DzActiviste.info Publié le mer 14 Août 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-08-14 14:00:00

Partager

Le carnage de l’armée égyptienne

© AFP


« Les blessés sont impossible à chiffrer. Il y en a des milliers. Certains tombent raides morts à l’entrée des hôpitaux », affirme sur FRANCE 24 Tarek el-Morsi, le porte-parole du parti Justice et Liberté, un proche du président déchu Mohamed Morsi.

Sur l’antenne de FRANCE 24, Tarek el-Morsi, le porte parole du parti Justice et Liberté (PLJ), vitrine politique des Frères musulmans, a dénoncé mercredi 14 août le « carnage » perpétré par l’armée égyptienne à l’encontre des partisans de Mohamed Morsi, qui campaient depuis des semaines près de la mosquée Rabaa al-Adawiya et sur la place Nahda pour protester contre la destitution de l’ex-chef d’État.


Tarek el-Morsi, porte-parole du parti Justice et Liberté

« Les blessés sont impossible à chiffrer. Il y en a des milliers. Certains tombent raides morts à l’entrée des hôpitaux », commente ce proche du président déchu, alors que les forces de l’ordre ont lancé mercredi matin un assaut sur les campements des pro-Morsi au Caire.
« Tout est bouclé par l’armée, cela fait deux heures que j’essaie de pénétrer [dans les camps où ont lieu les sit-ins, NDLR] mais je n’y arrive pas. L’armée envoie du gaz très puissant sur les pro-Morsi et il nous est impossible de maintenir les blessés loin de ces gaz. C’est un vrai massacre. »
« Nous, nous n’avons pas d’armée »
Tarek el-Morsi alerte également sur la présence d’une vingtaine de chars, témoignant d’une violence « impossible à imaginer. » « Ce sont les même images que l’on peut voir à Gaza, » atteste-t-il.
Pour lui, l’armée égyptienne toute-puissante, qui dispose du soutien du ministère de l’Intérieur, attaque les Frères musulmans car elle est en position de force. « L’armée connaît les valeurs et le moral du courant politique des Frères musulmans, qui préfère le pacifisme. Nous, nous n’avons pas d’armée, » lance l’islamiste.
L’assaut intervient après l’échec de plusieurs tentatives de médiation internationales pour mettre fin au bras de fer engagé entre les pro-Morsi et le gouvernement soutenu par l’armée.


Nombre de lectures: 233 Views
Embed This