DzActiviste.info Publié le sam 21 Sep 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-09-21 11:27:00

Partager

François Fillon ou le retour à un certain Gaullisme ?

 

 

 

974622-1155028Oh gaullisme est un bien grand mot. Je ne pensais d’ailleurs pas  qu’un jour il soit possible d’accoler ce mot à quiconque a travaillé avec Sarkozy, encore moins au premier d’entre eux, son premier ministre. Car enfin, c’est tout de même le gouvernement de François Fillon qui a démoli l’un des principaux signes du Gaullisme, l’indépendance militaire de la France, en intégrant le commandement intégré de l’OTAN et en s’alignant (se subordonnant) au bloc anglo-saxon.  Ne parlons pas des mille et une autres petites choses qui auraient fait hurler le pauvre De Gaulle.
Ceci étant dit, le Fillon nouveau semble vouloir se sortir de cet état de fait et redonner à la France son statut oublié. Cela passe d’abord par la dénonciation de son positionnement servile vis-à-vis des Etats-Unis, en attendant de pouvoir lui redonner son identité, la vraie, pas cette identité factice suscitée par son ex-patron, essentiellement basée sur des discussions stériles  sur une pseudo-pureté gauloise, qui n’a jamais existé, menacée par des hordes de musulmans venus du sud.
Cette dénonciation prend d’autant plus de poids qu’elle est réitérée en présence de Vladimir Poutine  à Moscou, au club international de discussion Valdaï auquel il était invité. Tout en souhaitant que « la France retrouve cette indépendance et cette liberté de jugement et d’action qui, seules, lui confèrent une autorité dans cette crise« , il a loué le ‘’rôle positif’’ de la Russie dans la crise syrienne. Ça rappelle fortement l’attitude de De Gaulle qui, en pleine guerre froide, cherchait désespérément à réchauffer les relations avec le bloc de l’Est, allant jusqu’à parler d’une ‘’Europe de l’Atlantique à l’Oural’’.
Tous les ingrédients du gaullisme de François Fillon sont en train de se mettre en place. A une question de Poutine pour savoir si Fillon allait se présenter aux futures présidentielles, il a fini par répondre que cela n’était pas exclu. Gageons que, le moment venu, le candidat de la droite ne sera autre que notre cher gaulliste fraichement façonné.  Tout comme on a Mitterrandisé Hollande dans ses postures, son phrasé et ses manières, on est peut-être en train de construire la relève dans le ‘’camp opposé’’ en se référant à ce que ce camp a de plus emblématique dans l’inconscient populaire. Qui mieux que De Gaulle peut être cet emblème ? Il faudra peut-être s’attendre à voir Fillon réveiller quelques images enfouies dans nos mémoires, comme les bras levés en V, par exemple ou refaire le coup de l’appel du 18 Juin, que Chirac avait utilisé en son temps en 1978 avec son appel de Cochin.
Osons quelques réflexions. Si François Fillon est en train de se faire préparer pour la prochaine présidentielle, François Hollande a déjà compris, pour avoir lui-même été préparé de la sorte, que son mandat ne sera pas renouvelé. Cela voudrait donc dire qu’il est dispense de jouer la comédie aux français pour se faire réélire, puisque, de toute façon, il ne le sera pas. La France entière pourrait descendre dans la rue pour protester contre ses décisions, il ne serait pas obligé d’en tenir compte. Manif pour tous en est une bonne illustration. Autant nous faire tout de suite à l’idée que, jusqu’en 2017, François Hollande et son régime feront ce qu’ils voudront et comme ils le voudront, indépendamment de la volonté du peuple français.
Et  nous, pauvres citoyens qui croyions que par les sanctions électorales nous pouvions faire plier nos gouvernants !
Avic


Nombre de lectures: 305 Views
Embed This