DzActiviste.info Publié le ven 6 Sep 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-09-06 21:13:00

Partager

Poutine sur Kerry : « Il ment. Et il sait qu’il ment. C’est triste »

 

 

Très violents propos du courageux Poutine envers le frankiste criminel et membre des Skull & Bones, John Kerry. Il le traite tout simplement de menteur ! Est-ce qu’un sabbataïste peut mentir, plus exactement, considère-t-il ses mensonges pour ce qu’ils sont ? Certainement pas ! C’est juste le moyen d’arriver à ses fins quel que soit le prix à payer.


Poutine_ObamaLe président de Russie Vladimir Poutine a reproché un mensonge au secrétaire d’Etat américain John Kerry à l’occasion d’une déclaration de ce dernier sur la Syrie.
Selon Poutine, il a regardé les débats sur la Syrie au Congrès des États-Unis et a été surpris par le commentaire de Kerry à propos de l’absence d’Al-Qaïda en Syrie.
Répondant à un parlementaire ayant posé la question de savoir si les positions d’Al-Qaïda en Syrie se renforceront après la frappe de l’armée américaine, Kerry a assuré que cette organisation terroriste était absente dans ce pays arabe. « Il ment. Et il sait qu’il ment. C’est triste », a déclaré le président au cours d’une réunion du Conseil des droits de l’homme.« Le Congrès américain n’est pas qualifié à approuver l’usage de la force contre la Syrie»
Dans une interview accordée à l’Associated Press et à la première chaîne de télévision russe, diffusée mercredi sur le site Internet du Kremlin, le président russe n’exclut pas de donner son accord à une opération militaire en Syrie mais qu’il le fera seulement s’il est prouvé hors de tout doute que le gouvernement syrien a bel et bien utilisé des armes chimiques et que l’opération soit au préalable approuvé par le Conseil de sécurité des Nations unies.
« Le Congrès américain n’est pas habilité à approuver l’usage de la force contre la Syrie sans décision idoine du Conseil de sécurité des Nations unies et un tel feu vert de sa part constituerait un acte d’agression », explique Vladimir Poutine.
Le président Poutine fait également état au cours de l’entretien « d’opinion » selon laquelle les vidéos d’enfants tués lors présumés des bombardements chimiques du 21 août dernier, près de Damas, seraient une « compilation réalisée par des bandits liés à Al-Qaïda ». En attendant la démonstration de la culpabilité de son allié syrien, Vladimir Poutine confirme que la Russie maintiendra ses livraisons d’armes au gouvernement de Bachar Al-Assad.

Sévérine Toche avec La voix de la Russie

Source :
http://cameroonvoice.com/news/article-news-12355.html


Nombre de lectures: 268 Views
Embed This