DzActiviste.info Publié le sam 24 Août 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-08-24 09:25:00

Partager
LA RACINE DU MAL – THE ROOTS OF THE THINGS.

Le grand plan impérialo-sinioste contre le monde arabe (1907).

Selon le très pertinent adage anglais,
« pour agir localement,il nous faut penser globalement »(If you have to act locally,you have to think globally).
Pour ne pas être en reste et après avoir bien réfléchi à cela, appliquons-nous donc à mettre en pratique ce judicieux conseil, que bien de ceux qui parlent et agissent en notre nom eussent été, ô combien, si bien inspiré à mettre en œuvre.
Pour ce faire, il nous faut aller à la racine du Mal (the roots of the things), rouvrir les dossiers de notre Histoire, afin de mieux saisir le dessous des cartes et mieux comprendre pourquoi et comment tous nos pays en sont arrivés à ce stade de destruction mutuelle et de délabrement profond. Et nous constaterons combien se vérifie ces paroles(1) du 32ème président US Delanoë Franklin Roosevelt (1882-1945)
“En politique, rien n’arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon.”
La déclaration de Nicholas Murray Butler (1862-1947),(2)Président de la Pilgrim Society, membre de la Carnegie et du Council on Foreign Relations(CFR), n’est pas mal non plus :
« Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire les évènements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s’accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité. »
Après ce nécessaire éclairage, fort de ces observations et avec le recul du temps, ce que nous allons lire ci-après, va nous faire enfin découvrir la face cachée de « ce monde gouverné par de tous autres personnages que ne se l’imaginent ceux dont l’œil ne plonge pas dans les coulisses »(Benjamin Disraeli). Affaiblir le monde arabo-musulman en y introduisant un facteur de crise permanente .
Dès le début du XIXème siècle, les Arabes (terme qui englobe chez l’impérialisme européen du XVIIIème et XIXème siècle, tous les pays d’Afrique du Nord, du Proche et Moyen-Orient) et leurs peuples qu’ils qualifiaient d’arabo-musulmans, vivants dans l’Empire ottoman), ont été perçus comme une menace très réelle pour les intérêts vitaux et la sécurité des empires colonialistes s’ils venaient à être « libérés » de la tutelle ottomane.
La riposte collective n’allait pas tarder à se faire et, dès 1907,le Premier ministre britannique Henry Campbell Bannerman- avait formé un comité de certains érudits célèbres de Grande-Bretagne, de France, de Belgique, de Hollande, du Portugal, d’ Espagne et d’ Italie – spécialisés dans l’histoire, la géographie, l’économie, le pétrole ( déjà! ), l’agriculture et le colonialisme – afin d’étudier les moyens possibles pour assurer la continuité des intérêts européens colonialistes.(…)
Ils ont élaboré leurs propositions dans un rapport, qui a pris fin avec une déclaration indiquant que le très réel danger qui menace les empires colonialistes réside dans les pays arabes s’ils venaient à être « libérés», et unifiés :
Lisons :
« Il y a des gens (les Arabes) qui contrôlent des territoires immenses regorgeant de ressources manifestes et cachées. (ENERGIE).
– Ils dominent les intersections de routes du monde. (GEOSTRATEGIE. Routes maritimes).
– Leurs terres ont été les berceaux des civilisations humaines et des religions. (CIVILISATION). — Ces personnes ont une seule foi, une seule langue, une histoire et les mêmes aspirations. Pas de barrières naturelles qui peuvent isoler ces gens les uns des autres…(UNITÉ).

– Si, par hasard, cette nation devait être unifiée en un seul Etat, elle prendrait alors LE SORT DU MONDE ENTRE SES MAINS et séparerait l’Europe du reste du monde.
Compte tenu de ces considérations prises au sérieux, un corps étranger « buffer-state ou Etat-tampon » (3) doit être planté dans le cœur de cette nation pour éviter LA CONVERGENCE DE SES AILES de telle manière que cela pourrait épuiser ses pouvoirs dans des guerres sans fin. Cela pourrait également servir de tremplin pour l’Occident d’avoir ses objets convoités ».
Du Rapport Campbell-Bannerman 1907
Autrement dit :
« L’Impérialisme britannique a appelé à la formation d’un comité supérieur de sept pays européens. Le rapport présenté en 1907 au Premier ministre britannique Sir Henry Campbell Bannerman-a souligné que les pays arabes et le peuple arabo-musulman vivant dans l’Empire ottoman ont présenté une menace très réelle pour les pays européens et a recommandé les actions suivantes afin de promouvoir :
– 1. / la DÉSINTÉGRATION, la DIVISION et la SÉPARATION .
–2. La création des entités politiques artificielles qui seraient sous l’autorité des pays impérialistes.
–3. La lutte pour combattre tout type d’ UNITÉ, qu’elle soit INTELLECTUELLE, RELIGIEUSE ou HISTORIQUE et de prendre position pour DIVISER les habitants de la région.
–4. Pour y parvenir, il a été proposé qu’un » État tampon Israel » soit établi en Palestine, peuplé par une forte présence étrangère qui serait hostile à ses voisins et amie pour les pays européens et leurs intérêts « .
Par Dan Bar-On et Sami Adwan, paix, pages 309-323, Information Age Publishing, 2006
Après cette mise en lumière de cet agenda mortifère, longtemps tenu secret par son immense importance stratégique, et qui n’est autre qu’une déclaration de guerre à outrance, jusqu’à nous ramener à » l’âge de pierre », je suis tenté de conclure avec quelque humour (noir) et dire :«je suis désolé d’essayer de démontrer l’évidence » (René Clair).
Comprendre ou disparaitre, tel est la condition sine qua non pour nos peuples ! Avec comme rempart et armature la Foi de nos aïeuls .


Nombre de lectures: 279 Views
Embed This