DzActiviste.info Publié le mer 24 Juil 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-07-24 21:15:00

Partager

Washington et Tel-Aviv s’alignent contre l’Iran 

 

 

 

IRIB-  Alors que c’est la politique  interventionniste des Etats-Unis et de leur coalition régionale,

consistant à soutenir les groupes terroristes en Syrie, qui a entraîné ce pays vers le gouffre abyssale d’une guerre sanglante, les représentants américain et israélien auprès des Nations-Unies, dans une prise de position  démagogique, ont accusé l’Iran  d’ingérence dans les affaires syriennes. Samantha Power, ambassadrice de Washington auprès de l’ONU  a prétendu, devant la réunion  de mardi soir du Conseil de sécurité, consacrée aux derniers développements au Moyen-Orient,  que  le gouvernement syrien massacre ses citoyens  avec  le soutien de l’Iran et du Hezbollah. En totale coordination avec Washington, Ron Prosor, ambassadeur du régime sioniste auprès de l’ONU a de son côté prétendu que l’Iran est le facteur de l’escalade de la crise dans la région et en particulier Syrie. Il a prétendu également que le programme nucléaire de l’Iran était toujours le plus grand obstacle  devant l’établissement  de la paix  au Moyen-Orient et dans le monde,  avant de demander l’intensification des pressions sur l’Iran. Il n’y a aucun doute  que la situation se détériore de plus en plus au Moyen-Orient, pourtant il y un grand écart entre  la vérité et les allégations avancées par les Etats-Unis et le régime sioniste quant aux facteurs de la guerre et de la crise dans cette région. Le rapport de l’ONU sur le processus  de la paix au Moyen-Orient remis au Conseil de sécurité évoque  certaines de ces vérités et les origines des tensions et de la guerre au Moyen-Orient. Ce rapport rappelle le comportement barbare d’Israël dans ses attaques quotidiennes contre les Palestiniens, les vastes arrestations, la mise en  détention et la torture des Palestiniens. Le régime de Tel-Aviv a maintenu son existence illégitime en recourant au terrorisme et à la création des tensions au Moyen-Orient et en violant systématiquement les lois internationales. L’ambassadeur syrien auprès de l’ONU pour sa part, dans un rapport documenté à ce propos remis  au Conseil de Sécurité, a décrit les modalités de l’envoi d’armes par Israël  à destination des groupes terroristes. Bashar Jaafari en soulignant que l’ONU n’avait aidé aucunement pour mettre un terme à l’occupation sioniste, a ajouté  que Tel-Aviv aide les terroristes dans la région occupée syrienne du Golan. Tout en citant nommément  des pays tels que la Turquie, l’Arabie et le Qatar, ainsi que des pays occidentaux, il a précisé que ce sont ceux qui soutiennent les terroristes en Syrie, qui sont à l’origine  de la destruction de ce pays et empêchent le règlement pacifique  de la crise syrienne. Autrement dit,  il faut rappeler que, la crise et la guerre au Moyen-Orient sont étroitement liées à l’occupation  israélienne. En fait, l’occupation israélienne a eu de nombreux impacts sur la sécurité et la paix au Moyen-Orient  et se trouve maintenant dans une situation dangereuse. Pourtant la communauté internationale n’a pas réussi jusqu’à présent à mettre un terme à l’occupation israélienne ainsi que  dissuader ce régime d’arrêter  la colonisation et d’accepter les inspections de ses activités nucléaires en tant qu’unique tenant d’armes nucléaires au Moyen-Orient. Par contre, l’Union européenne dans une démarche surprenante en intégrant le nom de la branche armée du Hezbollah sur la liste des groupes terroristes a récompensé les agressions israéliennes.  Il faut accepter cette vérité que de tels soutiens au régime Usurpateur ne font qu’intensifier la tension dans la région. Certains membres permanents du Conseil de Sécurité qui soutiennent l’occupation israélienne, sont en fait les complices de ce régime  et ils doivent reconnaître leur part de responsabilité dans les impacts découlant de cette occupation


Nombre de lectures: 285 Views
Embed This