DzActiviste.info Publié le mer 24 Juil 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-07-24 23:39:00

Partager
Terrorisme Institutionnel

Le Hezbollah Sur La Liste Noire De L’UE…Et Aprés ! 

 

 

7 ans aprés la victoire de la Résistance libanaise contre l’armée de l’entité coloniale juive sioniste l’UE confirme une nouvelle fois qu’elle est incapable d’avoir sa propre politique étrangère certains pays tels la Grande Bretagne les Pays Bas la France étant infiltrés au plus au niveau de l’état par des agents d’influence sionistes qui défendent à l’UE les intérêts de l’entité coloniale juive sioniste. Cette inscription est une punition de l’UE soutien au colonialisme sioniste au Moyen Orient mais comme l’a récemment déclaré le Secrétaire Général Du Hezbollah, Sheikh Hassan Nasrallah :  » si l’Europe considère le Hezbollah comme un acteur suffisament important pour changer l’équation régionale alors nous sommes plus que fiers de cela. En ce qui concerne leur liste terroriste, j’ai une chose à leur dire : vous pouvez la tremper dans l’eau et boire son eau… ». Poli non ?!



Le Hezbollah Sur La Liste Noire De L'UE...Et Aprés !


Il y a 7 ans l’armée coloniale juive sioniste essayait en vain d’envahir une nouvelle fois le Liban Sud en bombardant sans relâche les infrastructures et autres zones d’habitation civile au Liban. Repoussé par la Résistance libanaise du Hezbollah et de ses alliés obligé de battre une nouvelle fois en retraite l’agresseur juif sioniste a décidé de porter sur la scène diplomatique son combat acharné contre le Hezbollah allant pour se faire jusqu’à organiser en 2012 une opération sous faux pavillon en Bulgarie massacrant ses propres citoyens – ce n’est pas la première fois que le Mossad tue des Juifs faisant passer les intérêts « nationaux » d’Israël avant – pour obtenir de l’UE d’inscrire le Hezbollah sur sa liste noire.

Opération Mossad & agents d’influence juive sionistes réussis l’UE vient d’inscrire la « branche militaire » du Hezbollah sur sa liste noire sous les applaudissements de Tel Aviv.

Depuis plusieurs mois les agents d’influence sionistes infiltrés aux ministères des affaires étrangères de la Grande Bretagne de la France des Pays Bas s’activent pour faire voter cette inscription par les 28 membres de l’UE. C’est la Grande Bretagne parle biais de son ministre des affaires étrangères un sioniste notoire, William Hague, qui a été à l’origine de cette démarche soutenu en cela par les Pays Bas. Mais récemment l’Allemagne et la France lui ont emboîté le pas. L’agent d’influence sioniste actuel ministre des affaires étrangères français, Laurent Fabius, avait déjà confirmé lors de la dernière réunion des « Amis de la Syrie » à Amman que le gouvernement Hollande soutiendrait l’initiative de la Grande Bretagne.

La raison invoquée par Londres pour cette inscription c’est la déclaration par le gouvernement de droite bulgare une allié « éternel » de Washington et Tel Aviv, que les deux individus responsables de l’attentat à la bombe à l’aéroport bulgare de Burgas en Juillet 2012 où 5 Juifs israéliens ont perri  » appartenaient à la branche armée du Hezbollah ». Les socialistes bulgares alors dans l’opposition avaient accusé le gouvernement de droite d’accuser le Hezbollah sans preuve formelle. Le gouvernement de droite bulgare a depuis été renversé et remplacé par les Socialistes bulgares. Le 5 Juin la direction gouvernementale socialiste bulgare déclarait qu’aucune preuve formelle de l’implication du Hezbollah dans cet attentat existait et que par conséquent cela ne pouvait justifier de placer cette organisation sur la liste noire de l’UE. Le Hezbollah lui même a nié toute implication et – comme de nombreux experts après études détaillées des faits – pointé du doigt le Mossad.

Qu’importe l’UE sous la pression de sa clique d’agents d’influence sionistes et de leur parrain américain a une nouvelle fois démontré à quel point elle était incapable d’avoir une politique étrangère indépendante.

En fait non seulement l’UE qui soutient le colonialisme d’apartheid juif sioniste en Palestine vient de punir le Hezbollah pour avoir vaincu l’une des armées les plus puissantes du monde lors de la guerre du Liban de l’été 2006, mais a pris cette décision pour punir aussi la Résistance libanaise pour son implication au côté de l’armée nationale syrienne dans son combat contre la guerre internationale menée actuellement contre la Syrie par des mercenaires djihadistes.

Fabius lui-même a reconnu la raison de cette décision de Bruxelles déclarant  » étant donné la décision prise par le Hezbollah et le fait qu’il a combattu avec force en Syrie je confirme que la France proposera d’inscrire la branche militaire du Hezbollah surla liste des organisations terroristes ». Fabius a ommis de dire que des forces spéciales françaises sont à pied d’oeuvre depuis le début de la guerre contre la Syrie en 2011 en Turquie en Jordanie mais aussi aux côtés des mercenaires djihadistes FSL Al Nusra & C° en Syrie même pour tenter de renverser le président syrien Basahr al Assad.

L’intervention du Hezbollah en Syrie a été clairement définie par la direction de la Resistance et fait partie de la lutte de cette dernière contre le colonialisme de l’entité juive sioniste qui essaie par tous les moyens inclus ceux de génocide sociocide archeocide d’étendre sa main mise et son territoire au Moyen Orient dans le cadre de son plan de Grand Israël. Dés lors pas étonnant – bien que le Hezbollah ait attendu 2012 pour intervenir militairement aux côtés de l’armée nationale syrienne et aprés que des villages peuplés de shi’ites libanais aient été attaqués sur la frontière syro libanaise par les terroristes d’Al Nusra Al Qaeda- de voir la Resistance s’implique au côté du gouvernement syrien seul gouvernement arabe à avoir eu une position constante de soutien à la Résistance à la dictature sioniste depuis des décennies dans la région qu’elle soit celle des Palestiniens ou du Hezbollah.

Comme l’a déclaré l’expert libanais Ghaled Kandil sur le site neworientnews.com :

« en décidant de combattre en Syrie contre ce projet, le Hezbollah protège les peuples de la région, leurs religions, leur diversité, l’unité du tissu social et la volonté de résister au projet hégémonique d’Israël qui est au coeur même du combat du parti. Le Hezbollah reste fidèle à sa tradition comme étant à l’avant garde combattant contre le projet israélo américain. »

Le Hezbollah sur la Liste Noire et Aprés!

La décision de l’UE capitulant au dictat américano sioniste n’aura que peu d’impact sur la Resistance comme l’a déclaré la TV du Hezbollah al Manar citant les mots du Secrétaire Général, Sheikh Hassan Nasrallah :

 » si l’Europe considère le Hezbollah comme un acteur suffisamment important pour changer l’équation régionale alors nous sommes plus que fièrs de cela. En ce qui concerne leur liste terroriste, j’ai une chose à leur dire : vous pouvez la tremper dans l’eau et boire son eau… ». Poli Non ?! Mr Nasrallah.

Lundi le ministre libanais des affaires étrangères par intérim, Adnan Mansour, a déclaré – propos repris par le quotidien Al Hayat basé à londres :

« le Hezbollah est un élément fondamental de ce pays et ne peut pas être séparé de son gouvernement à cause de la situation précaire du Liban… comment l’Europe va traiter avec le gouvernement libanais dans le futur ? Comment vont-ils faire la différence entre la branche militaire et politique du parti ? « 

En effet le Hezbollah qui se présente lui-même de puis sa création comme un mouvement de résistance libanais est très secret quant à son organisation interne et peu enclin à révéler publiquement qui fait quoi parmi ses membres. Il s’est construit sur cette idéal fort de résistance à l’hégémonie régionale juive sioniste difficile donc de séparer le politique du militaire.

Pour l’UE faire la différence paraît donc mission impossible.

Le Hezbollah est principalement financé par l’Iran mais depuis des décennies il a crée un réseau de collectes de fonds pour ses activités charitables, dont la construction et la gestion d’hôpitaux de crèches d’écoles de même que des associations prenant en charge les besoins des familles de ses combattants tués ou blessés au cours des combats contre l’armée juive sioniste. Le Hezbollah fournit des logements sociaux, des aides aux agriculteurs et distribue des ressources telles l’eau et l’éléctricité.

La décision de l’UE d’inscrire seulement la branche militaire du Hezbollah sur sa Liste Noire implique que celle ci soit à même de faire la différence. Comment établir une liste des biens et dépôts d’argent à confisquer – si tant est qu’ils en existent dans les banques européennes – en identifiant qui est un cadre « militaire » et qui est cadre politique » ? Le Hezbollah est une organisation trés secrète et ne révèle pas l’identité de ses cadres quels qu’ils soient.

Le Hezbollah finance sans distinction ses institutions sociales et les forces de la Résistance. Savoir ou finit le politique et ou commence le militaire reste du domaine de l’impossible le Hezbollah s’étant d’avance protégé contre ce genre de sanctions.

Comme l’a déclaré le porte parole du Hezbollah, Ibrahim Mussawi, au quotidien allemand le Spiegel on line :

« le Hezbollah est une seule et même grande organisation nous n’avons pas de branches séparées les unes des autres… Ce qui est dit à Bruxelles n’existe pas pour nous »

L’UE a pris une décision purement symbolique pour montrer une fois de plus son asservissement à la dictature juive sioniste et à son parrain américain.


Mardi 23 Juillet 2013
Mireille Delamarre


Nombre de lectures: 263 Views
Embed This