs alliés.

Hassan Rohani, le nouveau président iranien, a été élu dès le premier tour la présidentielle iranienne avec 50,68% des voix. Déjà, les médias occidentaux parlent d’un religieux modéré et un réformateur. De l’esbroufe, pour faire croire encore une fois au monde entier qu’un président iranien a du pouvoir. C’est par ce canal que tous ces clowns faisaient croire aux nigauds tout ce qu’ils voulaient à propos de l’ex président Mahmoud Ahmadinejad…Or, les vrais dossiers, dits stratégiques, comme le nucléaire ou les relations internationales  sont sous l’autorité directe du guide suprême de la révolution, Ali Khamenei.

La Maison Blanche, sans même féliciter le vainqueur a ajouté:

« Nous avons espoir que le nouveau gouvernement iranien prendra en compte la volonté des Iraniens et fera des choix responsables, porteurs d’un meilleur avenir pour tous les Iraniens. »

Mais le clou de l’indécence est ce passage du communiqué américain insultant pour les Iraniens:

« L’élection d’hier a été marquée par un manque de transparence, la censure dans les médias, internet ou encore des textos, dans un contexte général d’intimidation qui a bridé la liberté d’expression et de rassemblement »

Barack Obama, pris la main dans le pot de confiture, veut encore donner des leçons de démocratie et ose parler d’internet ? C’est le monde à l’envers et, le ridicule ne tue pas. Vraiment.


Nombre de lectures: 284 Views
Embed This